Alter-MuRAX

Mer 14 Nov - 18:12


    Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  silverbold le Lun 29 Oct - 16:56

    Immigration choisie: les quotas Sarkozy
    REUTERS
    «Libération» s’est procuré la liste des métiers élaborée par le gouvernement afin de contrôler l’accès des étrangers au territoire français.
    CATHERINE COROLLER
    QUOTIDIEN : lundi 29 octobre 2007


    La forteresse France ouvre un tout petit peu plus sa porte aux travailleurs étrangers. Mais attention, pas n’importe lesquels. Seuls seront admis des immigrés en nombre limité et triés sur le volet, puisque leurs compétences devront répondre très précisément aux besoins de l’économie française. «Il s’agit d’une immigration économique très maîtrisée dans les quelques secteurs en tension», insiste un collaborateur du ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement, Brice Hortefeux.


    Deux listes de métiers ont été élaborées par les services du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, que Libération s’est procurées. L’une répertorie 30 professions « susceptibles d’être proposées dans certaines régions aux ressortissants des pays tiers [non membres de l’Union européenne, ndlr]». Il s’agit plutôt de métiers qualifiés – comme informaticien ou géomètre – exigeant des diplômes du supérieur. L’autre liste, plus longue, et nationale celle-là, concerne les 152 métiers qui seraient ouverts aux ressortissants des pays nouvellement membres de l’UE. Elle couvre un large éventail de professions, certaines exigeant peu de qualification, comme laveur de vitres spécialisé, serveur en restauration ou bûcheron.

    Besoins évalués. A titre d’exemple, la France a besoin d’employés de ménage à domicile, de responsables d’exploitation en assurance, de sylviculteurs, de matelots à la pêche, de soudeurs, d’agents d’encadrement de la construction mécanique, d’ingénieurs d’affaires, de conseillers en crédit bancaire. Métier par métier, région par région, les besoins sont évalués à l’unité près avec une admirable précision. L’Ile-de-France manque ainsi de 6 979 dessinateurs du BTP, de 7 465 dessinateurs projeteurs de la construction mécanique et du travail des métaux, de 761 attachés commerciaux en biens intermédiaires et matières premières; Rhône-Alpes de 559 merchandiseurs et de 110 pilotes d’installation de production cimentière; le Nord-Pas-de-Calais de 503 informaticiens experts; Provence-Alpes-Côte d’Azur de 307 dessinateurs projeteur en électricité et électronique; la Bretagne de 154 façonneurs bois et matériaux associés (production de série). Et ainsi de suite.

    Langues étrangères. Du côté des patrons, ce coup de pouce donné à l’immigration de travail est plutôt bien ressenti (lire page 4). «Il nous manque 40 000 emplois», évalue André Daguin, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. De cuisinier à serveur, les professions concernées sont très diverses. «La France accueille 75 millions de touristes, on a de plus en plus besoin de gens parlant des langues étrangères», ajoute-t-il. Les réceptionnistes originaires du sous-continent indien ou du sud-est asiatique, anglophones, seraient ainsi les bienvenus.

    Du côté des syndicats de travailleurs, en revanche, c’est le tollé (lire page 4). La loi Hortefeux tout juste votée compliquant les conditions du regroupement familial, FO juge «choquant que l’on choisisse ou rejette les travailleurs migrants en fonction de leur utilité économique, et que l’on restreigne parallèlement la possibilité pour ces mêmes travailleurs de vivre en famille». Les associations de défense des étrangers réclament, elles, que les métiers en tension soient proposés, en priorité, aux sans-papiers travaillant au noir en France. La loi Hortefeux a pris cette demande en compte, qui permet à ces étrangers de demander leur régularisation s’ils travaillent dans une «zone géographique caractérisée par des difficultés de recrutement» ou s’ils ont fait preuve de leur «capacité d’intégration par le travail». «Ces régularisations auront un caractère tout à fait exceptionnel. Il ne s’agit évidemment pas de régulariser tous les travailleurs clandestins», insiste-t-on chez Hortefeux.

