Alter-MuRAX

Ven 15 Déc - 7:31


    [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  silverbold le Mer 9 Mai - 6:33

    mardi 8 mai 2007, mis à jour à 21:53
    Nouvelle manifestation anti-Sarkozy à Paris Reuters

    Pour le troisième soir consécutif, 200 à 300 jeunes ont manifesté mardi soir place de la Bastille, à Paris, pour dénoncer l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

    Aux cris de "Liberté!" ou de "Sarko facho, le peuple aura ta peau!", ils ont bloqué la circulation vers 21h30, juste devant la colonne de Juillet, tandis que d'importantes forces de police et de gendarmerie prenaient position sur les boulevards menant à la place.

    Pour éviter une réédition des violences de la veille, où de nombreuses vitrines avaient été brisées par les manifestants, les forces de l'ordre ont préventivement bloqué plusieurs rues.

    Dans la nuit de lundi à mardi, 365 véhicules avaient été incendiées en France et 160 personnes interpellées, selon la Direction générale de la police nationale (DGPN).

    Trois cent seize voitures ont été brûlées volontairement et 49 autres ont été incendiées par propagation. On compte entre 60 et 90 véhicules incendiées chaque nuit sur le territoire français, hors périodes de crise.

    Des affrontements entre jeunes manifestants hostiles à Nicolas Sarkozy et forces de l'ordre ont causé d'importants dégâts matériels à Rennes dans la nuit de lundi à mardi, rapporte la préfecture d'Ille-et-Vilaine.

    A Nantes, à une centaine de km au sud de la capitale de la Bretagne, des incidents ont de même éclaté à l'issue d'une manifestation. Onze personnes ont été placées en garde à vue.

    Lors d'une manifestation "anti-Sarkozy" qui a rassemblé jusqu'à 200 personnes dans le centre de Rennes, des pierres ont été lancées sur les forces de l'ordre qui protégeaient le siège de l'UMP et qui ont répliqué par des gaz lacrymogènes.

    Les pompiers sont intervenus pour éteindre une trentaine de feux de poubelle. Neuf véhicules ont brûlé et plusieurs vitrines ont été brisées lors de ces échauffourées qui se sont poursuivies jusqu'à 03h00 du matin (01h00 GMT).

    La police a procédé à plusieurs interpellations.

    Dans la nuit de dimanche à lundi, la police avait effectué neuf interpellations après des heurts et des dégâts sur plusieurs dizaines de vitrines et du mobilier urbain.

    DEUX MOIS DE PRISON FERME

    L'un des manifestants interpellés a été condamné lundi à deux mois de prison ferme et trois autres l'ont été à des peines de travaux d'intérêt général.

    A Nantes, environ 400 manifestants ont défilé dans les rues du centre-ville pour le second soir consécutif. Il s'agissait pour l'essentiel de militants d'extrême gauche, selon la police, auxquels se sont mêlés par la suite des jeunes des quartiers.

    Au total, 23 voitures ont été brûlées dans la ville dans la nuit de lundi à mardi. Un cocktail Molotov a été jeté à l'intérieur de la mairie annexe des Dervallières, un quartier sensible à l'ouest de Nantes, mais le feu n'a pas pris.

    Dimanche soir, 23 personnes avaient été mises en garde à vue et 32 voitures avaient été incendiées.

    Des incidents de ce type ont éclaté dimanche soir dans plusieurs grandes villes de France peu après la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle et se sont reproduits lundi soir dans la capitale et à Lyon et Caen notamment.

    Interrogé mardi sur RTL, le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a invité les protestataires à faire plutôt usage de leur bulletin de vote.

    "Le bulletin de vote là il est encore possible à l'occasion des élections législatives" du mois prochain, a-t-il dit. "Tous ceux qui se livrent à ces violences ne rendent qu'un service : c'est à ceux qui veulent plus d'ordre (...) plus de dureté".

    http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=43846&2138
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 9:04

    Au trou, ces anti-démocrates caractériels Very Happy

    Jusqu'à ce qu'ils aient payé leurs dégâts ...
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  fran6 le Mer 9 Mai - 9:10

    Je ne comprends pas pourquoi c'est au ps à appeler au calme, ce ne sont pas des individus de ses rangs, pourquoi accepte t il d'en porter la responsabilité ?

