Alter-MuRAX

Dim 21 Oct - 18:29


    Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Partagez

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  RAME16 le Mar 16 Oct - 11:51

    Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé
    BORLOO,JEAN-PIERRE
    lundi 15 octobre 2007, 23:03

    Le procès de la filière d'acheminement de kamikazes en Irak a débuté à Bruxelles. Six prévenus sont accusés d'avoir favorisé le passage à l'acte de candidats belges au suicide en Irak. Le 9 novembre 2005 fut le jour où Muriel Degauque, cette Belge de 38 ans, convertie à l'islam, devint la première kamikaze européenne à se faire exploser en Irak. Mais Myriam, pour reprendre son nom de convertie, n'aurait jamais pu accomplir cela seule. Pour l'occasion, elle a bénéficié de l'appui de toute une filière bien rodée. Dont certains membres sont en procès à Bruxelles.
    Cinq prévenus, comparaissant libres, se sont présentés à l'audience du tribunal correctionnel. Le sixième, Bilal Soughir, toujours sous les liens d'un mandat d'arrêt, n'a pas voulu être transféré de la prison de Forest avec une cagoule sur la tête, des lunettes foncées sur le nez et menotté aux mains et aux pieds. Cela lui donne des vertiges, a lancé son avocate, Me Fernande Motte de Raedt. Qui l'a donc représenté pour l'ouverture de ce procès qui devrait durer un mois.
    Les investigations sur cette filière ont démarré sur base de deux notes de la Sûreté de l'Etat, l'une dénonçant les liens du prévenu Nabil Karmun avec les milieux salafistes, l'autre évoquant la filière d'acheminement de kamikazes vers l'Irak. Sur cette base, des instructions judiciaires ont été ouvertes et des écoutes téléphoniques lancées.
    Il ressort de ces devoirs d'enquête que Bilal Soughir est au centre de nombreux contacts belges et internationaux. Le 3 août 2005, il reçoit trois appels d'Italie. Une évasion groupée vient d'avoir lieu. Il demande la voiture de Nabil Karmun, se rase la barbe et part pour Rome suivi par des enquêteurs belges. Il y charge A. B., les deux hommes se séparent pour passer les frontières, et A. B. est hébergé à Bruxelles avant de rejoindre Paris.
    Dix jours plus tard, le prévenu Souhaieb Soughir, en Thaïlande, entre en contact avec son frère Bilal. Ils parlent d'« acheminement de livres. Il faut faire très attention car il y a quelque chose à l'intérieur, à recoller ailleurs » Des faux documents.
    En octobre 2005, les contacts se précisent. Les écoutes révèlent qu'il y a un besoin d'argent, que « le directeur » a une mission à confier. Son numéro de GSM est communiqué, scindé en deux, et envoyé par deux procédés distincts. Au même moment, Bilal Soughir entre en contact avec Abou Mazen, en Tunisie, considéré par les enquêteurs comme un contact d'Al Zarkaoui. Ces relations serviront notamment à permettre aux candidats kamikazes de pénétrer dans des filières existantes en Syrie, vers l'Irak.
    Le langage de leurs conversations est codé. Les organisateurs de la filière parlent de « société » qui pourrait « engager » des personnes pour un « travail ». Le 8 octobre, un SMS signale qu'Issam Goris, le mari de Muriel Degauque, se trouve à Falloudja en Irak. Il est en contact avec « la société », pour « le travail » à effectuer Il prévient que ce « travail » sera filmé et demande d'avertir sa mère.
    Parfois, c'est la métaphore des « noces » qui est utilisée pour parler d'un attentat. Début novembre 2005, ces « noces » sont annoncées. Et le 9 novembre, Muriel Degauque se fait exploser à Baqubah, au Nord de Bagdad. Peu après, un appel destiné à Bilal Soughir signale que « c'est fait, c'est fini ». Bilal répercute la « bonne nouvelle ». Pascal Cruypenninck, également prévenu au procès, ajoute : « C'est notre tour maintenant ».
    Le lendemain, les forces américaines en Irak annoncent avoir abattu Issam Goris d'une balle dans la tête. Il était, selon cette source, prêt à commettre lui-même un attentat. Mais le dossier judiciaire belge ne comporte pas d'éléments probants à ce sujet.
    Les messages de joie se succèdent : « Il faut les imiter, se préparer à partir. Il faut se réjouir, il n'y a pas mieux à faire, c'est le paradis en direct. Il ne faut pas s'attrister de la mort d'un mécréant », note-t-on encore dans les échanges entre membres de la filière.
    Une filière de combattants et non de terroristes, clame la défense des prévenus. Pour lesquels le tribunal n'aurait pas de légitimité.

    www.lesoir.be
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  MP le Mar 16 Oct - 15:49

    O se demande comment unne brave fille pas trop moche de Charleroi a pu tomber sur ces allumésau point d'y donner sa vie.

