Alter-MuRAX

Ven 15 Déc - 7:11


    Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  silverbold le Jeu 29 Mai - 22:04

    Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    En rendant une décision rarissime, dont la Chancellerie dit n'avoir en tout cas aucun souvenir de précédent, le tribunal de grande instance de Lille a déclenché une polémique. Son objet : l’annulation d’un mariage entre deux jeunes de confession musulmane au motif que la mariée avait menti sur sa virginité. Une décision dénoncée par plusieurs partis politiques, l’association Ni putes ni soumises ou encore la philosophe Elisabeth Badinter.

    Parce qu'elle a menti sur sa virginité, son mariage a été annulé sur décision du tribunal de grande instance de Lille.

    Une décision rarissime : la Chancellerie a dit en tout cas n'avoir "aucun souvenir" d'un précédent. Les juges ont ainsi estimé que le mari avait bien été trompé sur la chasteté de son épouse, considérée en l'occurrence comme "une qualité essentielle". Mais cette décision a provoqué une large polémique.

    Les deux ex-époux, la trentaine, lui ingénieur, elle étudiante, sont tous les deux de confession musulmane. Vraiment amoureux, ils ont décidé de se marier. Mais lors de la nuit de noces, le mari a découvert que son épouse avait menti : elle n'était pas vierge. Une tromperie, estime-t-il. Scandale dans la famille. Dès le lendemain, le mari entreprend alors toutes les démarches.

    Pour statuer, les juges se sont référés à l'article 180 du code civil, qui permet d'annuler une union, lorsqu'il y a erreur sur une "qualité". Un article déjà retenu dans des précédents jugements. Comme par exemple lorsque l'époux découvre que son conjoint s'est prostitué ou qu'il a caché une maladie mentale.

    "Je suis ulcérée par la décision du tribunal d'accepter de juger ça parce que la sexualité des femmes est une affaire privée et libre en France, absolument libre", a commenté la philosophe et écrivain française Elisabeth Badinter. L’association Ni putes ni soumises a qualifié jeudi de "régression" cette décision de justice. Le PS, l’UMP et le PCF ont également tour à tour fait part de leur indignation. "Cette décision de justice particulièrement choquante avalise un intégrisme archaïque et viole l'ordre public", a estimé le député UMP des Yvelines, Jacques Myard. "Cette décision jurisprudentielle est atterrante", a déclaré pour sa part Laurence Rossignol, la secrétaire nationale socialiste chargée des droits des femmes et de la parité. Il s’agit d’une "décision absolument scandaleuse" pour le parti communiste.

    Dans les familles de confession musulmane, la virginité de la jeune fille est un élément très important. Au point qu'un phénomène se développe : de plus en plus de jeunes filles consultent des médecins pour demander une reconstruction de leur hymen. Le vice-président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais du culte musulman Abdelkader Assouedj a souligné que le mariage est "un pacte très fort" basé sur "le respect, la transparence, l'amour". L'islam n'exige pas que l'épouse soit vierge et des musulmans peuvent s'ils le souhaitent épouser des femmes divorcées déjà mères, a-t-il expliqué, précisant que la justice n’avait pas tranché en raison de la religion mais sur la question du mensonge.

    Europe1, 29/05/08
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Knut de Knokke le Ven 30 Mai - 16:04

    silverbold a écrit:En rendant une décision rarissime, dont la Chancellerie dit n'avoir en tout cas aucun souvenir de précédent,

    [...]

    Une décision rarissime : la Chancellerie a dit en tout cas n'avoir "aucun souvenir" d'un précédent.

    [...] tous les deux de confession musulmane.

    Encore un exemple des changements légaux et sociétaux imposés par l'islamisation rampante, et donc l'enconnification et la rétrogradation croissante de la société occidentale au niveau d'un chamelier violeur, pédophile et génocidaire du moyen âge.

