Alter-MuRAX

Mar 11 Déc - 7:14


    La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  silverbold le Sam 3 Nov - 21:59

    La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniques
    De notre correspondant à Londres RÉMI GODEAU.
    Publié le 02 novembre 2007
    Actualisé le 02 novembre 2007 : 07h14


    Dans les mosquées et les écoles, les livres glorifiant le terrorisme pullulent. Éditeur principal : l'Arabie saoudite.

    SITUÉ à l'ouest de Londres, le collège Roi Fahad forme un millier d'élèves, dont les enfants des diplomates arabes. Réservé aux garçons de onze ans, un manuel scolaire consacré à la tradition islamique cite de long en large les Protocoles des sages de Sion, le bien connu faux antisémite. « La preuve incontestable de l'existence de ces Protocoles [...] : beaucoup d'intrigues, de conspirations et d'instigations décrites ont été exécutées », peut-on lire. Le sionisme y est décrit comme un élément d'un complot juif mondial. Et les autres « mouvements destructeurs » sont énumérés : « Francs-maçons, B'nai B'rith, Lions Club internationaux, Rotary Club ».

    Pour le compte du groupe de réflexion conservateur Policy Exchange, huit chercheurs ont écumé les bibliothèques de cent institutions musulmanes de Grande-Bretagne : mosquées, centres culturels, écoles... Après un an d'enquête, ils ont mis la main sur 80 ouvrages illustratifs de cette « littérature de la haine », dont celui du collège Roi Fahad. Aux sommaires : rejet des non-musulmans, sectarisme envers ceux qui ne pratiquent pas « selon la règle », discrimination des femmes, antisémitisme, défense du djihad... La librairie de la mosquée de Regent's Park vend un ouvrage qui prône la décapitation des mauvais musulmans.

    Déficit de textes critiques

    Au premier abord, les résultats publiés mardi apparaissent pourtant rassurants, note l'universitaire Denis MacEoin : « Les textes radicaux n'ont été trouvés que dans un quart des sites visités. Mais il s'agit des institutions les mieux financées et les plus dynamiques. » Le prince Charles a visité le collège Roi Fahad. En avril 2007, le ministre des Communautés a prononcé un discours au centre culturel londonien al-Manaan, également épinglé pour une brochure consacrée aux « ennemis machiavéliques des femmes », comprendre les magazines, les appels à l'émancipation féminine et à l'égalité des sexes, les chrétiens, les juifs...

    En août, une autre enquête avait révélé que certaines bibliothèques publiques regorgeaient d'ouvrages extrémistes, rédigés en anglais, en arabe, en bengali ou en ourdou. Dans le centre Tower Hamlets, à l'est de la capitale, le public peut consulter des centaines d'ouvrages et d'enregistrements incitant à la violence contre les adversaires du djihad. Figurent en bonne place les écrits d'Abu Hamza, l'imam de Finsbury Park, mentor de plusieurs kamikazes des attentats londoniens du 7 juillet 2005, aujourd'hui en prison.

    Les rayonnages de Tower Hamlets renferment d'autres publications moins connotées mais tout aussi jusqu'au-boutistes. Comme ceux d'Ibn Taymiyya, un théologien du Moyen Âge considéré par Ben Laden comme le théoricien de la « guerre islamiste totale ». Il n'y a rien d'anormal à autoriser des lectures controversées, assure James Brandon, chercheur au Centre de cohésion sociale : « Mais le déficit de textes critiques et la surreprésentation des ouvrages donnant une vision extrémiste de l'islam sont une incitation à adhérer à une interprétation politique des plus radicales. » Polémique, il poursuit : « C'est comme si la section « Deuxième Guerre mondiale » était constituée des seuls exemplaires de Mein Kampf ».

    Denis MacEoin renchérit sur la vision tronquée donnée par certaines bibliothèques. « Les musulmans sont incités à se séparer des gens et des choses qui ne sont pas considérées comme islamiques », dit-il. Pour lui, pas de doute : exposés à longueur de pages, ce séparatisme, ce dégoût du non-croyant créent un espace idéologique qui peut justifier le terrorisme contre l'Ouest. Scotland Yard a reconnu que cinq des recueils étudiés par Policy Exchange avaient été saisis lors de diverses perquisitions après les attentats du 7 juillet 2005.