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  RAME16 le Mar 16 Oct - 15:56

    MP a écrit:O se demande comment unne brave fille pas trop moche de Charleroi a pu tomber sur ces allumésau point d'y donner sa vie.

    ils lui avaient promis un poste à l'ICDI.

    sérieusement, ben le formatage du cerveau. ce sont des gens qui pensent que leur vie n'est qu'une épreuve et que la récompense est au paradis.

    qu'il faut tuer des américains pour un "bonne " cause "sacrée".

    des malades mentaux très dangereux.

    dimanche j'ai écouté la super émission sur la première "et dieu dans tout çà ?" sur le pakistan , très interessant. il y avait uen journaliste pakistanaise et un membre de l'excutif musulman de belgique.

    la dame disait pareil que moi sur ce problème. et l'autre était plutot limite.

    il disait "tout les musulmans condamnent l'assaut dela mosquée rouge car imaginez que c'est la mecques", il est dingue oui !

    la femme disait "que le pakistan, les militaires ont joués avec les fanatiques et ont laissés pourrir la chose pour contrer les démocrates et les faire taire pour ne pas avancer ".

    elle a parler aussi de l'arabie et son role là dedans. et lme role qu'ils ont eu dans la guerre froide et après ce sont fait arnaquer solidement.

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  RAME16 le Mar 16 Oct - 16:22

    ben laden s'est fait pigeonner avec sa bande après la chute de l'urss et là çà va être la turquie !

    Erdogan menace les USA

    mardi 16.10.2007, 13:02

    Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a menacé mardi les Etats-Unis de mesures de rétorsion si la Chambre des représentants du Congrès américain votait un texte reconnaissant comme un génocide les massacre d’Arméniens commis sous l’empire ottoman. « Nous constatons que le sens commun est progressivement en train de céder du terrain face aux calculs politiques mesquins. Nous allons dès lors adopter une attitude en conséquence », a déclaré M. Erdogan lors d’une réunion du groupe parlementaire de son Parti de la justice et du développement (AKP). M. Erdogan n’a pas donné de précision sur les mesures de rétorsion envisagées contre l’allié de la Turquie au sein de l’Otan.
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  Knut de Knokke le Mar 16 Oct - 17:09

    MP a écrit:O se demande comment unne brave fille pas trop moche de Charleroi a pu tomber sur ces allumésau point d'y donner sa vie.

    sans doute souffrant d'un grave manque de confiance en soi, n'ayant pu trouver chaussure à son pied et ayant à se rabattre vers l'aliénation musulmane, simplement par manque affectif, comme souvent les femmes rejetées qui ne trouvent que des second choix. Voir les saucisses qui acceptent de se convertir et de s'entorchonner pour un mec. Ici, il s'agit juste d'un exemple extrême.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  MP le Mar 16 Oct - 18:56

    La pauvre Pomme !

    Ceci dit, ce qui me fait marrer, c'est cette religion à deux vitesses : les nanas emballées, et assignées dans leur chambre à l'hôtel en dehors des repas ; les mecs, bermudas et lacostes branchées, sirotant l'apéro en matant les occidentales ...

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 51
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  RAME16 le Lun 22 Oct - 14:58

    MP a écrit:La pauvre Pomme !

    Ceci dit, ce qui me fait marrer, c'est cette religion à deux vitesses : les nanas emballées, et assignées dans leur chambre à l'hôtel en dehors des repas ; les mecs, bermudas et lacostes branchées, sirotant l'apéro en matant les occidentales ...

    tout à fait MP surtout qu'arafat et ceux d'orient portent pratiquement tous le voile.
    avatar
    Knut de Knokke

    Nombre de messages : 698
    Date d'inscription : 23/07/2007

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  Knut de Knokke le Lun 22 Oct - 15:35


    Loukili a perdu sa jambe à Falloudja
    La Libre 19/10/2007
    - - - - - - - - - - -

    Un accusé retrouve la mémoire au procès de la filière Degauque. Il a détaillé pour la première fois son expérience d'insurgé en Irak.