    Pour le gouvernement, cet assouplissement – même très relatif – des conditions d’entrée des travailleurs est la première étape du virage de la France d’une immigration «subie» vers une immigration «choisie». Lors de son récent déplacement au Maroc, le chef de l’Etat a répété, comme il le fait depuis son élection, que «[son] horizon est de faire passer l’immigration professionnelle de 7 % à 50 % des personnes qui s’installent durablement en France».

    Desiderata.Début juin, Hortefeux avait amorcé le processus en recevant les fédérations professionnelles pour recueillir leurs desiderataconcernant l’immigration de travail. Le 23 octobre, le ministre de l’Immigration a soumis les deux listes des métiers ouverts à l’immigration aux organisations syndicales et patronales. Selon FO, ces listes pourraient légèrement évoluer d’ici à leur adoption prévue lors du prochain comité interministériel de contrôle de l’immigration, courant novembre.

    Les premières de ces cartes de séjour devraient être délivrées en 2008. Etape suivante ? La fixation d’autres quotas. Le 22 septembre, Nicolas Sarkozy avait annoncé «un chiffre plafond d’étrangers que nous accueillerons sur notre territoire» avec «un quota par profession». C’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui. Et puis, «naturellement, un quota par région du monde». Ce qui reste à faire.

    http://www.liberation.fr/actualite/societe/287983.FR.php
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Trinita le Lun 29 Oct - 22:14

    FO juge «choquant que l’on choisisse ou rejette les travailleurs migrants en fonction de leur utilité économique, et que l’on restreigne parallèlement la possibilité pour ces mêmes travailleurs de vivre en famille»

    Ben oui hein fait les choisir de préférence non qualifiés, et par familles nombreuses si possible..

    Putain, je sens que je vais faire des origamis avec ma carte d'élécteur si ce débat politique d'andouilles démagogiques entre la gauche et la droite continue comme ça...
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 40
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  fran6 le Lun 29 Oct - 22:26

    Trinita a écrit:
    FO juge «choquant que l’on choisisse ou rejette les travailleurs migrants en fonction de leur utilité économique, et que l’on restreigne parallèlement la possibilité pour ces mêmes travailleurs de vivre en famille»

    Ben oui hein fait les choisir de préférence non qualifiés, et par familles nombreuses si possible..

    Putain, je sens que je vais faire des origamis avec ma carte d'élécteur si ce débat politique d'andouilles démagogiques entre la gauche et la droite continue comme ça...

    Non, non ne prenons que des super diplômés acceptons-les tant qu'ils nous servent et puis balançons-les hors de notre pays et surtout n'oublions jamais d'interdire à leur famille de les rejoindres..... Rolling Eyes
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Trinita le Lun 29 Oct - 23:07

    fran6 a écrit:
    Trinita a écrit:
    FO juge «choquant que l’on choisisse ou rejette les travailleurs migrants en fonction de leur utilité économique, et que l’on restreigne parallèlement la possibilité pour ces mêmes travailleurs de vivre en famille»

    Ben oui hein fait les choisir de préférence non qualifiés, et par familles nombreuses si possible..

    Putain, je sens que je vais faire des origamis avec ma carte d'élécteur si ce débat politique d'andouilles démagogiques entre la gauche et la droite continue comme ça...

    Non, non ne prenons que des super diplômés acceptons-les tant qu'ils nous servent et puis balançons-les hors de notre pays et surtout n'oublions jamais d'interdire à leur famille de les rejoindres..... Rolling Eyes

    tu as la double nationalité belge et française? lol!

    Perso je prône le contrôle de l'immigration, pas l'expulsion après bons et loyaux services, ni l'interdiction du regroupement familial..

    Super d'accueillir les ceusses qui seront sur de ne pas avoir de boulot, ça va faire avancer le schmilblic, c'est sur!

    Peut être qu'en réinstituant un service civil international coopératif qui se traduirait par l'envoi d'étudiants faisant profiter ces pays de leur savoir faire, ça permettrait de niveller par le haut, et non par le bas, qui sait?