    Que l'enquête du think-tank ait été diffusée lors de la visite d'État, achevée hier, du roi Abdallah ne doit rien au hasard. L'influence « puissante et pernicieuse » de l'Arabie saoudite est évoquée. Nombre de livres radicaux ont été édités gratuitement par le royaume wahhabite.

    lien
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  MP le Dim 4 Nov - 0:51

    J'ai surtout l'impression que le soutien financier de ces bouquins extrémistes par l'Arabie Saoudite a pour but de la dédouaner vis-à-vis de ses propres extrémistes.

    Il suffit en effet de voir les dirigeants saoudiens à l'étranger, (où leurs femmes portent de petits tailleurs de grands couturiers) pour comprendre qu'il ne s'agit que d'un jeu tactique.
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  silverbold le Dim 4 Nov - 9:53

    MP a écrit:J'ai surtout l'impression que le soutien financier de ces bouquins extrémistes par l'Arabie Saoudite a pour but de la dédouaner vis-à-vis de ses propres extrémistes.

    Il suffit en effet de voir les dirigeants saoudiens à l'étranger, (où leurs femmes portent de petits tailleurs de grands couturiers) pour comprendre qu'il ne s'agit que d'un jeu tactique.

    wouai...Pas sur...

    N'oublie pas le pacte entre le saoudiens et les wahabbites...
    Je crois surtout qu'ils pensent naïvement que ce genre de chose ne les concernent pas...Ne sont-ils pas la fine fleur de l'Islam???
    Un peu comme ces musulmans qui, tout en faisant produire et en commercialisant l'héroïne, condamnent la consommation des drogues mais uniquement pour eux...
    Tout le monde connait l'impact des saoudiens sur l'évolution réactionnaire de nombres de musulmans dans le monde et particulièrement en Europe considéré comme terre de mission par les islamistes...
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  MP le Dim 4 Nov - 11:04

    Le moins que l'on puisse dire est que leur attitude est "orientale" Smile

    Ils n'ont aucun intérêt à démolir l'Occident, où ils ont investi quasi toutes leurs richesses.

    Les dirigeants saoudiens eux-mêmes vivent une partie de l'année à Paris, Londres, NY ou la Côte d'Azur, voire même en Tunisie (mais ils aiment moins, l'alcool y étant plus rare Smile )

    J'ai vraiment l'impression que l'argent qu'ils donnent pour l'islamisation les dédouane d'éventuelles critiques des plus allumés de leurs sujets ...

    Un peu comme ces "jours d'indulgence" que les riches du Moyen Age pouvaient acheter à l'Eglise ...
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  Trinita le Dim 4 Nov - 16:35

    J'ai vraiment l'impression que l'argent qu'ils donnent pour l'islamisation les dédouane d'éventuelles critiques des plus allumés de leurs sujets ...

    Un peu comme ces "jours d'indulgence" que les riches du Moyen Age pouvaient acheter à l'Eglise ...

    Le truc le plus intelligent que j'ai jamais lu sous ta plume..
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  silverbold le Dim 4 Nov - 19:14

    MP a écrit:Le moins que l'on puisse dire est que leur attitude est "orientale" Smile

    Ils n'ont aucun intérêt à démolir l'Occident, où ils ont investi quasi toutes leurs richesses.

    Les dirigeants saoudiens eux-mêmes vivent une partie de l'année à Paris, Londres, NY ou la Côte d'Azur, voire même en Tunisie (mais ils aiment moins, l'alcool y étant plus rare Smile )

    J'ai vraiment l'impression que l'argent qu'ils donnent pour l'islamisation les dédouane d'éventuelles critiques des plus allumés de leurs sujets ...

    Un peu comme ces "jours d'indulgence" que les riches du Moyen Age pouvaient acheter à l'Eglise ...

    Oui, en effet c'est loin d'être faux...

    Contenu sponsorisé

    Re: La littérature islamiste envahit les bibliothèques britanniq

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 7:14