Alter-MuRAX

Mar 12 Déc - 11:16


    Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  silverbold le Lun 10 Déc - 11:10

    Azouz Begag à EL KHABAR : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni repentance »
    le 08 Décembre, 2007 02:36:12 | 2177 lecture(s) | v Réactions v
    Ajuster la taille du texte: [Diminuer la taille de la font] [Augmenter la taille de la font]
    image

    Dans une interview à El khabar, l’ancien ministre du Gouvernement De Villepin revient sur la visite de Sarkozy en Algérie et explique les raisons de l’accueil froid réservé par les Algériens au président français. Pour l’auteur du « Gône du chaaba », « le système colonial français mérite mille excuses, au nom de l'Humanité et non un médiocre qualificatif comme 'injuste' », alors que « Sarkozy n’est l’homme d’aucune excuse, ni repentance »

    El Khabar : Que pensez-vous de la polémique qui a précédé la visite de M. Sarkozy, et comment expliquez vous le tapage médiatique et politique qui a suivi les déclarations d’un ministre algérien sur les origines du président français du lobby juif qui lui a ouvert les portes de l’Elysée ?

    Azouz Begag : Ce n'est pas un lobby qui a ouvert les portes de l'Elysée à monsieur Sarkozy, ce sont 53% des électeurs Français. La démocratie fonctionne ainsi. Et les portes de l'Elysée, c'est le système démocratique qui les ouvre, pas un lobby. En France, il y a un système qui fonctionne sur le principe 'un citoyen, un vote'. Moi-même, qui suis d'origine algérienne, de Sétif, je me suis présenté à l'élection législative à Lyon ; croyez vous que les lyonnais d'origine maghrébine ont tous voté pour moi ? Vous vous trompez. Beaucoup ne se sentent pas concernés par les élections. Il n'y a pas de lobby maghrébin. Les gens sont libres de voter pour le candidat de leur choix, lobby ou pas. En ce qui concerne Sarkozy, il a gagné les élections avec les électeurs du Front national, ça c'est une réalité. Il leur a dit qu'il allait créer un ministère de l'identité nationale contre l'immigration en provenance d'Afrique, a insulté les jeunes des banlieues de racailles, a dit à la télévision que la France n'était pas le pays de l'excision des filles, de la polygamie et des moutons qu'on égorge dans la baignoire : il a ainsi ciblé les Africains et les musulmans pour en faire sa chair à canon électoral. Ca oui !


    El Khabar : Quelle lecture faites-vous des déclarations de Sarkozy en Algérie ?
    Azouz Begag : Il a parlé de système injuste pour le colonialisme. Un euphémisme ! Il n'allait pas en Algérie pour renverser le cours de l'histoire. La colonisation en Algérie comme toutes les colonisations, a été un viol à main armé. De la culture, de la civilisation, des richesses économiques... il a été un système qui mérite mille excuses, au nom de l'Humanité. Pas de médiocre qualificatif comme 'injuste'. Et dans un viol à main armé, on ne peut pas enseigner après coup aux enfants de France qu'il y avait quand même des 'aspects positifs'...

    El Khabar : Son ministre des affaires étrangères a même insulté le ministre Algérien des moudjahiddines (anciens combattants) durant son séjour à Alger, souhaite-t-il être plus royaliste que le Roi ?

    Azouz Begag : Monsieur Kouchner a bien mauvaise réputation ici même en France, surtout auprès de ses camarades socialistes qu'il a trahis. Je n'en dirai pas plus. Quant à monsieur Sarkozy, il m'a gravement insulté lorsque j'étais ministre dans le gouvernement de monsieur De Villepin. Ce sont des hommes qui ont l'insulte facile. Aujourd'hui, le peuple leur rend les mêmes offenses, surtout en Bretagne...

    El Khabar : Trouvez-vous normal qu’il déclare à la veille de son voyage en Algérie, qu’il y va pour ramener des contrats ?
    Azouz Begag : On a beaucoup parlé en France de contrats, d'argent, pour justifier rationnellement le voyage de Sarkozy en Algérie. Comme pour donner une raison 'valable' et minimiser le contentieux historique entre les deux pays. En ce qui concerne le colonialisme, les insultes aux jeunes des banlieues en 2005 et 2006..., monsieur Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni repentance.