    Jamais été partisan de laisser le nez des gens dans la merde en leur faisant croire que ça sent la rose, désolé..
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Knut de Knokke le Mar 30 Oct - 11:15

    fran6 a écrit:Non, non ne prenons que des super diplômés acceptons-les tant qu'ils nous servent et puis balançons-les hors de notre pays et surtout n'oublions jamais d'interdire à leur famille de les rejoindres.....

    non, on peut tout à fait admettre que leur famille les rejoigne - tant qu'elle ne se pointe pas juste pour les allocs.

    Et puis tu sais, en général, telles personnes ne sont pas "balancées hors du pays", en général, c'est aux qui ne veulent pas retourner d'ou ils viennent...

    Et comme ils sont super-diplômés, ma foi, ils peuvent rester. Il n'y a pas de risque qu'ils se dé-diplôment ou s'enconnifient une fois arrivés ici, au contraire (et sauf conversion à l'islam), donc ils sont toujours les bienvenus.
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Trinita le Mar 30 Oct - 15:21

    On s'en fout de l'Islam chez les immigrés....Tôt ou tard, la duplicité des fondamentalistes islamistes et de leurs alliés idiots utiles éclatera au grand jour...

    Les racistes hystériques sont en train de retarder cette échéance mais ça viendra..
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Knut de Knokke le Mar 30 Oct - 16:32

    Trinita a écrit:Les racistes hystériques sont en train de retarder cette échéance mais ça viendra..

    oui, évidemment, pour le con bienpensant de base, la critique d'une religion, c'est du racisme.

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  RAME16 le Mar 30 Oct - 16:48

    tu n'as toujours pas compris !
    justement tu critique une religion où les fanatiquent l'utilisent pour se faire bien voir et çà retarde l'échéance comme le dit mon ami trinita.
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Knut de Knokke le Mar 30 Oct - 17:01

    RAME16 a écrit:tu critique une religion où les fanatiquent l'utilisent pour se faire bien voir .

    Toi parler français?

    C'est d'ailleurs ce que suggère Ayaan Hirsi Ali. L'ex députée néerlandaise d'origine somalienne, cible des intégristes, dénonce dans Le Monde l'impossibilité de « parler librement de l'islam » en Europe et demande à la France « de prendre la tête d'un mouvement visant à faire comprendre à tous les Européens que, ce qui se joue, c'est leur socle de valeurs et de principes les plus fondamentaux ». Au nom des Lumières dont se réclame Hirsi Ali, la nation s'honorerait de l'accueillir comme citoyenne d'honneur et de lui offrir sa sécurité.

    http://www.lefigaro.fr/debats/20071026.FIG000000060_exercices_de_memoire.html

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  RAME16 le Mar 30 Oct - 17:22

    mhhh,.; une menteuse qui n'est pas venue pour les alloc mais pour foutre la merde et se barrer ensuite aux states.

    bref,...
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Knut de Knokke le Mar 30 Oct - 18:14

    RAME16 a écrit:une menteuse qui n'est pas venue pour les alloc...

    (elle)

    RAME16 a écrit:...mais pour foutre la merde et se barrer ensuite aux states.

    Elue au parlement néerlandais, et condamnée à mort pour avoir le courage de dénoncer la réalité de l'islam = foutre la merde.

    Qui est le plus crédible? Elle, ou un âne de ton espèce qui se répand en contres-vérités et affabulations, qui est incapable d'écrire son nom sans le cribler de fautes, qui couine à longueur de temps sa grande crédibilité d'humaniste humanitaire mais qui bourre le crâne des crétins à qui on a jeté la nationalité à la tête de conneries prétendant que leurs aïeux ont libéré l'Europe - et même, est-ce que cela leur donnerait le droit de la coloniser au nom d'une religion d'enculeurs de chèvres?

