Alter-MuRAX

Sam 17 Nov - 1:14


    opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Partagez

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  RAME16 le Mar 13 Nov - 18:04

    Ehoud Olmert confronté à une forte opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis
    LE MONDE | 13.11.07 | 14h26 • Mis à jour le 13.11.07 | 14h29
    JÉRUSALEM CORRESPONDANT

    même si le premier ministre, Ehoud Olmert, a l'intention d'aborder "toutes les questions historiques qui séparent les Israéliens et les Palestiniens" comme il l'avait encore déclaré le 4 novembre, sa tâche ne va pas être facile lors des pourparlers qui doivent, en principe, suivre, la réunion d'Annapolis (Maryland) prévue dans moins de deux semaines.


    Certains membres de sa coalition, sans parler des dirigeants de l'opposition, ont commencé à tirer à boulets rouges sur le processus de négociations. Ehoud Barak, ministre de la défense, président du Parti travailliste et principal allié du gouvernement, ne manque pas une occasion d'exprimer les plus profondes réserves sur l'initiative de paix en cours. Les frictions entre les deux hommes sont fréquentes et se traduisent par une tension palpable au sein de l'exécutif.

    L'ancien négociateur de Camp David, en juillet 2000, ne cesse d'invoquer la protection des intérêts sécuritaires d'Israël, préalable à quelque concession que ce soit aux Palestiniens. Ehoud Barak a notamment exclu un retrait de l'armée de Cisjordanie avant que soit mis au point un système d'interception des roquettes qui pourraient être lancées à partir de ce territoire. Ce qui devrait prendre plusieurs années. Il a également insisté sur le fait que tout accord serait définitif, et que le conflit serait alors considéré comme terminé.

    Ces exigences avaient déjà été formulées lors du sommet de Camp David. Aujourd'hui, certains dirigeants travaillistes, à l'instar de l'ancien président Amir Peretz, s'inquiètent de ces prises de position réticentes au processus en cours. A tel point qu'ils ont l'intention de convoquer une réunion du comité central afin de savoir si le Parti travailliste est désormais "hostile à la paix".

    Deux autres figures de la coalition gouvernementale - le ministre des affaires stratégiques, Avigdor Lieberman, et le ministre de l'industrie, du commerce et du travail, Eli Yishai, président du parti ultraorthodoxe sépharade Shass - ont également fait part de leur méfiance vis-à-vis de la réunion d'Annapolis. Lors du conseil des ministres du dimanche 11 novembre, ils ont mis en garde le premier ministre contre les risques susceptibles de découler d'Annapolis.

    Avigdor Lieberman a tenté, la semaine dernière, de créer un front uni avec le Shas pour s'opposer au processus. Eli Yishai a refusé, mais il a participé, lundi, à une autre réunion avec le chef spirituel du Shass, le rabbin Ovadia Yosef et le chef du Likoud, Benyamin Nétanyahou qui, lui aussi, souhaite former un front anti-Annapolis. "Annapolis est dangereux pour Israël. Le gouvernement Olmert lâche tout et n'obtient rien en échange sauf le terrorisme", a averti le chef de l'opposition.

    Pour le moment, il n'a pas eu plus de succès que M. Lieberman dans son entreprise de regrouper les opposants au processus. Toutefois, le rabbin Yosef a expliqué être "conscient des dangers qu'Annapolis représente pour la sécurité d'Israël, pour Jérusalem et pour les lieux saints".

    Avigdor Lieberman, qui dirige la formation Israël Beiteinou ("Israël notre maison"), a déjà averti que tout accord devrait être soumis à la ratification de la Knesset (Parlement) et exige que le texte commun qui doit être élaboré avec les Palestiniens, avant la réunion des Etats-Unis, reçoive l'approbation du cabinet.

    Les craintes que suscitent, dans la majorité, ces négociations avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, font planer des risques d'éclatement de la coalition et mettent en péril la survie politique d'Ehoud Olmert. Il est cependant un point sur lequel le premier ministre a donné son accord, tant à M. Barak qu'à Tzipi Livni, ministre des affaires étrangères et responsable de l'équipe de négociateurs israéliens, c'est celui de la reconnaissance par les Palestiniens du caractère juif de l'Etat d'Israël. Il s'agit d'une nouvelle exigence sans laquelle il ne pourrait y avoir d'Etat palestinien. "Je n'ai pas l'intention d'accepter un quelconque compromis sur l'exigence de l'Etat juif", a insisté le premier ministre.