    El Khabar : Quel avenir pour les relations entre l’Algérie et la France ?
    Azouz Begag : Elles doivent reposer sur les millions de citoyens de France qui œuvrent chaque jour à l'amélioration des rapports entre nos deux pays. La France et l'Algérie ont des mémoires cousues l'une à l'autre. Elles doivent se broder un avenir commun, sur la base de la fraternité et de l'équilibre.

    El Khabar : Les Algériens avaient réservé un accueil chaleureux à Jaques Chirac, par contre ils ont montré une certaine hostilité envers Sarkozy, pourquoi selon vous ?

    Azouz Begag : Comme les jeunes des banlieues ici, les Algériens ont senti l'hostilité pendant la campagne présidentielle de Sarkozy au monde des banlieues et aux musulmans. J'en ai fait d'ailleurs un livre ; "le mouton dans la baignoire". J'en publierai le second tome en février "La guerre des Moutons".
    Jacques Chirac était un véritable ami de l'Afrique et des Africains, du Nord au Sud, d'Est en Ouest. Les Africains le sentent.

    Entretien réalisé par Kamel Zait

    http://www.lematindz.net/Accueil/493.html
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  MP le Lun 10 Déc - 11:56

    Sarkozy a fort heureusement rompu l'usage débile de s'excuser pour des faits qu'on n'a pas commis, au nom de citoyens qui pour la plupart n'étaient pas nés quand ils ont été commis, et à des "victimes" qui, pour les mêmes raisons, n'ont rien subi.

    De même que l'Algérie n'a pas à s'excuser d'avoir viré des français qui avient assumé toutes les infastructures du pays, la mise en culture de ses friches, l'éducation de ses enfants et la découverte de ses ressources minières.

    Il y en a qui, incapables de regarder devant eux, préfèrent se rouler dans les griefs du passé. Ce sont en général des obscurs, qui râlent de leur insignifiance, et tentent de se faire remarquer. On s'en fout.
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Knut de Knokke le Lun 10 Déc - 18:38

    « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni repentance »


    and he's fuckin' right, buddy.

    Knut, live from the States.
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Trinita le Jeu 20 Déc - 1:08


    El Khabar : Son ministre des affaires étrangères a même insulté le ministre Algérien des moudjahiddines (anciens combattants) durant son séjour à Alger, souhaite-t-il être plus royaliste que le Roi ?

    Azouz Begag : Monsieur Kouchner a bien mauvaise réputation ici même en France, surtout auprès de ses camarades socialistes qu'il a trahis. Je n'en dirai pas plus. Quant à monsieur Sarkozy, il m'a gravement insulté lorsque j'étais ministre dans le gouvernement de monsieur De Villepin. Ce sont des hommes qui ont l'insulte facile. Aujourd'hui, le peuple leur rend les mêmes offenses, surtout en Bretagne...

    Monsieur Beggag s'est bien abstenu de commenter ceci:

    "Pourquoi Bernard Kouchner, une personnalité de gauche, a décidé de sauter le pas (en entrant dans le gouvernement)? Cela ne s'est pas fait pour des croyances personnelles. C'était le résultat d'un mouvement qui reflète l'avis des véritables architectes de l'arrivée du président français au pouvoir, le lobby juif qui a le monopole de l'industrie en France"

    http://www.liberation.fr/actualite/monde/294419.FR.php?rss=true

    Pire, il semble le justifier.
    avatar
    Douda
    animation

    Nombre de messages : 406
    Age : 40
    Date d'inscription : 11/01/2007

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Douda le Jeu 20 Déc - 2:39

    MP a écrit:Sarkozy a fort heureusement rompu l'usage débile de s'excuser pour des faits qu'on n'a pas commis, au nom de citoyens qui pour la plupart n'étaient pas nés quand ils ont été commis, et à des "victimes" qui, pour les mêmes raisons, n'ont rien subi.

    De même que l'Algérie n'a pas à s'excuser d'avoir viré des français qui avient assumé toutes les infastructures du pays, la mise en culture de ses friches, l'éducation de ses enfants et la découverte de ses ressources minières.

