Alter-MuRAX

Sam 17 Nov - 1:23


    Tirs israéliens meurtriers à Gaza

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Tirs israéliens meurtriers à Gaza

    Message  silverbold le Lun 28 Avr - 13:48

    lundi 28 avril 2008, mis à jour à 11:49
    Tirs israéliens meurtriers à Gaza
    Reuters
    Des tirs israéliens ont touché une maison du nord de la bande de Gaza où une famille palestinienne était en train de prendre son petit déjeuner, tuant six personnes dont une mère et quatre de ses enfants, ont fait savoir des habitants et des employés d'hôpitaux.

    Ces décès viennent compliquer un peu plus les efforts déployés par des médiateurs égyptiens pour obtenir un cessez-le-feu entre Israël et les groupes armés palestiniens et mettre fin à des violences nuisibles au processus de négociations sur la création d'un Etat palestinien.

    Selon des habitants et des responsables hospitaliers, un projectile israélien a détruit le plafond d'une maison à un étage où une famille était en train de prendre son petit déjeuner.

    Ils ont précisé que quatre enfants âgés d'un an et demi à cinq ans avaient été tués, ainsi que leur mère et un homme, qui n'a pas pu être identifié dans l'immédiat.

    "Ils étaient en train de manger, et ils ont été frappés", a dit un voisin.

    Par ailleurs, des soldats israéliens ont tué un activiste palestinien du Djihad islamique lors de combats survenus dans cette localité, a annoncé l'organisation.

    "Cette agression ne sert pas les efforts actuellement déployés pour obtenir le calme, et elle fait obstacle au processus de paix", a déclaré le président palestinien Mahmoud Abbas, faisant référence aux activités militaires d'Israël, dans un communiqué diffusé par l'agence de presse WAFA.

    L'armée israélienne a dit qu'un avion et un char avaient tiré sur un groupe d'hommes armés qui tentaient de s'approcher de soldats à Beït Hanoun mais qu'aucune maison n'avait été visée.

    "BOUCLIERS HUMAINS"

    "Il existe plusieurs versions de cet événement qui font actuellement l'objet d'une enquête", a déclaré le commandant Avital Leibovich, une porte-parole de l'armée, concernant les décès dans la maison.

    "Ce que je peux dire à ce stade, c'est que les individus armés qui ont attaqué nos forces l'ont fait depuis un quartier peuplé, parmi les maisons", a-t-elle ajouté. "C'est un nouvel exemple de leur utilisation de civils comme boucliers humains pour leurs activités terroristes."

    La branche armée du Hamas, les Brigades Izzedine al Kassam, a dit avoir tiré trois roquettes sur Sderot, ville israélienne frontalière de Gaza, en réaction aux décès de Beït Hanoun. On ne signale aucune victime à Sderot.

    Les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, ont proposé la semaine dernière à Israël une trêve de six mois si l'Etat juif levait l'embargo frappant le territoire côtier.

    Israël rechigne pour l'heure à conclure un accord officiel avec le Hamas, dont la charte comprend, parmi ses objectifs, la destruction de l'Etat juif.

    "La poursuite des massacres sionistes prouve une nouvelle fois que l'Occupation (Israël) n'est pas intéressée par le calme, et par conséquent les factions armées palestiniennes devraient continuer à réagir à l'agression par tous les moyens possibles", a déclaré un responsable du Hamas, Sami Abou Zouhri.

    Le Hamas a fait savoir que l'un de ses tireurs avait touché un soldat israélien à Beït Hanoun. La porte-parole israélienne a dit qu'un soldat avait été légèrement blessé par des tirs survenus avant les frappes aériennes.

    La porte-parole a ajouté que l'opération avait été lancée pour "faire en sorte que les lanceurs de roquettes, les tireurs et ceux qui creusent des tunnels restent à l'écart de la clôture marquant la frontière".

    Le Djihad islamique et deux autres factions palestiniennes ont dit avoir tiré plusieurs roquettes avant et après la frappe contre la maison à Beït Hanoun.

    Nidal al Moughrabi, version française Natacha Crnjanski

    http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=69852

      La date/heure actuelle est Sam 17 Nov - 1:23