Alter-MuRAX

Mar 21 Nov - 16:35


    Salam Fayyad accuse Israël de chercher à saper son gouvernem

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Salam Fayyad accuse Israël de chercher à saper son gouvernem

    Message  silverbold le Jeu 28 Juin - 22:35

    jeudi 28 juin 2007, mis à jour à 18:05
    Salam Fayyad accuse Israël de chercher à saper son gouvernement Reuters

    Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad a accusé Israël de chercher à saper son administration de crise basée en Cisjordanie, à la suite d'une incursion de l'armée israélienne à Naplouse.

    Une cinquantaine de blindés israéliens ont pénétré mercredi à Naplouse, fief du Fatah du président Mahmoud Abbas, où les forces israéliennes ont imposé un couvre-feu avant de procéder à une fouille maison par maison en quête d'activistes recherchés.

    Cinq soldats israéliens ont été blessés au cours de cette opération ainsi que sept Palestiniens, touchés, selon des sources médicales, par des balles en caoutchouc israéliennes.

    Selon la municipalité, l'armée a arrêté huit Palestiniens. L'armée israélienne a reconnu avoir arrêté deux agents du Fatah.

    "Je condamne fermement ce nouveau raid israélien à Naplouse au lendemain de l'agression à Gaza", a déclaré Fayyad, faisant référence à l'incursion militaire israélienne qui a fait 12 morts la veille dans le territoire côtier aux mains du Hamas.

    "Nous ne pouvons que considérer ces actions comme des tentatives pour saper et miner nos efforts visant à mettre fin au chaos et à procurer sûreté et sécurité aux citoyens de toute la Palestine", a dit Fayyad.

    Israël réclame depuis longtemps que le président Mahmoud Abbas mette au pas les groupes activistes, y compris ceux des Brigade des martyrs d'Al Aksa, mouvement armé issu de la base du Fatah bien implanté à Naplouse.

    Abbas a pris mardi un décret interdisant le port d'arme sans permis dans toute la Cisjordanie. Le Conseil central (mini-parlement) de l'Organisation de libération de la Palestine, dont il est le président, avait ordonné la semaine dernier la dissolution de tous les groupes armés.

    http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=47685&1807

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 16:35