    Qu'on demande à besancenot de dire quelque chose ou à arlette
    Le ps est stupide de rentrer dans ce jeu poussé qu'il est par la droite qui lui fait une fois de plus porter le chapeau.
    avatar
    Krill

    Féminin
    Nombre de messages : 2777
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  Krill le Mer 9 Mai - 10:19

    ben bien sûr...
    tout le monde sait
    que ce ne sont pas des socialistes encartés ces casseurs !

    Rolling Eyes
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  fran6 le Mer 9 Mai - 10:24

    ???
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  Trinita le Mer 9 Mai - 10:44

    Des heurts ont aussi opposé des manifestants aux forces de l'ordre à Lille. Selon la préfecture, une crèche a en outre été incendiée à Wattrelos.

    http://www.la-croix.com/afp.static/pages/070508170747.pzk3s3kh.htm


    Qui dit enfants dit… parents. Les parents wattrelosiens disposent d’un certain nombre de facilités de garde ou bénéficient d’un large choix d’animations pour leurs enfants hors temps scolaire :

    - C’est à Wattrelos qu’a été créée (1973) la première crèche familiale du Nord

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Wattrelos
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  fran6 le Mer 9 Mai - 11:54

    Ca devient une spécialité française tout ça Rolling Eyes (personnes excitées plus policiers excédés et très souvent provocateurs, tout ce qu'il faut pour que ça pète tôt ou tard)

    Une scène que j'ai bien aimé c'est de voir au journal de france2 il y a deux kours des flics en civils tabasser d'autres flics en civils dans une manif et une fille crier : "vous ne vous reconnaissez même plus vous vous tapez entre vous" j'étais mort de rire Laughing
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 12:02

    Un vieux visiteur cultivé sort de chez moi;

    Nous parlons de Marie-France Buffet, qui incite à troubler l'ordre public, ce qui est un délit ...

    Il m'informe de ce que, sur France Inter, tous les jours à 15 heures, un type incite à la guerre urbaine ... sans être foutu dehors et traduit en Justice ...
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 12:02

    Pfff, casser sans aucun projet politique en s'en prenant aux biens communs et à ceux de ses voisins, c'est vraiment de la connerie.

    Il y a tant de voitures à brûler à Versailles et Neuilly, de banques, de McDo...

    Je vous invite à déguster ce succulent petit morceau d'anthologie :

    http://www.arnaudcontreras.com/travaux/videos/artistes_de_droite.html


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 12:04

    MP a écrit:Un vieux visiteur cultivé sort de chez moi;

    Nous parlons de Marie-France Buffet, qui incite à troubler l'ordre public, ce qui est un délit ...

    Il m'informe de ce que, sur France Inter, tous les jours à 15 heures, un type incite à la guerre urbaine ... sans être foutu dehors et traduit en Justice ...
    Merde, il resterait un petit coin de liberté d'expression en France !
    Vite : AU TROU !! :fessee:

    Toute l'incitation à la violence en direct et en son sur le net : http://www.la-bas.org/
    Podcastez Mermet à gogo, brûlez tout !!! Sa voix est le souffle du dragon, à chaque mot qui sort de sa bouche c'est une ville qui brûle! Laughing Cool
    :doh2:


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    Krill

    Féminin
    Nombre de messages : 2777
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  Krill le Mer 9 Mai - 12:50

    lol! Laughing cheers



    Wink
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 13:07

    Wink


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 13:13



    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 13:15

    [quote="tito varich"]
    MP a écrit:Un vieux visiteur cultivé sort de chez moi;

    Nous parlons de Marie-France Buffet, qui incite à troubler l'ordre public, ce qui est un délit ...

    Il m'informe de ce que, sur France Inter, tous les jours à 15 heures, un type incite à la guerre urbaine ... sans être foutu dehors et traduit en Justice ...
    Merde, il resterait un petit coin de liberté d'expression en France !
    Vite : AU TROU !! :fessee:

    Et Radio Mille Collines, c'était aussi de la liberté d'expression ?
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 13:18

    Il y a tant de voitures à brûler à Versailles et Neuilly, de banques, de McDo...