    Ceux qui pratiquent les tribunaux français connaissent la très piètre qualité des tribunaux lillois et de la cour d'appel de Douai dont ils ressortissent. Voici encore une confirmation.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  MP le Sam 31 Mai - 17:31

    C'est d'autant plus surprenant que le principe même de l'indissobilité du mariage pour "défaut de qualité" est inscrit dans l'adage de Droit : "en fait de mariage, trompe qui peut".

    Autrement dit, aucune annulation ne peut intervenir parce que la nouvelle épouse s'avère brutalement avoir un oeil de verre, une jambe de bois, être teinte, porter un soutien rembourré, ou être une "pucelle" trois fois mère de famille Very Happy

    Dans le cas évoqué, il faut encore considérer que le précieux hymen estimé comme la cerise sur le gateau peut parfaitement disparaître en l'absence de toute pratique sexuelle, à l'occasion de la pratique de certains sports, par exemple.

    Bref, la demoiselle évincée devrait interjeter appel, et intoduire en outre une action au Conseil d'Etat contre le juge bâcleur dont la sentence a gravement nuit à sa réputation et lui a causé en outre un préjudice évident.
    avatar
    Heiwa

    Féminin
    Nombre de messages : 64
    Age : 42
    Localisation : Paris, France
    Date d'inscription : 22/03/2008

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Heiwa le Mer 4 Juin - 13:03

    Le jeune demoiselle en question a reconnu qu'elle n'était plus vierge.

    Cela dit si pour ce monsieur la virginité était une "qualité essentielle" (lesquelles sont laissées à la libre interprétation des époux) et que la demoiselle ne l'a pas informé qu'elle ne l'avait plus, il est tout à fait dans son droit.
    Pourquoi parle t-on tant de cette histoire : parce qu'ils sont musulmans...

    S'il s'était s'agit d'un bon petit couple tradi-catho on en aurait même pas parlé...
    Si quelqu'un choisit d'arriver vierge au mariage et souhaite s'unir à quelqu'un qui en a fait de même qui est-ce que ça regarde à part le couple concerné? Personne et y a des couples non musulmans qui posent également cette condition au mariage et ça ne choque personne...

    Très franchement les médias sont juste ridicules de monter cette affaire en épingle qui ne concerne personne d'autre que les époux en qustion. Leur sexualité ne nous regarde franchement pas.
    avatar
    hauteclaire

    Féminin
    Nombre de messages : 692
    Localisation : belgique
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  hauteclaire le Mer 4 Juin - 21:56

    Si on s'en tient , de façon technique et anémotive , à la lettre du droit en usage sous nos latitudes , la décision du juge me paraît inattaquable et peu suspecte de dhimmitude :

    - la fiancée savait que la virginité était considérée comme "qualité essentielle" par son futur .

    - elle a prétendu être vierge , sachant qu'elle ne l'était pas et qu'il ne l'aurait pas épousée s'il l'avait su.

    - mis devant le...euh...fait accompli , son époux s'est estimé , à bon droit , "trompé sur la marchandise" et fondé à demander la réparation prévue par la loi . Qu'il a obtenue .

    D'un point de vue humain , et ceci est un tout autre débat , je trouve plutôt heureux pour cette pauvre petite qu'elle soit libérée de tout lien avec un abruti qui tenait plus à sa virginité qu'à elle-même .
    Et peut-être heureux pour d'autres aussi , allez savoir : c'est comme ça que Fourniret a commencé,paraît-il , en pétant un plomb parce que sa femme n'était plus vierge.
    Et lui, il n'était pas musulman... Wink
    avatar
    Heiwa

    Féminin
    Nombre de messages : 64
    Age : 42
    Localisation : Paris, France
    Date d'inscription : 22/03/2008

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Heiwa le Jeu 5 Juin - 12:49

    hauteclaire a écrit:Si on s'en tient , de façon technique et anémotive , à la lettre du droit en usage sous nos latitudes , la décision du juge me paraît inattaquable et peu suspecte de dhimmitude :

    - la fiancée savait que la virginité était considérée comme "qualité essentielle" par son futur .

