Alter-MuRAX

Mer 18 Oct - 19:36


    Le gouvernement Fillon dévoilé

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Le gouvernement Fillon dévoilé

    Message  silverbold le Ven 18 Mai - 12:56

    vendredi 18 mai 2007, mis à jour à 09:52
    Elysée
    Le gouvernement Fillon dévoilé LEXPRESS.fr

    Pas de surprise pour le gouvernement Fillon, marqué par l'ouverture: Juppé à l'Ecologie, Borloo à la Stratégie économique, MAM à l'Intérieur, Kouchner aux Affaires étrangères, Morin à la Défense. Des secrétaires d'Etat ont aussi été nommés, dont Eric Besson. Martin Hirsch fait également partie de l'équipe


    Voici la composition du gouvernement de François Fillon, annoncée vendredi à 9h40 par Claude Guéant, le nouveau secrétaire général de l’Elysée :

    Ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durable : Alain Juppé

    Ministre de la Stratégie économique, des Entreprises et de l’Emploi : Jean-Louis Borloo

    Ministre de la Sécurité intérieure, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales : Michèle Alliot-Marie

    Ministre des Affaires étrangères et européennes : Bernard Kouchner

    Ministre de l'immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement: Brice Hortefeux

    Garde des Sceaux, Ministre de la Justice : Rachida Dati

    Ministre du Travail, des Relations sociales et des Solidarités : Xavier Bertrand

    Ministre de l’Education : Xavier Darcos

    Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : Valérie Pécresse

    Ministre de la Défense : Hervé Morin

    Ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports : Roselyne Bachelot

    Ministre du Logement et de la Ville : Christine Boutin

    Ministre de l’Agriculture et de la Pêche : Christine Lagarde

    Ministre de la Culture et de la Communication, porte-parole du gouvernement : Christine Albanel

    Ministre du Budget et des Comptes publics : Eric Woerth

    Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement : Roger Karoutchi

    Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre , chargé de la Prospective et de l’Evaluation des comptes publics : Eric Besson

    Secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat et de l'écologie, en charge des Transports: Dominique Bussereau

    Secrétaire d’Etat auprès du premier ministre, chargé des Affaires européennes : Jean-Pierre Jouyet

    Haut-Commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté : Martin Hirsch

    http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=11510


    Dernière édition par le Ven 18 Mai - 12:57, édité 1 fois
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: Le gouvernement Fillon dévoilé

    Message  silverbold le Ven 18 Mai - 12:56

    vendredi 18 mai 2007, mis à jour à 10:51
    Rachida Dati, nommée au ministère de la Justice Reuters

    Issue de l'immigration, devenue magistrate et aujourd'hui ministre de la Justice, Rachida Dati est née il y a 41 ans dans une cité de Chalon-sur-Saône où elle a été élevée modestement avec ses onze frères et soeurs.

    Révélation de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, dont elle fut la porte-parole aux côtés de Xavier Bertrand, elle a conseillé le nouveau chef de l'Etat en matière d'immigration.

    Cette jeune femme brune pleine d'énergie, qui revendique une sensibilité plutôt à gauche, a organisé la plupart des déplacements de Nicolas Sarkozy dans les quartiers sensibles.

    Elle a notamment intercédé pour permettre au candidat de l'UMP, persona non grata dans de nombreuses cités depuis les affaires de la "racaille" et du "Kärcher", de débattre avec des jeunes dans une zone populaire de Meaux, le 13 mars.

    Née le 27 novembre 1965 à Saint-Rémy (Saône-et-Loire) de parents maghrébins - père marocain, ouvrier, mère algérienne, femme au foyer -, Rachida Dati incarne un exemple d'ascension sociale.

    Scolarisée dans un lycée privé catholique, elle effectue avec succès des études universitaires et est titulaire de deux maîtrises, en sciences économiques et en droit public.

    Très jeune, Rachida Dati doit travailler. A 14 ans, elle fait du porte-à-porte pour vendre des produits cosmétiques. A 16, elle est aide-soignante de nuit dans une clinique privée.

    Elle y dévore les magazines trouvés dans les salles d'attente et s'en inspire pour forger ses premières ambitions. La jeune "beurette" est fascinée par certaines personnalités croisées dans la presse, à qui elle écrit parfois.

    A 20 ans, c'est le tournant. Lors d'une réception, elle aborde Albin Chalandon, alors ministre de la Justice, et lui présente ses projets professionnels. Séduit, le ministre décide de l'aider à lancer sa carrière.

    Rachida Dati apprend vite et multiplie les rencontres, de Simone Veil à Jacques Attali, en passant par Jean-Luc Lagardère et Nicolas Sarkozy.

    Tout en poursuivant un Deug de sciences économiques, elle travaille comme comptable chez Elf (1987-90). Après une rencontre avec Jean-Luc Lagardère, elle entre à la direction de l'audit de Matra communication (1990-93). Elle passe ensuite un an à Londres à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd). De 1994 à 1995, elle est contrôleur de gestion et secrétaire générale du bureau d'études sur le développement urbain à la Lyonnaise des eaux.

    De 1994 à 1997, elle est conseiller technique à la direction juridique du ministère de l'Education nationale.