    Pendant ce temps là, il y a des gars qui sauvent les oiseaux mazoutés, apportent des repas aux personnes isolées, ou apprennent à lire à des analphabètes ...

    Alors, tes flambeurs haineux, rien à en foutre.
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  silverbold le Mer 9 Mai - 13:22

    Ces jeunes qui ne digèrent pas "Sarko"
    LE MONDE | 09.05.07 | 10h05 • Mis à jour le 09.05.07 | 10h05

    Voici un patchwork dont Nicolas Sarkozy ne s'attirera jamais les faveurs. Anarchistes autonomes, communistes révolutionnaires, marginaux alcoolisés, voire simples étudiants en colère : ils sont quelques centaines d'émeutiers à avoir répondu au résultat de l'élection présidentielle par des actions au cœur des grandes villes françaises. Pour cela, ils ont adopté les méthodes typiques des violences urbaines, incendiant des voitures (plus d'un millier en France, selon la police), harcelant les forces de l'ordre, brisant des vitrines.


    Mobiles et déterminés, ils ont été particulièrement actifs dans les villes à forte population universitaire, où la mobilisation contre le contrat première embauche (CPE) avait pris corps. Mais leur mouvement contestataire devrait s'essouffler, estiment les Renseignements généraux (RG), car ils n'ont réussi à mobiliser ni les lycéens des centres-villes, ni les banlieusards, tandis que les syndicats étudiants et les partis de gauche ont condamné leurs débordements.

    A Paris, le lieu symbolique de rassemblement, depuis dimanche, est la place de la Bastille. Mardi 8 mai, les premiers manifestants sont arrivés vers 20h30, par petits groupes. Environ deux cents jeunes, appartenant pour la plupart à la mouvance anarcho-libertaire, se sont rassemblés au pied de l'Opéra Bastille. Objectif? "Manifester pour généraliser l'anti-sarkozysme et contre la dictature qui se met en place", explique une habituée des "manifs spontanées". La veille, "nous étions plus nombreux", constate-t-elle.

    "RAGE TRIPALE"

    Mardi, le rassemblement parisien ne s'est pas prolongé au-delà de 23h30. Une dizaine de personnes ont été interpellées. Après un sit-in improvisé sur la place et quelques cris classiques – "Sarko facho, le peuple aura ta peau" –, les manifestants se sont dispersés. Selon l'un des animateurs de ce rassemblement "spontané", "beaucoup de gens présents ici ce soir ont voté blanc ou n'ont pas voté dimanche". Aussi, il n'a pas "apprécié" les appels au calme lancés par le premier secrétaire du PS, François Hollande, au soir du 6 mai. "On n'est pas là pour un parti. On est anti-Sarko, mais les socialistes sont aussi des connards." A Lyon aussi, le mouvement s'est poursuivi mardi, émaillé d'incidents avec les forces de l'ordre. Environ 400 jeunes manifestants, issus en majorité des milieux anarchistes et de l'extrême gauche, ont pris le chemin du nouveau palais de justice en début d'après-midi, où étaient jugés en comparution immédiate une dizaine de jeunes arrêtés depuis dimanche soir. Dans le calme, les manifestants ont de nouveau scandé des slogans hostiles au nouveau président de la République. Sur le parcours, un jeune arborait un panneau "Pétain reviens, tu as perdu ton chien", un slogan immédiatement repris en chœur par la foule. A l'annonce des peines prononcées contre des étudiants de Sciences Po condamnés à trois mois de prison, certains n'ont pu étouffer leur colère. Les jeunes se sont de nouveau retrouvés dans la soirée pour déambuler par petits groupes dans le centre-ville, entre la place Bellecour et les Terreaux. Les forces de l'ordre ont fait usage de bombes lacrymogènes et de flash-balls. Au même moment, à Villeurbanne, la commune voisine, la permanence de l'UMP était incendiée et ses vitres brisées. Face à cette flambée de violence, le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, a de nouveau appelé au calme.

