Alter-MuRAX

Mar 21 Nov - 16:34


    La débandade.

    Partagez
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    La débandade.

    Message  MP le Jeu 26 Juil - 8:32

    Par David Rosenfeld
    Rubrique: Chiffre du jour
    Les chiffres publiés ce weekend par Le Figaro sont inquiétants. En résumé : l’immigration est à son plus bas niveau historique. 25% des israéliens auraient envisagé de quitter le pays en 2006. * 50% des jeunes de 18 à 29 ans auraient envisagé de quitter le pays en 2006
    EXTRAITS LE FIGARO :
    Considérant que l’immigration reste la priorité nationale pour l’Etat Hébreu de sorte à développer le pays d’une part et de maintenir une majorité ethnique, ces chiffres ressemblent à un échec. Les grands crus de l’aliyah du début des années 1990, ayant amené environ 1,5 million de russophones en Israël, sont révolus. L’immigration se fait désormais au compte-goutte, essentiellement en provenance d’Europe francophone (France, Belgique), du Royaume-Uni et d’Amérique du Nord.
    Les informations de l’année 2006, nous ont permis d’apprendre avec surprise une maigre immigration originaire d’Inde et quelques groupes éthiopiens de beta-Israël. Signe des temps, la Nation Juive recherche désespérément des candidats à l’immigration. Car l’horloge démographique continue de tourner. Représentant déjà 20% de la population israélienne, la communauté arabe-israélienne devrait atteindre 30% de la population dès 2020 du fait d’une forte natalité. Or les israéliens, malgré un taux de natalité supérieur à leurs voisins européens, ne font pas assez d’enfants pour maintenir l’équilibre ethnique souhaité par les fondateurs du pays. Seule solution : l’immigration.
    Cependant, le tableau proposé par Israël est loin d’être idyllique. Croissance de 5-6% sans inflation, industrie high-tech en plein boom, internationalisation réussie des principales sociétés, monnaie forte, etc. Tous les compteurs économiques sont au beau fixe, mais rien ne peut compenser une atmosphère de guerres et tensions constantes maintenues par les voisins d’Israël. Les israéliens sont las d’avoir trop combattu. La guerre de cet été aura été la 6ème en près de 60 ans depuis la création de l’Etat d’Israël sur le sol des anciens royaumes d’Israël.
    Et les nouvelles d’une arme nucléaire iranienne se rapprochant potentiellement et ne font rien pour rassurer. Les israéliens pour la plupart sont convaincus d’une chose, les ennemis d’une paix durable dans la région n’auront de relâche tant que l’Etat Hébreu existera. Alors beaucoup pensent à partir. Et le nombre de déçus pourrait croître rapidement.-
    -xl-
    Source: IsraelValley et Le Figaro

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 16:34