    Il y en a qui, incapables de regarder devant eux, préfèrent se rouler dans les griefs du passé. Ce sont en général des obscurs, qui râlent de leur insignifiance, et tentent de se faire remarquer. On s'en fout.

    le beton ne remplace pas les amis, les familles, les enfants...... ils ne s'accrochent pas au passé, ils sont profondment blessé par une guerre sans motif.

    Et puis tu n'es pas Belge toi ?


    _________________
    Le but de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l'amélioration
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  MP le Jeu 20 Déc - 11:10

    le beton ne remplace pas les amis, les familles, les enfants...... ils ne s'accrochent pas au passé, ils sont profondment blessé par une guerre sans motif.

    Il n'a a pas eu que le béton, Douda ! si la population algérienne a littéralement explosé en nombre, c'est grâce aux soins médicaux de la colonisation, à la scolarisation de la colonisation, à la hausse du niveau de vie de la colonisation, etc.

    Et puis tu n'es pas Belge toi ?


    Oui pourquoi ? Cela devrait m'empêcher de penser ?
    avatar
    Douda
    animation

    Nombre de messages : 406
    Age : 40
    Date d'inscription : 11/01/2007

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Douda le Jeu 20 Déc - 15:48

    Sarkozy a fort heureusement rompu l'usage débile de s'excuser pour des faits qu'on n'a pas commis

    Tout d'un coup tu te sens concerné

    Tu as vu l'etat du pays actuel MP, ne me dit pas en quoi la France est responsable. elle a sa part de responsabilité et tu sais comment le monde tourbe depuis le temps que tu es sur terre. Je ne vais rien t'apprendre de nouveau :fessee:



    _________________
    Le but de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l'amélioration
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Trinita le Jeu 20 Déc - 16:08

    amnistie pour les égorgeurs de 1992, et haine imprescriptible pour les colonisateurs d'avant 1962.


    Va comprendre où est la logique la dedans. Sleep

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  RAME16 le Dim 23 Déc - 22:45

    salut, salam, shalom,

    sarkozy a compris quel 'algérie avait un grave problème.

    le combat des clans.

    tawfik et bouteflika.

    les derniers attentats c'est celà pas al qaida mais entre eux.

    tindouf avec leur sarahouis emprisonnés. çà on ne le trouve pas au maroc désolé.

    pas de camps chez nous. ici oui voir kkk.
    bonne soirée. et joyeux noel surtout à joan notre combattant. Wink

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  RAME16 le Dim 23 Déc - 22:48

    ...
    avatar
    Heiwa

    Féminin
    Nombre de messages : 64
    Age : 42
    Localisation : Paris, France
    Date d'inscription : 22/03/2008

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Heiwa le Jeu 27 Mar - 11:42

    MP a écrit:Sarkozy a fort heureusement rompu l'usage débile de s'excuser pour des faits qu'on n'a pas commis, au nom de citoyens qui pour la plupart n'étaient pas nés quand ils ont été commis, et à des "victimes" qui, pour les mêmes raisons, n'ont rien subi.

    De même que l'Algérie n'a pas à s'excuser d'avoir viré des français qui avient assumé toutes les infastructures du pays, la mise en culture de ses friches, l'éducation de ses enfants et la découverte de ses ressources minières.

    Il y en a qui, incapables de regarder devant eux, préfèrent se rouler dans les griefs du passé. Ce sont en général des obscurs, qui râlent de leur insignifiance, et tentent de se faire remarquer. On s'en fout.

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi...

    Tant qu'il y a en vie des gens qui ont subi les erreurs de la France, il n'est ni débile ni inutile de reconnaitre ses erreurs. C'est comme dans les relations d'individu à individu.