    Assis en rond au milieu de la place de la mairie de Rennes, ils sont moins de cent, ados ou jeunes adultes, mardi 8 mai vers 19 heures, à refaire le monde et des élections qui ne leur conviennent pas. Tactique et stratégie sont discutées : "En mai 1968, c'est un petit groupe qui a entraîné les masses. Il faut tenir et mobiliser", martèle un garçon. Dimanche soir, ils étaient beaucoup plus nombreux, quelques centaines. Des vitrines ont volé en éclats, une douzaine de voitures et une trentaine de poubelles ont été incendiées. Neuf manifestants ont été arrêtés, et l'un des quatre jugés, lundi, en comparution immédiate, a été condamné à deux mois de prison ferme, les autres écopant de centaines d'heures de travail d'intérêt général. Cette sévérité n'a pas calmé les ardeurs des "anti-Sarko" qui, la nuit suivante, étaient deux cents à trois cents à galoper dans le centre-ville en se heurtant à la police. La tradition rebelle de la métropole étudiante, où le mouvement anti-CPE avait été intense, explique en partie cet accès de fièvre. Le carré d'irréductibles se console en projetant "un grand rassemblement" pour jeudi et en scandant "Sarko, Sarko, ça r'commence/Le fascisme en France". Mis à part une dizaine de gosses des cités, en survêtement à capuche, dont le plus jeune, à peine 12 ans, veut s'en prendre "aux bourgeois", les participants ont entre 16 et 30 ans et illustrent une étonnante diversité.

    "On en est au troisième jour de résistance contre l'idéologie sarkozienne qui veut précariser un peu plus le monde du travail en le poussant à faire des heures sup pour survivre", s'enflamme un jeune homme au catogan roux qui dit militer à Lutte ouvrière mais se défend d'être un leader. "J'ai vraiment peur de ce qui nous attend, renchérit Bruno, étudiant en cinéma. On a stigmatisé Bush et Berlusconi, mais Sarkozy, ça ne sera pas mieux. Je suis allé voter mais je n'ai jamais milité nulle part. Ce qui m'a fait sortir, c'est la rogne, l'indignation, le besoin de crier pour répondre à la violence politique et au lavage des cerveaux. On ressent tous une rage tripale…"

    "CROISIÈRE SUR UN YACHT"

    Les motivations sont variées. Certains mettent en avant la personnalité du nouveau président, d'autres se focalisent sur les problèmes économiques. Hélène, 19ans, est salariée depuis six mois dans "une grande chaîne de vêtements" : 780 euros net pour vingt-deux heures hebdomadaires, sans horaires fixes. "C'est la première fois que je manifeste et c'est aussi la première fois que j'ai honte de mon pays, mais je suis contre les casseurs." Silvère, 23 ans, titulaire d'un DEUG d'histoire, doit se contenter d'un emploi d'agent technique dans une maison de retraite. "J'ai une collègue, d'origine marocaine, qui a bac +5 en informatique et qui fait le même boulot, avec en prime les huissiers au cul, dit-elle. C'est cette réalité-là qui me pousse à la révolte." Quelques anarchistes, minoritaires dans le rassemblement, comme Louise, 22ans, et sa copine Marion, 21 ans, étudiantes, portent un fichu noir frappé d'une étoile rouge et affichent leurs détestations sur une pancarte : "Oppression étatique, désastre écologique, barbarie capitaliste". Elles n'ont pas voté "par conviction". Dans une mouvance libertaire plus décalée, Sophia, étudiante en 4e année de Sciences Po, brandit un drapeau noir qui dit "A bas le PPA, Parti de la presse et de l'argent!" "Alors que les manifs anti-Sarko étaient ultra minimisées, on nous a abreuvés d'images de propagande sur la fête de la Concorde, s'indigne-t-elle. Avec Mireille Mathieu, Enrico Macias, Faudel, Clavier, Hallyday, Arthur et Bigard, on a eu droit à la totale, mais le sommet a été atteint avec le coup du Fouquet's et la croisière sur un yacht prêté par un milliardaire. Et vous nous demandez pourquoi on est dans la rue ?"

