Alter-MuRAX

Jeu 23 Nov - 19:50


    Mahmoud Abbas va organiser de nouvelles élections

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Mahmoud Abbas va organiser de nouvelles élections

    Message  silverbold le Mer 18 Juil - 17:57

    Mahmoud Abbas va organiser de nouvelles élections
    18.07.07 | 16h04



    Par Wafa Amr

    RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Le président palestinien Mahmoud Abbas annonce son intention de prendre sous peu des décrets organisant de nouvelles élections législatives et présidentielles, initiative dont la légalité a été aussitôt mise en cause par le Hamas, qui contrôle Gaza.


    "Il est de la compétence de la présidence de prendre des décrets qui ont valeur de loi. Nous prendrons ces décrets bientôt", a dit Abbas à des journalistes qui lui demandaient s'il avait l'intention d'en appeler aux électeurs devant la partition de fait entre Gaza et la Cisjordanie.

    Le Hamas a mis en déroute le Fatah du président et raflé la majorité des sièges au Conseil législatif palestinien lors des élections de janvier 2006, un an seulement après l'élection triomphale d'Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne dans la foulée de la mort de Yasser Arafat.

    Abbas n'a pas dit quand il comptait organiser de nouvelles élections mais un de ses collaborateurs pense que les décrets seront pris après une réunion ce mercredi en Cisjordanie du Conseil central (mini-parlement) de l'OLP, d'où Abbas puise sa légitimité depuis son bras de fer perdu avec le Hamas à Gaza.

    "CHIFFONS DE PAPIER"

    Les juristes sont partagés quant à la faculté d'Abbas de provoquer des élections législatives anticipées avant l'échéance prévue de 2010. Mais certains font valoir qu'Abbas est habilité à prendre des décrets-lois lorsque le Conseil législatif n'est pas en session.

    Or, depuis la prise de contrôle de Gaza par les miliciens armés du Hamas, le mois dernier, le mouvement islamiste n'a pu réunir le quorum nécessaire de 67 députés pour tenir une session parlementaire. Outre qu'une moitié des 74 députés du Hamas sont détenus en Israël, les députés d'autres tendances ont refusé de siéger.

    A Gaza, Sami Abou Zouhri, porte-parole du Hamas, a prédit qu'Abbas "ne serait pas en mesure d'organiser un quelconque scrutin sur le terrain sans un accord national" et estimé que "ces décrets, s'ils sont rédigés, ne seront que chiffons de papier".

    De source diplomatique occidentale, on juge difficile, voire impossible, pour Abbas d'organiser de nouvelles élections sans l'accord du Hamas, qui est suffisamment fort à Gaza pour y prévenir tout scrutin qui n'aurait pas son aval.

    Depuis qu'il a limogé le cabinet d'union dirigé par Ismaïl Haniyeh après le coup de force du Hamas à Gaza et nommé en Cisjordanie un gouvernement de crise dirigé par Salam Fayyad, Abbas a reçu de signes de soutien explicites d'Israël et des Etats-Unis.

    L'Etat juif a débloqué en sa faveur une partie des taxes et droits de douane perçus au nom de l'Autorité palestinienne mais gelés depuis plus d'un an en raison de l'arrivée du Hamas aux affaires gouvernementales. Il doit en outre libérer vendredi plus de 250 détenus, principalement affiliés au Fatah.

    Pour sa part, le président George Bush a prodigué à Abbas un soutien financier, politique et diplomatique accrus et tente de lui ouvrir un "horizon politique" en relançant les efforts internationaux pour la création d'un Etat palestinien viable.

    http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31743972@7-37,0.html

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 19:50