    Quant à parler du "rôle positif" de la colonisation évoqué avant par Villepin... Je ne crois pas à l'aspect pseudo "civilisateur" de la colonisation. D'abord je n'aime pas le mot civilisateur qui implique une hiérarchisation entre les civilisations. On ne force pas un pays à adopter des us et coutumes qui ne sont pas les leurs. Les choses doivent venir naturellement, de leur propre volonté, sinon ce ne sera pas efficace. Il suffit de voir l'état actuels des anciennes colonies.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  MP le Jeu 27 Mar - 14:25

    Tant qu'il y a en vie des gens qui ont subi les erreurs de la France, il n'est ni débile ni inutile de reconnaitre ses erreurs. C'est comme dans les relations d'individu à individu.

    Ce que je trouve débile, ce n'est évidemment pas de s'excuser de ses erreurs, mais de celles éventuellement commises par d'autres, et dans des circonstances historiques totalement différentes de celles que nous connaissons.

    Quant à parler du "rôle positif" de la colonisation évoqué avant par Villepin... Je ne crois pas à l'aspect pseudo "civilisateur" de la colonisation. D'abord je n'aime pas le mot civilisateur qui implique une hiérarchisation entre les civilisations. On ne force pas un pays à adopter des us et coutumes qui ne sont pas les leurs. Les choses doivent venir naturellement, de leur propre volonté, sinon ce ne sera pas efficace. Il suffit de voir l'état actuels des anciennes colonies.

    Au départ, le mot "colonie" n'a rie de péjoratif : il signifie simplement un détachement de territorialité. Mais si tu ne crois pas au rôle positif des colonisations d'il y a une centaine d'années, reconnaît tout de même qu'en structurant ces pays, les colonisations ont mis fin à l'esclavagisme, aux razzias arabes, ont instauré ue véritable politique de santé, ont appris assez aux indigènes pour qu'ils puissent maintenant nous critique ( Smile ), et ont surtout plus que décuplé la population africaine, ce qui est en principe reconnu en sciences humaines comme un signe d'accroissement de la prospérité.

    Les énormes difficultés actuelles de l'Afrique ne viennent pas de la colonisation, mais bien de son arrêt, qui a donné le coup d'envoi d'une dstruction de toutes les infrastructures, et de prévarications internes à peine imaginables ...
    avatar
    Heiwa

    Féminin
    Nombre de messages : 64
    Age : 42
    Localisation : Paris, France
    Date d'inscription : 22/03/2008

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Heiwa le Jeu 27 Mar - 14:58

    MP a écrit:Ce que je trouve débile, ce n'est évidemment pas de s'excuser de ses erreurs, mais de celles éventuellement commises par d'autres, et dans des circonstances historiques totalement différentes de celles que nous connaissons.
    Lorsqu'un président s'excuse, il s'excuse au nom de la nation. C'est la nation qui a colonisé et qui a été en guerre, c'est la nation qui s'excuse.

    MP a écrit:Au départ, le mot "colonie" n'a rie de péjoratif : il signifie simplement un détachement de territorialité. Mais si tu ne crois pas au rôle positif des colonisations d'il y a une centaine d'années, reconnaît tout de même qu'en structurant ces pays, les colonisations ont mis fin à l'esclavagisme, aux razzias arabes, ont instauré ue véritable politique de santé, ont appris assez aux indigènes pour qu'ils puissent maintenant nous critique ( Smile ), et ont surtout plus que décuplé la population africaine, ce qui est en principe reconnu en sciences humaines comme un signe d'accroissement de la prospérité.
    Les énormes difficultés actuelles de l'Afrique ne viennent pas de la colonisation, mais bien de son arrêt, qui a donné le coup d'envoi d'une dstruction de toutes les infrastructures, et de prévarications internes à peine imaginables ...

    Ce n'était pas notre rôle... Le simple fait que la fin de la colonisation ait créé des difficultés d'infrastructures, économiques et organisationnelles, prouve bien que ces pays n'étaient pas prêts à fonctionner ainsi : et pour cause, les postes clés était bien sûr tenus par les français, rarement par les autochtones...

    A mon humble avis, les changements dans un pays doivent venir des habitants de ce même pays, quelqu'en soit la forme : révolution, guerre civile, boom économique, élections... C'est le seul moyen de faire en sorte que ce changement soit vraiment intégré dans les mentalités et durable.

    Contenu sponsorisé

    Re: Azouz Begag : « Sarkozy n'est l'homme d'aucune excuse ni rep

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 11:16