    - elle a prétendu être vierge , sachant qu'elle ne l'était pas et qu'il ne l'aurait pas épousée s'il l'avait su.

    - mis devant le...euh...fait accompli , son époux s'est estimé , à bon droit , "trompé sur la marchandise" et fondé à demander la réparation prévue par la loi . Qu'il a obtenue .

    D'un point de vue humain , et ceci est un tout autre débat , je trouve plutôt heureux pour cette pauvre petite qu'elle soit libérée de tout lien avec un abruti qui tenait plus à sa virginité qu'à elle-même .
    Et peut-être heureux pour d'autres aussi , allez savoir : c'est comme ça que Fourniret a commencé,paraît-il , en pétant un plomb parce que sa femme n'était plus vierge.
    Et lui, il n'était pas musulman... Wink

    Tout à fait d'accord!
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Trinita le Jeu 5 Juin - 13:21

    hauteclaire a écrit:Si on s'en tient , de façon technique et anémotive , à la lettre du droit en usage sous nos latitudes , la décision du juge me paraît inattaquable et peu suspecte de dhimmitude :

    AB Sources LEXIS NEXIS PS: autre extrait mais d'un jugement TGI LE MANS 18 mars 1965 : Gaz. Pal. 1965, 2, p. 12 ; D. 1966, p. 203, note Pradel où il est question de virginité, de fortune ...

    " Sur l'application de l'article 180 du Code civil :

    Attendu que selon Loysel "en mariage trompe qui peut" ; que le mariage est un acte solennel dont la stabilité est essentielle à la société ; qu'il faut fermer autant que faire se peut la porte au repentir tardif des époux (doctrine) ;

    Attendu cependant que le consentement des époux doit être exempt de vice ; que l'article 180 du Code civil est restrictif, qu'un consentement donné sous la violence physique ou morale est nul ; que l'erreur "dans la personne" peut porter : sur la personne physique (substitution d'une personne à une autre), sur l'identité civile de la personne (état civil usurpé, prise de faux titres pour faire croire à une ascendance illustre ayant conduit l'autre époux à donner son consentement) ; au cas d'usurpation de nom ; au cas où l'on s'est marié comme célibataire alors qu'on a caché à l'autre époux être déjà engagé dans les liens d'un mariage non dissous ; au cas où l'on a caché être divorcé ; au cas où l'on a caché sa nationalité (en temps de guerre) ; au cas de condamnation infamante cachée au futur conjoint ;

    Attendu que la Cour de cassation avait tout d'abord admis la nullité pour cause d'erreur sur les qualités substantielles de l'époux ; que cette jurisprudence fut abandonnée (Cass. ch. réunies, 24 avr. 1862 : DP 1862, 1, p. 153) ;

    Attendu que l'erreur sur les qualités physiques de la personne, sur son état d'impuissance ou de stérilité n'est en général pas considérée comme cause de nullité ; que toutefois quelques décisions admettent que constitue l'erreur dans la personne, l'impossibilité de se prêter à des rapports normaux, absolue et définitive (TGI Lille, 17 mai 1962 : D. 1963, somm. p. 10) ; l'impuissance complète antérieure au mariage ;

    Attendu que si le dol ne constitue pas une cause de nullité de mariage, la jurisprudence récente étend la notion d'erreur sur la personne ; que toutefois l'erreur sur la fortune, l'intelligence, le caractère, la race, la religion, la virginité ou la grossesse de la femme, la santé de l'époux, ne paraît pas devoir être retenue comme cause de nullité.

    flower
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Knut de Knokke le Jeu 5 Juin - 14:08

    hauteclaire a écrit:Si on s'en tient , de façon technique et anémotive , à la lettre du droit en usage sous nos latitudes , la décision du juge me paraît inattaquable et peu suspecte de dhimmitude :

    - la fiancée savait que la virginité était considérée comme "qualité essentielle" par son futur .