    Loukili a retrouvé la mémoire, Loukili a parlé, Loukili est bien allé en Irak ! C'est un vrai coup de théâtre qui s'est produit vendredi au tribunal correctionnel de Bruxelles, dans le procès de la filière de kamikazes vers l'Irak.

    L'inculpé qui démentait encore avoir mis les pieds en Irak, à l'audience de mardi, reconnaît désormais les faits. Il a donné vendredi un témoignage exceptionnel et de première main, sur son parcours de combattant contre les forces américaines. L'homme réfute toute forme de terrorisme et déclare n'avoir jamais eu l'intention de commettre un attentat suicide.
    "Je ne voulais pas faire le sacrifice de ma vie", a expliqué Youness Loukili, 29 ans. "Je voulais aider les Irakiens et, sur le plan militaire, chasser les Américains. Si je devais mourir, cela aurait été un plus, mais pas une fin en soi".

    Pour le jeune Belge d'origine marocaine, qui porte au procès un salwar khamis typique du Pakistan ou de l'Afghanistan, se battre en Irak était une obligation morale. "Des milliers de gens manifestaient contre cette guerre. La diplomatie ne marchait pas. L'Onu non plus. Les Américains ont menti. Ils disaient qu'il y avait des armes de destruction massive : il n'y en avait pas. [...] Il ne me restait plus qu'à aller sur place", a-t-il dit.


    Via Damas

    Loukili fait partie de la deuxième génération de djihadistes, celle qui n'a pas connu l'Afghanistan et son occupation soviétique, qui est née dans les banlieues de l'Europe et qui s'est mobilisée en Irak contre les forces américaines. Jusqu'à vendredi, il n'avait jamais parlé de son engagement en Irak, ni aux policiers, ni à ses amis.


    Son périple a débuté en juillet 2004, par la Syrie, plus précisément Damas, où il a rejoint un groupe d'étudiants dont une partie allait apprendre l'arabe et l'autre se battre en Irak. Dans la capitale syrienne, il maintient sa condition physique en faisant, tous les jours, du footing dans un stade.
    Il passe la frontière irakienne à pied avec une dizaine de comparses. Des voitures les prennent en charge et les amènent à Rawa, dans le triangle sunnite où l'armée islamique d'Irak, alliée au réseau al Qaeda, fait la loi. "A Rawa, explique-t-il, on a rencontré l'émir des combattants". Il y a apprend aussi le maniement des armes - des kalachnikovs, des armes de poing, des mitraillettes et même des lance-roquettes russes.
    L'entraînement accompli, il choisit de se déployer à Falloudja, où il retrouve Kotob Soughir, le frère de deux autres inculpés de ce procès et dont on n'a plus de trace aujourd'hui. Loukili est chargé de garder une tranchée, avec 150 à 200 insurgés qui se relayent. "Dans mon groupe, il y avait quatre Irakiens sur dix combattants", dit-il. "Je n'ai pas vu d'autre Belge mais bien deux Français".

    A l'automne 2004, Falloudja est l'un des bastions de l'insurrection. Après que plusieurs gardes de sécurité y aient été lapidés avec une violence extrême, l'armée américaine décide de lancer une offensive contre Falloudja en novembre 2004. La zone tranquille qu'espérait Loukili devient le siège d'une violente bataille. Avec bombardiers et artillerie, les forces américaines mènent la charge.

    Le quartier des Martyrs où Loukili officie est bombardé. "Un éclat d'obus a emporté ma jambe", explique l'inculpé qui avait jusqu'ici déclaré avoir perdu une jambe lors d'un accident de voiture en Syrie. Le président du tribunal, Pierre Hendrickx, l'interroge prudemment. "J'ai été conduit à l'hôpital civil de Falloudja, où un chirurgien m'a opéré sous anesthésie", poursuit l'accusé, qui risque cinq ans de prison pour appartenance à un groupe terroriste.

    Le Belgo-marocain a ensuite été soigné dans une maison de Bagdad. A la fin 2004, il a été exfiltré vers la Syrie. Les services secrets syriens l'ont arrêté à Damas en janvier alors qu'il se rendait dans un cybercafé en chaise roulante. Ils l'ont expulsé vers le Maroc le 6 mars 2005. Loukili a été arrêté en Belgique en novembre de la même année.

    Contenu sponsorisé

    Re: Kamikaze belge : messages codés et réseau bien rodé

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 18:29