    Il y a encore du chemin chez nos grands gourous de la tolérance... Very Happy

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  RAME16 le Mar 30 Oct - 18:33

    et puis mentir à ceux qui la défendaient et qui l'ont élevé au dessus des autres.

    je condamne les fanatiques ! mais je condamne aussi lesmanipulateurs et les menteurs.

    et surtout les cons
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Knut de Knokke le Mar 30 Oct - 18:49

    RAME16 a écrit:et puis mentir à ceux qui la défendaient et qui l'ont élevé au dessus des autres.

    Elle a menti AVANT.
    Ce mensonge n'enlève rien à son courage ni à la valeur de son combat.
    Et puis, quand on parle de mensonge lors de la demande d'asile, j'aimerais savoir combien de demandeurs ne mentent pas. S'il n'y a pas 95% de menteurs alors il n'y en a aucun.

    Quand cette andouille de Semira Adamu excitée par les associations a voulu jouer au con avec des gendarmes, les bienpensants lui ont trouvé toutes les excuses parcequ'elle avait menti à son arrivée.

    Et ici, pour cette femme courageuse qui mériterait un prix nobel, menacée de morts par les thuriféraires de la religion de-paix-et-d'amouuuuur, voilà qu'on la condamne pour cet acte somme toutes condamnable mais banal? Non, l'argument du mensonge est à l'image de ceux qui l'agitent, très tès con. Mais je n'attendais rien de mieux de toi.



    La colère d'Ayaan Hirsi Ali
    LE MONDE | 19.10.07 | 14h16 • Mis à jour le 19.10.07 | 14h16

    enacée de mort par des groupes islamistes pour ses prises de position critiques sur l'Islam, l'ex-députée néerlandaise d'origine somalienne Ayaan Hirsi Ali avait dû s'exiler en 2006 aux Etats-Unis.Depuis le 1er octobre, elle est confrontée au refus du gouvernement de La Haye de continuer à assurer sa protection à l'étranger. Une décision qui la rend à la fois démunie et vulnérable. Jointe par téléphone, Ayaan Hirsi Ali interpelle le gouvernement français : à la France de rappeler au reste de l'Europe les principes des Lumières.

    Quelle est votre situation actuelle ? Après un bref séjour en Hollande pour rencontrer les autorités, je suis revenue aux Etats-Unis et je me trouve actuellement dans une ville américaine où j'essaie d'organiser ma sécurité.

    Quelle est la position des autorités néerlandaises vous concernant ? Le gouvernement néerlandais s'était engagé à me protéger aussi longtemps que dureraient les menaces de mort. Mais quand j'ai décidé de partir aux Etats-Unis, il y a eu un revirement, les autorités m'indiquant que la protection promise n'était assurée qu'à l'intérieur des Pays-Bas. Les Américains ont pourtant expliqué qu'ils ne pouvaient prendre le relais : ils n'assurent que la sécurité des non-Américains dotés d'un statut officiel, pas celle d'une simple citoyenne. Le département d'Etat a donc recommandé au gouvernement des Pays-Bas d'engager une société de protection privée, leur assurant que le gouvernement américain les aiderait en matière de renseignement. Les Hollandais ont refusé, et j'ai reçu une lettre me prévenant qu'on mettait fin à ma protection le 1er octobre. Depuis, le premier ministre m'a demandé de repartir aux Etats-Unis et de trouver moi-même des fonds pour ma protection. Je viens donc de lancer une fondation pour laquelle je mendie actuellement de l'argent.

    Salman Rushdie dit que vous êtes "la première réfugiée d'Europe occidentale depuis l'Holocauste". Qu'en est-il ? La Hollande veut bien me donner la liberté de parole, mais pas la liberté de mouvement. Alors que faire ? Courageusement, le Danemark offre de m'accueillir et de me protéger. Mais c'est aux Etats-Unis que je veux vivre aujourd'hui. Mon expression y sera plus libre et plus efficace. Car la vérité, c'est qu'il est devenu impossible de parler librement de l'islam sur le continent européen. L'état d'esprit actuel de l'élite implique d'éviter tout débat par peur d'offenser les musulmans, et conduit à satisfaire les exigences des islamistes, même s'il s'agit de faire taire les gens comme moi.

