Alter-MuRAX

Lun 17 Déc - 0:00


    Regard sur le prétendu génocide arménien

    Partagez
    avatar
    joan21

    Masculin
    Nombre de messages : 832
    Localisation : arlon
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Regard sur le prétendu génocide arménien

    Message  joan21 le Jeu 15 Fév - 11:22

    COMMUNIQUE DE PRESSE DU 14 FEVRIER 2007

    Le Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX), principale et plus ancienne organisation antiraciste de notre pays, est interpellé - et même choqué - de découvrir, essentiellement sur les vitrines de commerces turcs à Schaerbeek et Saint-Josse, une affiche annonçant une conférence le 15 février prochain.

    Cette conférence a pour thème « Sözde Ermeni Soykirimi’na Bakis » (Regard sur le prétendu génocide arménien) et a pour invité unique le Professeur Yusuf HALACOGLU, Président de la « Türk Tarih Kurumu » (Société turque d’Histoire), connu pour des faits avérés de négationnisme à l’encontre du génocide des Arméniens. Déjà, « suite à une conférence similaire organisée le 02/05/2004 en Suisse, le procureur suisse Andrej Gnehm n’avait pas hésité à entamer immédiatement une instruction judiciaire à l’encontre de l’historien sur base de l’article 261bis du code pénal suisse relatif à la discrimination raciale. Depuis, Yusuf Halaçoglu n’ose plus mettre les pieds sur le territoire helvétique par crainte d’arrestation » rapporte le journaliste indépendant Mehmet KOKSAL (cf. sa dépêche du 9 février dernier sur http://allochtone.blogspot.com).

    Or cette conférence est organisée par « Türk Platformu » (Plateforme turque), coordonnée notamment par l’Association de la Pensée d’Atatürk en Belgique (APAB-BADD).

    Ce qui doit absolument nous interpeller, étant donné que l’APAB-BADD est financée par les pouvoirs publics, via des postes d’ACS de l’Office régional bruxellois de l’emploi (ORBEM), et via des subsides de la Commune de Schaerbeek… avouons qu’il est extrêmement contestable que l’APAB-BADD puisse ainsi ordonner et diffuser la propagande négationniste avec l’argent du contribuable.

    L’’ORBEM est sous la tutelle de Monsieur Benoît CEREXHE, Ministre bruxellois de l’Emploi, et la Cohésion sociale à Schaerbeek relève des attributions de Madame Tamimount ESSAIDI, 1ère Echevine, en charge de la Cohésion sociale. Ce faisant, le MRAX leur a adressé un courrier ce 13 février dernier pour leur demander de bien vouloir prendre les dispositions utiles en la matière.

    http://www.mrax.be/article.php3?id_article=468


    BELGIQUE
    Une conférence négationniste subventionnée par l’ORBEM

    lundi 12 février 2007, Stéphane/armenews




    Vous vous souvenez de la Plateforme turque ? Cette plateforme initiée et contrôlée par l’Association de la Pensée d’Atatürk en Belgique (BADD) qui a déjà organisé deux manifestations négationnistes à propos du génocide arménien dont l’une avec le soutien actif et la participation de la plupart des politiciens bruxellois d’origine turque. C’est grâce aux subventions publiques (3 postes d’ACS à temps plein) de l’Office régional bruxellois de l’emploi (ORBEM), dirigé par le socialiste schaerbeekois Eddy Courthéoux, que le BADD organise et finance sa propagande négationniste à Schaerbeek et Saint-Josse. La tutelle sur l’Orbem est exercée par le ministre bruxellois de l’Emploi Benoît Cerexhe (CDH) et il serait logique que des parlementaires interpellent le ministre pour voir si l’Exécutif bruxellois compte encore encourager l’organisation d’autres conférences à caractère négationniste avec l’argent du contribuable bruxellois.

    Malgré la tempête médiatique suite aux positions négationnistes d’Emir Kir (PS) et la confrontation des doubles discours à propos du génocide arménien, le Plateforme turque s’acharne donc pour revenir sur la polémique en invitant cette fois le professeur Yusuf Halaçoglu, président de la Société turque d’Histoire (Türk Tarih Kurumu) et porte-parole de la version officielle de l’histoire défendue par les gouvernements turcs.

    L’historien turc est invité à discourir sur le "Sözde Ermeni Soykirimi’na Bakis" (Regard sur le prétendu génocide arménien) le 15/02/2007 dans les locaux de la Diyanet (Fondation religieuse islamique turque) au 67 Chaussée de Haecht à 1210 Saint-Josse. Cette fondation religieuse constituée sous forme d’association internationale sans but lucratif est en réalité contrôlée par la Direction des Affaires religieuses de l’Etat turc. D’après mes recherches, c’’est aussi la branche belge de la Diyanet qui est à la source d’une lettre-type rédigée en novembre 2006 et incitant les Turcs de Belgique à se plaindre auprès des sénateurs belges François Roelandts du Vivier (FDF), Christine Defraigne (MR) et Isabelle Durant (Ecolo) en invoquant le "prétendu génocide arménien".

    Le 15 février prochain, le "professeur-docteur" Yusuf Halaçoglu aura donc 3 heures pour étaler sa propagande négationniste comme il le fait d’ailleurs régulièrement sur la chaîne publique (TRT-INT) à l’attention des citoyens turcs expatriés. Suite à une conférence similaire organisée le 02/05/2004 en Suisse, le procureur suisse Andrej Gnehm n’avait pas hésité à entamer immédiatement une instruction judiciaire à l’encontre de l’historien sur base de l’article 261bis du code pénal suisse relatif à la discrimination raciale. Depuis, Yusuf Halaçoglu n’ose plus mettre les pieds sur le territoire helvétique par crainte d’arrestation.

    Les associations qui soutiennent l’organisation de la conférence à Bruxelles sont : EYAD (Association d’entraide d’Emirdag), BTSF (Fédération belge du sport turc), MADD (Association de la Pensée d’Atatürk à Mons), Belturk (asbl Yeni Belturk), BTIDV (Fondation religieuse islamique turque de Belgique), TTK (Société turque d’Histoire).

    (allochtone.blogspot.com, Mehmet Koksal, 10 février 2007)
    http://armenews.com/article.php3?id_article=29320

      La date/heure actuelle est Lun 17 Déc - 0:00