    - elle a prétendu être vierge , sachant qu'elle ne l'était pas et qu'il ne l'aurait pas épousée s'il l'avait su.

    - mis devant le...euh...fait accompli , son époux s'est estimé , à bon droit , "trompé sur la marchandise" et fondé à demander la réparation prévue par la loi . Qu'il a obtenue .

    D'un point de vue humain , et ceci est un tout autre débat , je trouve plutôt heureux pour cette pauvre petite qu'elle soit libérée de tout lien avec un abruti qui tenait plus à sa virginité qu'à elle-même .
    Et peut-être heureux pour d'autres aussi , allez savoir : c'est comme ça que Fourniret a commencé,paraît-il , en pétant un plomb parce que sa femme n'était plus vierge.
    Et lui, il n'était pas musulman... Wink

    En droit, ce raisonnement est erroné.

    Evidemment, à vue de nez, on peut considérer qu'il y a "tromperie sur la marchandise": la demoiselle doit être vierge, elle ne l'est pas, le mari s'en rend compte, il demande l'annulation du mariage (c'est autre chose que le divorce, beaucoup plus difficile à obtenir)

    En droit, il y a la lettre (ce qui a dans le code) et l'esprit. Et il faut considérer ce qui ressort des "qualités essentielles" dont parle l'article utilisé, et comment l'on peut s'en prévaloir. En d’autres termes, quelle en est la portée, non pas dans le sens que l'on peut leur donner, mais dans le sens que leur donne le Code civil.

    Or, la portée de ces « qualités essentielles » est objective, et non subjective. En somme, c'est la qualité essentielle par rapport à la société qui est considérée, et non la qualité essentielle par rapport à l’époux qui veut s’en prévaloir comme mode d’annulation.

    En général, la jurisprudence (rare) retient comme cause d’annulation des éléments essentiellement administratifs : on a menti sur sa qualité de divorcé, de repris de justice, etc.

    Toutes les autres causes (ma femme a une jambe de bois, mon mari a un petit zizi, c’est un juif, il ronfle, elle pète au lit, j’aime pas son after shave, etc.) ne sont pas des causes d’annulation selon le Code civil.

    Mais, par l’absurde, en procédant du même raisonnement que le juge lillois (une partie n’est pas au courant et mais considère tel point subjectivement comme relevant d’une qualité essentielle), les points (absurdes) susmentionnés pourraient être considérés comme causes d’annulation.

    C’est en ce sens que l’arrêt lillois est scandaleux. Il faut considérer sa portée : demain, je pourrai faire annuler mon mariage parce que je me suis rendu compte que le grand-père de mon épouse est noir ! Elle a un quart de sang noir, elle est métis, mais elle ne me l’avait jamais dit !

    Je ferais annuler mon mariage parce que mon épouse est reconnue comme invalide par la sécu. Elle touche une pension, elle est handicapée, je ne m’en suis jamais rendu compte, elle m’a menti !

    L’autre élément a considérer, c’est la portée téléologique d’une décision de justice. Tout en restant dans le critère de la loi, le jugement ou l’arrêt donne le « la » de l’application actuelle, de la finalité actualisée du code civil.

    On sait, il suffit d’ouvrir n’importe quel recueil de jurisprudence, que la portée de l’article sur les qualités essentielles est objective, et que l’arrêt lillois est à ce sujet erroné et devrait être frappé d’appel.

    On sait également que la jurisprudence est rare au sujet de cet article : contrairement à ce qui est affirmé ci-dessus, « S'il s'était s'agit [sic] d'un bon petit couple tradi-catho on en aurait même pas parlé... », les statistiques jurisprudentielles montrent que les bons petits couples « tradi-catho », voire les bons bourgeois au sens du code civil, même au 19eme siècle, ne font pas annuler leur mariage pour de telles conneries. Et contrairement à ce qui est affirmé, à l’époque, on en causait, et beaucoup, même si le net et la télé ne donnaient pas à l’affaire la portée actuelle.

