Alter-MuRAX

Ven 15 Déc - 7:23


    Le FN craint un nouveau recul dans les urnes

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Le FN craint un nouveau recul dans les urnes

    Message  silverbold le Mer 6 Juin - 19:11

    Le FN craint un nouveau recul dans les urnes

    OLIVIER POGNON.
    Publié le 06 juin 2007
    Actualisé le 06 juin 2007 : 08h17

    Si les sondages actuels se confirment, la subvention publique annuelle du mouvement diminuerait de moitié.

    DEPUIS que Nicolas Sarkozy a mis la main, lors de l'élection présidentielle, sur une partie de l'électorat du Front national et que les sondages annoncent une large victoire de l'UMP aux législatives, une nouvelle question se pose maintenant au FN : le recul de Jean-Marie Le Pen à l'élection présidentielle, s'il se confirme ou s'accentue aux législatives, est-il le commencement d'un reflux définitif ou une simple mauvaise passe ? Les conditions qui l'ont provoqué sont-elles durables ou passagères ? Le président du FN et ses lieutenants n'envisagent - ou affectent de n'envisager - que la seconde de ces hypothèses.

    Et ils font tout pour lui donner corps. Jean-Marie Le Pen n'a de cesse de répéter lors de ses réunions avec les militants que les espoirs nourris par ces pans entiers de l'électorat du FN qui ont voté Sarkozy dès le premier tour, ou au second tour de l'élection présidentielle, seront « déçus ». « Ils auraient tout à fait tort de se livrer pieds et poings liés à M. Sarkozy et à sa majorité, parce qu'il n'a pas encore tenu les promesses qu'il a faites », a-t-il prévenu hier soir sur France 2. Et il s'emploie à susciter cette déception.

    Ainsi le président du FN, en meeting samedi à Paris, a-t-il émis ses craintes pour « l'identité nationale » et la « souveraineté nationale », qui, selon lui, « peuvent être plus menacées dans les cinq prochaines années ». Il parle aussi d'« imposture Sarkozy » à propos de l'immigration. Et reproche au président de la République de « continuer le travail de sape de ses prédécesseurs, Giscard, Mitterrand et Chirac » en matière européenne.

    Appel aux électeurs égarés

    Le Front national a un impératif immédiat : colmater l'hémorragie de voix lors des législatives. Il s'agit de ses moyens d'action financiers. Les sondages actuels lui annoncent autour de 5 % des voix. S'ils se confirment dans les urnes, la subvention publique du mouvement, qui s'est élevée annuellement à 4 580 230 euros entre 2003 et 2007, diminuerait de moitié. Même si Jean-Marie Le Pen affirme que le FN « s'adaptera » à ses nouvelles conditions financières, même s'il assure qu'« on peut faire de la politique dans une chambre de bonne », il ne se fait pas faute de répéter que le FN « a besoin de sa subvention pour continuer son action politique ».

    Jean-Marie Le Pen doit achever vendredi le tour de France qu'il a entrepris le 25 mai et qui l'aura conduit à visiter candidats aux législatives et militants dans vingt régions. Partout il a lancé le même message : les électeurs égarés du Front national et même « ceux de l'UMP et de l'UDF », « s'ils veulent que les idées pour lesquelles ils ont voté soient appliquées », doivent élire des députés FN. Et partout il a exhorté les militants du FN à « ne pas baisser les bras » non plus qu'à « rougir du résultat de l'élection ». C'est la confiance en l'avenir qui menace de fléchir au FN.

    lien
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Le FN craint un nouveau recul dans les urnes

    Message  MP le Mer 6 Juin - 22:46

    il y a deux ans, je me faisais écharper parce que j'avai osé écrire que c'était le laxisme de la gauche qui faisait le lit de l'ED ...Smile

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 7:23