    Ce sujet, l'islam, deviendrait une sorte de tabou ? La critique de l'islam est un tabou inscrit au coeur même de la religion. Mais que les sociétés européennes, héritières des Lumières, s'imposent à elles-mêmes ce tabou, voilà qui est totalement nouveau. Et stupéfiant ! Le judaïsme, le bouddhisme, le communisme... Tout mouvement collectif ou théologique doit être ouvert aux critiques. Il n'y a que l'islam qui les refuse et qui, d'ailleurs, en soit exempté en Europe.

    La décision du gouvernement hollandais résonne-t-elle comme un avertissement pour tous ceux qui, en Europe, souhaitent débattre de l'islam ? Evidemment ! Mon cas fait passer la question de la liberté d'expression de la théorie à la pratique. Vous pouvez exprimer votre opinion, mais votre tête sera coupée. Si vous êtes musulman et que vous devenez un ex-musulman, si vous êtes une femme et que vous critiquez l'islam et son oppression, le prix à payer est la vie. Vivre dans une démocratie ne change rien à l'affaire. C'est un enjeu majeur pour nos pays, qu'aucun personnage politique d'envergure n'a encore osé prendre à bras-le-corps. Comme si ce n'était qu'un simple incident, alors que c'est rien de moins que la liberté d'expression qui se joue ! Il n'y a pas de loi pour protéger les gens comme moi dans nos pays, pas de fonds, pas de mouvement.

    Il y a quand même déjà eu le cas de Salman Rushdie... Mais son cas était lui aussi considéré comme isolé ! Personne ne réalise que nous sommes en fait le sommet de l'iceberg, qu'il y a sur le continent des tas de musulmans ou d'anciens musulmans menacés, bâillonnés, et que cette censure concerne tout le monde.

    Pensez-vous que la France doive prendre position sur ce sujet ? C'est à la France d'être à l'origine du sursaut, d'ouvrir le débat. A la France de prendre la tête d'un mouvement visant à faire comprendre à tous les Européens que, ce qui se joue, c'est leur socle de valeurs et de principes les plus fondamentaux. Qu'il est urgent de les protéger. Légalement, politiquement, voire financièrement. Cela dépasse largement mon cas particulier. Il s'agit d'une confrontation entre la religion et la raison. Et parce qu'elle a hérité à la fois des Lumières et du système de la laïcité, qu'elle a une histoire et un rayonnement particuliers, la France a un rôle à jouer. C'est le pays de Voltaire ! Le pays de celui qui a dit : je ne suis pas d'accord avec vos idées, mais je suis prêt à mourir pour que vous puissiez les exprimer. J'aime cette idée qu'il importe avant tout de protéger les idées avec lesquelles vous êtes en désaccord, pas seulement celles que vous approuvez !

    Au soir de son élection, le président Sarkozy disait "à tous ceux dans le monde qui croient aux valeurs de tolérance, de démocratie et d'humanisme", que la France serait "à leurs côtés, qu'ils peuvent compter sur elle"... Eh bien, qu'il commence maintenant ! Il peut expliquer aux politiciens néerlandais à quel point ils ont envoyé un message déplorable en contentant les ennemis de la liberté d'expression. Cela me rappelle l'incroyable capitulation des médias et des hommes politiques au moment des dessins de Mahomet publiés au Danemark. Car ne soyons pas naïfs : si les islamistes parviennent à réduire au silence un individu, voire un pays, ils ne s'arrêteront pas là. Et ils passeront au suivant, puis au suivant, puis au suivant...

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  RAME16 le Mar 30 Oct - 18:53

    ah bon don cles autorités néerlandaises sont cons ???
    pourquoi elle est au usa ?
    sémira adamu c'est un meurtre comme allaient le faire les fanatiques.

    je condamne les deux situation. une a menti mais a réussie dans la vie et l'autre a menti mais est morte en final tuée par les autorités.

    ne parle plus de religion mais de folie meurtrière c'est plus juste que ce que tu dis.

    Contenu sponsorisé

    Re: Immigration choisie: les quotas Sarkozy

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 18:12