    En accédant à la demande d’annulation, le juge, au XXIème siècle, invente la machine à remonter dans le temps :

    - Il admet que les critères traditionnalistes des gens qui suivent les préceptes d’un bédouin violeur et génocidaire du 6ème siècle ont une portée non plus subjective mais objective, en violation de la loi républicaine.

    - 40 ans après mai 68, il admet que la virginité d’une femme est une qualité essentielle d’un mariage, en droit. Notez bien que l’on ne parle que de la virginité d’une femme, ici. En effet, en droit, l’obligation est indissociable de la preuve. Or, on prouve la virginité d’une femme (tant pis pour les demoiselles qui ont fait de l’équitation ou de la danse…) mais pas celle de l’homme. Le juge établi donc pratiquement un critère de discrimination entre les hommes et les femmes dans le mariage.

    Ca se passe en France, aujourd’hui, et ce n’est pas anodin. Il s’agit bel et bien de l’infiltration, progressive, de la connerie islamique dans le droit démocratique, avec son cortège de discriminations, d’inégalités, d’abrutis bas du front qui auraient finalement bien fait de baiser un peu plutôt que d’aller à la mosquée se faire bourrer le crâne de conneries. Et c’est un « tradi-catho » qui vous le dit.
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Trinita le Jeu 5 Juin - 15:18

    Ca se passe en France, aujourd’hui, et ce n’est pas anodin. Il s’agit bel et bien de l’infiltration, progressive, de la connerie islamique dans le droit démocratique

    Dommage de passer à coté de ton sujet après un exposé si magistral...C'est le retour à l'ordre ancien,celui où la femme est assujetie aux desiderata de l'homme qui a tous les pouvoirs sur elle, et pas spécifiquement celui que tu décris, qui est en train d'advenir avec ce jugement.
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Knut de Knokke le Jeu 5 Juin - 15:35

    Trinita a écrit:Dommage de passer à coté de ton sujet après un exposé si magistral...C'est le retour à l'ordre ancien,celui où la femme est assujetie aux desiderata de l'homme qui a tous les pouvoirs sur elle,...

    et via qui et quoi?
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Trinita le Jeu 5 Juin - 15:53

    Knut de Knokke a écrit:
    Trinita a écrit:Dommage de passer à coté de ton sujet après un exposé si magistral...C'est le retour à l'ordre ancien,celui où la femme est assujetie aux desiderata de l'homme qui a tous les pouvoirs sur elle,...

    et via qui et quoi?

    Si tu défends une place forte, il ne faut pas focaliser sur ceux qui veulent enfoncer la porte avec un bélier, mais aussi tenir compte des troupes qui se massent derrière pour l'investir(l'art de la guerre pour les nuls, soon tsé tsé Cool )
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Knut de Knokke le Jeu 5 Juin - 16:04

    Trinita a écrit:Si tu défends une place forte, il ne faut pas focaliser sur ceux qui veulent enfoncer la porte avec un bélier,

    C'est une métaphore sur la portée du jugement ou la valeur de la virginité?

    (Et qui sont tous ces gens "massés" derrière, si ce n'est toujours les mêmes?)
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Trinita le Jeu 5 Juin - 18:56

    Knut de Knokke a écrit:
    Trinita a écrit:Si tu défends une place forte, il ne faut pas focaliser sur ceux qui veulent enfoncer la porte avec un bélier,

    C'est une métaphore sur la portée du jugement ou la valeur de la virginité?

    (Et qui sont tous ces gens "massés" derrière, si ce n'est toujours les mêmes?)

    Merde, je suis en train de relire choderlos de laclos et ça se voit Laughing

    La lutte à venir n'aura pas pour protagonistes les musulmans contre le reste du monde, petit scarabée, mais les partisans de la liberté et de la démocratie contre les oppresseurs hégémoniques de tous poils..