    Ce préalable a immédiatement été rejeté par Saëb Erakat, proche conseiller de Mahmoud Abbas, indiquant qu'il n'y a pas "d'Etat dans le monde qui lie son identité nationale à une identité religieuse". De fait, cela consisterait à écarter des pourparlers un point important qui est l'épineuse question du retour des réfugiés. Auparavant, il avait toujours été question de "deux peuples pour deux Etats". "Cette logique est inacceptable", a martelé Saëb Erakat.

    Alors que la date du 26 novembre n'a toujours pas été confirmée, les négociations destinées à trouver une position commune sont laborieuses, comme l'a reconnu Ahmed Qoreï, chef de la délégation palestinienne. Selon la presse israélienne, cette réunion durerait à peine une journée et ne servirait qu'à entériner le document qui, par la suite, devrait être adopté par le Conseil de sécurité de l'ONU et le Quartet (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU), afin de lui donner une meilleure assise internationale.

    Mais il est de plus en plus clair que ce texte ne proposera aucune solution aux questions de fond. Ce sera seulement un engagement à les résoudre.

    Michel Bôle-Richard

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-977682@51-891944,0.html

    georges

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Localisation : Israel
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  georges le Ven 23 Nov - 17:11

    zzzzzzzzzzzzzzzzz


    Dernière édition par le Ven 7 Déc - 4:26, édité 1 fois

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  RAME16 le Ven 23 Nov - 17:20

    bonjour et bienvenue george et merci pour l'info.

    la paix ne sera pas pour demain et ni un état palestinien çà prendra du temps.

    c'est très complexe, la syrie, l'iran sont aussi dedans.

    çà peut avancer comme çà peut déraper du jour au lendemain.

    que ce soit ytchak rabin ou anouar el saddat on a vu !

    en même à chaque fin de mandat aux usa c'est le même scénario, un nouveau plan de paix.
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  Trinita le Ven 23 Nov - 19:29

    MTHEL / Nautilus : Un parapluie hyper-tech contre les dangers rustiques - une arme du futur développée par Israël et les Etats-Unis

    “C’est justement pour intercepter ce genre de projectiles, développés avant même le début de la seconde guerre mondiale, que la société américaine Northrop Grumman Space Technology, en collaboration avec les meilleurs ingénieurs israéliens, notamment ceux des firmes Elbit, Electro-Optics Industries, Israel Aircraft Industries, MBT Systems & Space Technology, Tadiran et du Centre de développement de moyens de combat Raphaël, mettent au point le Nautilus.

    Le Nautilus, dont l’appellation scientifique est MTHEL, pour laser mobile et tactique à haute énergie (Mobile Tactical High-energy Laser) et qui est destiné par ses concepteurs à devenir l’arme absolue du théâtre d’opérations de demain.

    En plus des mortiers et des roquettes, la nouvelle arme est capable d’intercepter et d’anéantir les missiles de croisière, les avions sans pilotes, les missiles balistiques à très courte portée, les roquettes air-sol ainsi que les obus d’artillerie.

    En fait, le système d’acquisition de cible et de fonctionnement du MTHEL permet, en théorie au moins, d’espérer intercepter presque tous les objets volants. A plus long terme, les Américains le destinent à l’interception d’avions eux-mêmes armés de faisceaux laser.


    http://minilien.com/?TlzvmsC5GP

    georges

    Masculin
    Nombre de messages : 18
    Localisation : Israel
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  georges le Sam 24 Nov - 0:05

    zzzzzzzzzzzzzzz


    Dernière édition par le Ven 7 Déc - 4:26, édité 1 fois
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  Trinita le Sam 24 Nov - 14:07


    Contenu sponsorisé

    Re: opposition en Israël à la réunion de paix d'Annapolis

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 17 Nov - 1:14