    Yves Bordenave, Robert Belleret à rennes), Sophie Landrin (à Lyon), et Piotr Smolar

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-907660@51-907059,0.html
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 13:32

    MP a écrit:Et Radio Mille Collines, c'était aussi de la liberté d'expression ?
    Là tu t'égares MP.
    Pour ta gouverne, un des types qui a été condamné dans les années 1980 pour avoir fait sauter des usines d'armes en Belgique est aussi le gars qui a fabiqué l'émetteur radio, l'antenne et l'amplificateur qui ont permis à un groupe téléguidé par la Croix Rouge (si si) de brouiller les émissions de Mille Collines au Rwanda pendant le génocide. Et c'est l'armée française qui a démonté le dispositif et explusé du Rwanda les ONGistes responsables de ce crime contre les génocidaires... Ce fait n'a été relaté que par un seul média, en l'occurence, l'emission de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis.
    En privé je peux te communiquer le nom des personnes impliquées.

    MP a écrit:
    Il y a tant de voitures à brûler à Versailles et Neuilly, de banques, de McDo...

    Pendant ce temps là, il y a des gars qui sauvent les oiseaux mazoutés, apportent des repas aux personnes isolées, ou apprennent à lire à des analphabètes ...

    Alors, tes flambeurs haineux, rien à en foutre.
    Et même que parfois se sont les mêmes.
    Ce gars-là, par exemple, qui d'un côté participe aux commandos anti-McDo et d'un autre est nettoyeur volontaire lors des marées noires.


    http://www.youtube.com/watch?v=WPeIo1KjlXo


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 13:52

    Là tu t'égares MP.
    Pour ta gouverne, un des types qui a été condamné dans les années 1980 pour avoir fait sauter des usines d'armes en Belgique est aussi le gars qui a fabiqué l'émetteur radio, l'antenne et l'amplificateur qui ont permis à un groupe téléguidé par la Croix Rouge (si si) de brouiller les émissions de Mille Collines au Rwanda pendant le génocide. Et c'est l'armée française qui a démonté le dispositif et explusé du Rwanda les ONGistes responsables de ce crime contre les génocidaires... Ce fait n'a été relaté que par un seul média, en l'occurence, l'emission de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis.
    En privé je peux te communiquer le nom des personnes impliquées.

    Intéressant. Je m'étonne qu'on n'en ai pas parlé lors de la Commission parlementaire (?)

    Ceci dit, le problème n'est pas là, mais bien de voir le rôle mortifère qu'un type peut jouer dans le confort d'un studio ...

    Et même que parfois se sont les mêmes.
    Ce gars-là, par exemple, qui d'un côté participe aux commandos anti-McDo et d'un autre est nettoyeur volontaire lors des marées noires.

    Ne rêve pas ... Les types qui soignent les oiseaux veulent "réparer" le monde, pas le détruire. Et y cçonsacrent tous leurs loisirs, évidemment.

    Maintenant, à quoi ressemble un "commando Mc Do" ? A rien ! Les consommateurs vont au Quick à côté, le personel rentre un peu plus tôt chez lui, les assurances casquent ... et répercutent leurs pertes sur les consommateurs. Et à part cela ? Tout juste un haussement d'épaules ...
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 13:57

    Tu as peut-être raison en ce qui concerne le McDo.
    A ceci près qu'une lutte politique a aussi besoin d'expression, d'attirer l'attention, de mettre de l'ambiance.
    Dans une autre suite, lorsque dans les métro bruxellois nous avons collé sur tous les distributeurs automatiques de Mars, Twix et autres infâmeries, des autocollants oranges avec la mention : "attention, risque d'OGM", nous avons fait chuter les vente de 80%. L'action n'était pas négligeable. Mais la répression judiciaire a été âpre. Comme quoi, quand on s'en prend au portefeuille...


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 14:12

    A ceci près qu'une lutte politique a aussi besoin d'expression, d'attirer l'attention, de mettre de l'ambiance.

    Comme spécialiste des relations publiques, je peux t'assurer q'un acte négatif est toujours catastrophique pour la cause qu'on défend ...

    Vois par exemple l'estime généale dont bénéficiait Green Peace à ses débuts, et ce qu'il en reste après ses opérations commando ...

    Dans une autre suite, lorsque dans les métro bruxellois nous avons collé sur tous les distributeurs automatiques de Mars, Twix et autres infâmeries, des autocollants oranges avec la mention : "attention, risque d'OGM", nous avons fait chuter les vente de 80%. L'action n'était pas négligeable. Mais la répression judiciaire a été âpre. Comme quoi, quand on s'en prend au portefeuille...