    Le premier qui me demande si Monique compte se faire épiler sort!!! Twisted Evil
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Knut de Knokke le Jeu 5 Juin - 19:56

    Trinita a écrit:La lutte à venir n'aura pas pour protagonistes les musulmans contre le reste du monde, petit scarabée, mais les partisans de la liberté et de la démocratie contre les oppresseurs hégémoniques de tous poils.

    C'est clair: les bouddhistes et leur terrrrrible terrorisme international, les associations de défense de la nature qui veulent restreindre notre liberté de circuler dans les forêts, les assoc anti-fumeurs qui veulent les bannir des restos et bars, les cathos qui utilisent en masse tous les moyens légaux afin de renvoyer les femmes dans leur cuisine, tous ces gens font peser à la démocratie un risque aussi grand que l'obscurantisme et la connerie revendiquée par 2 milliards d'êtres humains suivant un précepte religieux rétrograde. Clair.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  MP le Jeu 5 Juin - 19:59

    Sur le plan juridique, Trinita a tout dit, et c'est parfait.

    Aucun doute que la décision d'un juge tocard en première instance soit réformée.

    Et que l'épouse joue sur le velours en demandant un divorce reconventionnel contre son c... de mari !
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Trinita le Jeu 5 Juin - 21:16

    Knut de Knokke a écrit:
    Trinita a écrit:La lutte à venir n'aura pas pour protagonistes les musulmans contre le reste du monde, petit scarabée, mais les partisans de la liberté et de la démocratie contre les oppresseurs hégémoniques de tous poils.

    C'est clair: les bouddhistes et leur terrrrrible terrorisme international, les associations de défense de la nature qui veulent restreindre notre liberté de circuler dans les forêts, les assoc anti-fumeurs qui veulent les bannir des restos et bars, les cathos qui utilisent en masse tous les moyens légaux afin de renvoyer les femmes dans leur cuisine, tous ces gens font peser à la démocratie un risque aussi grand que l'obscurantisme et la connerie revendiquée par 2 milliards d'êtres humains suivant un précepte religieux rétrograde. Clair.

    Les zentils bouddhistes?la femme est un tas de boyaux fumants dans leur doctrine(véridique)..Les alters écolos?leurs leaders risquent leur liberté pour éradiquer le nucléaire tout en prenant comme alliés ceux qui veulent que l'Iran ait la bombe..José est très officiellement pro-hijab.

    Les cathos?ben va voir le canon 1098 du Code de droit canonique, c'est celui qui a inspiré la nullité du mariage dont nous parlons.. lol!

    Je crois que tu n'a pas pleinement saisi l'ampleur du bordel dans lequel le monde baigne, il n'y a même plus de "bon camp"
    avatar
    hauteclaire

    Féminin
    Nombre de messages : 692
    Localisation : belgique
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  hauteclaire le Jeu 5 Juin - 21:29

    Je remercie mille fois Trinita , MP et Knut pour l'enrichissement qu'ils viennent d'apporter à ma culture juridique.
    (Je le dis sincèrement , si ,si !)

    N'empêche que cette rapide dissolution de son mariage était la meilleure chose qui pouvait arriver à la jeune dame . Laughing

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  RAME16 le Lun 23 Juin - 11:33

    le gars est un français de souche ! les pires (convertis)
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  MP le Lun 23 Juin - 13:43

    RAME16 a écrit:le gars est un français de souche ! les pires (convertis)

    Dans ce cas, on peut imaginer que les femmes le terrorisent, mais qu'il ne peut s'en passer. En se convertissant, il a donc cru avoir droit à une paillasse parfaitemet passive qu'il dominerait facilement. Cruelle déception ! Very Happy

    Contenu sponsorisé

    Re: Mariage annulé : polémique autour de la virginité

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 7:11