    Sur les conseils de Simone Veil, elle s'oriente vers une carrière de droit et entre en 1997 à l'Ecole nationale de la magistrature. Devenue auditeur de justice au tribunal de grande instance de Bobigny, Rachida Dati occupe les postes de juge à la cour d'appel d'Amiens et de substitut du procureur au tribunal d'Evry.

    En 2002, elle devient conseillère chargée de l'immigration de Nicolas Sarkozy, pour qui elle travaille sur le projet de loi sur la prévention de la délinquance. En décembre 2006, elle s'inscrit à l'UMP. Un mois plus tard, elle est nommée porte-parole de la campagne du futur président.

    http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=44488&1034
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: Le gouvernement Fillon dévoilé

    Message  silverbold le Ven 18 Mai - 13:03

    Le gouvernement Fillon: forte ossature UMP, parité et ouverture

    PARIS (AFP) 18/05/2007 08:39

    AFP Jacques Demarthon
    François Fillon le 17 mai 2007 à Matignon
    ©AFP Jacques Demarthon

    Huit hommes, dont un socialiste et un centriste, sept femmes: le premier gouvernement de François Fillon a été annoncé vendredi, avec une forte ossature UMP tout en respectant l'engagement de Nicolas Sarkozy de parité et d'ouverture.

    Dans la cour d'honneur de l'Elysée, le secrétaire général de la présidence Claude Guéant a lu la liste des quinze ministres de ce cabinet présenté comme "resserré", face à une estrade sur laquelle avaient pris place des dizaines de photographes et cameramen.

    Il était 09H40 précises, cinq minutes avant l'heure prévue, quand M. Guéant s'est exprimé debout sur le perron, une image traditionnelle. Toute la cérémonie n'a duré que trois minutes. Conformément au souci de la nouvelle équipe d'aller vite, le premier Conseil des ministres se tiendra à 16H30 à l'Elysée, a annoncé M. Guéant.

    Dans le cadre de "l'ouverture" voulue par le nouveau président Nicolas Sarkozy, deux ministères régaliens sont confiés à des ministres non-UMP, les Affaires étrangères au socialiste Bernard Kouchner - un coup de tonnerre annoncé - et la Défense à l'UDF Hervé Morin.

    Le numéro deux du gouvernement, avec le titre de ministre d'Etat, est l'ancien Premier ministre Alain Juppé qui dirige un grand ministère regroupant pour la première fois l'Ecologie, le développement et l'aménagement durables.

    La forteresse Bercy est redécoupée avec Jean-Louis Borloo qui hérite d'un ministère comprenant Economie, Finances et Emploi, alors que le Budget, Comptes publics et Fonction publique sont attribués à Eric Woerth, ancien trésorier de l'UMP. Le gouvernement bouscule ainsi les frontières traditionnelles des départements ministériels et administratifs, une réorganisation qui pourrait parfois s'avérer difficile à mettre en oeuvre.

    Michèle Alliot-Marie, nommée ministre de l'Intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, est, dans l'ordre protocolaire, la première femme et le numéro quatre du gouvernement.

    Cette liste a été peaufinée par MM. Sarkozy et Fillon au fil des jours et de consultations qui se sont poursuivies jusqu'à jeudi après-midi. M. Fillon, qui a succédé jeudi à Dominique de Villepin, a promis d'emblée "une politique nouvelle".

    L'Union pour un Mouvement Populaire constitue l'armature du futur gouvernement puisque, outre M. Fillon, 13 de ses 15 membres en sont membres.

    Parmi les ministres hommes, seul Hervé Morin n'a jamais occupé de fonction ministérielle. Quatre femmes sont dans ce cas: Christine Boutin (Logement, Ville), Rachida Dati (Justice), Valérie Pécresse (Enseignement supérieur, recherche) et Christine Albanel (Culture).

    Le très sarkozyste Brice Hortefeux obtient le ministère controversé de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du co-développement.

    Xavier Bertrand, porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, est nommé ministre du Travail, des relations sociales et de la solidarité et Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale.

    Roseline Bachelot hérite d'un ministère rassemblant la Santé, la Jeunesse et les Sports, et Christine Lagarde, du ministère de l'Agriculture et de la Pêche.

    Quatre secrétaire d'Etat ont également déjà été annoncés, dont l'ancien directeur de cabinet de Jacques Delors à Bruxelles, Jean-Pierre Jouyet, aux Affaires européennes, délégué auprès de M. Kouchner.

    L'ex-PS Eric Besson, qui avait rejoint la campagne de M. Sarkozy, est nommé secrétaire d'Etat chargé de la Prospective et de l'évaluation des politiques publiques, délégué auprès du Premier ministre. De même que Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement.

    Dominique Bussereau, ancien ministre de l'Agriculture, a été nommé secrétaire d'Etat chargé des transports auprès d'Alain Juppé.

    Enfin, le président d'Emmaüs-France Martin Hirsch, lui aussi réputé proche de la gauche, a été nommé haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté.

    http://www.seniorplanet.fr/actualite/depeche-afp.070518083907.q59n76vh.xml.html

    Contenu sponsorisé

    Re: Le gouvernement Fillon dévoilé

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 19:36