    Là, l'opération (dont je n'ai jamais entendu parler) semble avoir été plus fine : aucune agressivité, aucune destruction, juste un avertisement fondé.
    En somme, vous vous êtes supplées à l' U.E. Smile

    Mais s'il y a eu répression judiciaire, et âpre de surcroit, es-tu sûr qu'il n'y a pas eu de faits délictueux ? Smile
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 17:33

    MP a écrit:
    A ceci près qu'une lutte politique a aussi besoin d'expression, d'attirer l'attention, de mettre de l'ambiance.

    Comme spécialiste des relations publiques, je peux t'assurer q'un acte négatif est toujours catastrophique pour la cause qu'on défend ...

    Ben vu l'audiance et la sympathie dont bénéficie les faucheurs volontaires et les démonteurs de McDo, il faut croire que la règle n'est pas générale. Je pense que les stratégies politiques doivent être élaborées au cas par cas prenant appuis sur l'expérience et sur une analyse fine des objectifs à atteindre, des personnes à toucher, des personnes à contraindre... parfois la violence est un recours absurde et s'avère contre-productive, parfois non...

    MP a écrit:
    Dans une autre suite, lorsque dans les métro bruxellois nous avons collé sur tous les distributeurs automatiques de Mars, Twix et autres infâmeries, des autocollants oranges avec la mention : "attention, risque d'OGM", nous avons fait chuter les vente de 80%. L'action n'était pas négligeable. Mais la répression judiciaire a été âpre. Comme quoi, quand on s'en prend au portefeuille...

    Là, l'opération (dont je n'ai jamais entendu parler) semble avoir été plus fine : aucune agressivité, aucune destruction, juste un avertisement fondé.
    En somme, vous vous êtes supplées à l' U.E. Smile

    Mais s'il y a eu répression judiciaire, et âpre de surcroit, es-tu sûr qu'il n'y a pas eu de faits délictueux ? Smile

    Cette action n'a pas été très médiatisée et n'a pas duré plus de 3 mois. Mais l'impact a été énorme sur l'entreprise et sur les modes de consommation. D'autant plus que les ventes de ces produits en distributeurs n'ont jamais retrouver leur volume d'avant l'action.

    Ben disons que s'ils avaient pu reconnaître un acte délictueux, vu la virulence de la réaction de l'entreprise visée et du parquet, ils auraient prononcer autre chose que des aquittements.

    Le fait est qu'à l'époque les lois anti-terroristes n'existaient pas encore. Sinon il y aurait effectivement eu délit, puisqu'est qualifier de terrorisme les actes visant à contraindre un Etat, une organisation nationale ou internationale, à poser ou à ne pas poser un acte. (Ici ne pas vendre de produit qui pourri les entrailles des consommateurs).


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  silverbold le Mer 9 Mai - 19:38

    Les anti-Sarkozy bloquent Paris I-Tolbiac

    lefigaro.fr (avec AFP).
    Publié le 09 mai 2007
    Actualisé le 09 mai 2007 : 17h28




    800 étudiants entendent protester contre les réformes universitaires annoncées par le nouveau président de la République durant la campagne.


    A l'issue de plus de trois heures d'assemblée générale, 800 étudiants de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne se sont prononcés pour la grève et le blocage immédiat du site parisien de Tolbiac. Une décision facile à mettre en œuvre : Tolbiac est une tour dont les salles sont accessibles par des ascenseurs qu’il suffit de bloquer pour interdire tout accès.

    Les étudiants entendent ainsi protester contre les réformes universitaires annoncées par Nicolas Sarkozy avant son élection à la présidence. Mais pour l’Unef, principal syndicat étudiant, "il est trop tôt" pour réagir, alors que Nicolas Sarkozy n'a pas commencé la mise en œuvre de son programme."L'Unef ne soutient pas les initiatives de blocages d'universités ou les manifestations de violence et elle appelle au retour au calme", annonce le syndicat, pour qui "il appartiendra aux étudiants, dans un cadre démocratique, de réagir aux propositions de réformes lorsqu'elles seront présentées par le nouveau gouvernement".

