Alter-MuRAX

Jeu 23 Nov - 19:37


    300 Saoudiens au Liban entre Fateh el-Islam et el-Qaëda ?

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    300 Saoudiens au Liban entre Fateh el-Islam et el-Qaëda ?

    Message  silverbold le Mer 18 Juil - 17:59

    300 Saoudiens au Liban entre Fateh el-Islam et el-Qaëda ?

    Un article du quotidien saoudien al-Watan vient de révéler que le nombre de Saoudiens actuellement recherchés au Liban gravite autour de 300. Selon les informations de l’auteur, Farès ben Khazam, ils seraient répartis en deux catégories : la première, recrutée par Fateh el-Islam, se trouve prise au piège dans le camp de Nahr el-Bared, et la seconde, de loin la plus dangereuse, est affiliée à el-Qaëda et se trouve dans des cellules dormantes un peu partout dans le pays.
    Dans un article intitulé « Comment 300 Saoudiens ont-ils été attirés au Liban ? », le journaliste rapporte que les hommes, souvent très jeunes, ont été recrutés discrètement sur l’Internet, sur la promesse qu’ils iraient combattre en Irak. « La majorité des Saoudiens a donc été attirée vers une scène différente de celle qu’ils voulaient », a conclu l’auteur. Selon lui, ils ont fini à Tripoli au lieu de Bagdad parce que leurs recruteurs les ont mis en garde contre la sécurité très renforcée en Syrie, les convainquant de suivre une formation à Nahr el-Bared en attendant leur transfert vers l’Irak, contournant ainsi la difficulté syrienne.
    Or, une fois à Nahr el-Bared, ces éléments se sont rendu compte que la décision ne leur appartenait pas, poursuit le texte. Peu à peu, les contours de leur mission ont été modifiés par leurs supérieurs, qui leur ont dit que « la route de Jérusalem commence là ». On leur a inculqué « l’illusion qu’ils pouvaient mener une action à partir du Liban-Sud ».
    L’auteur de l’article précise également que « les jeunes Saoudiens ont été recrutés avec soin, ayant plus que n’importe quels autres jeunes Arabes une propension au suicide gratuit et rapide ». Ces Saoudiens constituent la colonne vertébrale des troupes de Fateh el-Islam et d’el-Qaëda qui, de toute évidence, voulaient exécuter un grand nombre d’attentats-suicide contre des civils libanais, sachant que, toujours selon les informations fournies par l’article, l’ambassade d’Arabie saoudite était l’une de leurs cibles privilégiées.

    http://www.lorient-lejour.com.lb/page.aspx?page=article&id=347386

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 19:37