    Nicolas Sarkozy s'était engagé à accorder "une autonomie réelle aux universités volontaires" qui seront notamment libres de recruter leurs enseignants et leurs chercheurs, et de moduler les rémunérations et les charges d'enseignement. Il avait également souhaité que "l'orientation sélective" ne soit plus une "question taboue" et veut "adapter les flux d'entrée dans chaque filière en fonction de la réalité des débouchés".

    Avant de procéder au vote, l'assemblée générale de la faculté, traditionnellement très ancrée à l'extrême gauche et très mobilisée, avait lancé un "appel à tous les travailleurs": "Rejoignez-nous dans la grève, unissons nos forces pour combattre la politique libérale, autoritaire, raciste de Sarkozy". Lors du mouvement contre le contrat-jeunes (Contrat première embauche, CPE), proposé par le gouvernement de Dominique de Villepin en mars 2006, les ascenseurs de Tolbiac avaient été bloqués pendant plusieurs semaines.

    lien
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  MP le Mer 9 Mai - 19:42

    Ben vu l'audiance et la sympathie dont bénéficie les faucheurs volontaires et les démonteurs de McDo, il faut croire que la règle n'est pas générale.

    A part une poignée d'allumés qui s'inter-congratulent, il n'y a ni audience ni sympathie nulle part.

    Je pense que les stratégies politiques doivent être élaborées au cas par cas prenant appuis sur l'expérience et sur une analyse fine des objectifs à atteindre, des personnes à toucher, des personnes à contraindre... parfois la violence est un recours absurde et s'avère contre-productive, parfois non...

    Si tu admets qu'il existe un seul cas où, hors dispositions législatives, on peut "contraindre", tu dois les admettre toutes ... Tu vois où ça mène ?
    Et qui va décider de contraindre ? Une poignée de frustrés paranos ?

    Pour la violence, c'est pire encore ... quoique la contrainte soit évidemment une violence.

    J'adore la dichotomie entre tes deux lobes du cerveau : tu ne veux pas "être contraint" par les forces voulues démcratiquement et agissant en vertu de missions tout aussi démocratiques, mais tu estimes que des riens du tout sortis de nulle part pourraient exercer des pressions à leur gré ?

    Cette action n'a pas été très médiatisée et n'a pas duré plus de 3 mois. Mais l'impact a été énorme sur l'entreprise et sur les modes de consommation. D'autant plus que les ventes de ces produits en distributeurs n'ont jamais retrouver leur volume d'avant l'action.

    Ne fais pas la grenouille qui veut sembler aussi grosse que le boeuf Very Happy Les candy-bars sont en régression partout, en raison d'une campagne nationale à visées diététiques.

    Ben disons que s'ils avaient pu reconnaître un acte délictueux, vu la virulence de la réaction de l'entreprise visée et du parquet, ils auraient prononcer autre chose que des aquittements.

    Ben alors, pourquoi parles-tu de sanctions âpres ?

    Le fait est qu'à l'époque les lois anti-terroristes n'existaient pas encore. Sinon il y aurait effectivement eu délit, puisqu'est qualifier de terrorisme les actes visant à contraindre un Etat, une organisation nationale ou internationale, à poser ou à ne pas poser un acte. (Ici ne pas vendre de produit qui pourri les entrailles des consommateurs).

    Ouille ouille Very Happy Very Happy Very Happy Tu pousses bobonne en short dans les orties ...
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  tito varich le Mer 9 Mai - 20:06

    MP a écrit:A part une poignée d'allumés qui s'inter-congratulent, il n'y a ni audience ni sympathie nulle part.
    Les réseaux qui luttent contre la prolifération des OGM rassemblent des millions de personnes par le monde, de l'Inde à l'Amérique Latine... c'est une grosse poignée.

    MP a écrit:Si tu admets qu'il existe un seul cas où, hors dispositions législatives, on peut "contraindre", tu dois les admettre toutes ... Tu vois où ça mène ?
    Et qui va décider de contraindre ? Une poignée de frustrés paranos ?
    Le pouvoir appartient à ceux qui le prennent. Que ce soit par la voie des urnes où autre il n'est pas plus démocratique. Mentir aux gens pour qu'ils votent pour toi et ensuite te gloser de légitimité n'est pas l'idée que je me fait de la démocratie. Pourtant c'est celle qui prévaut dans les systèmes de représentation parlementaires.

    MP a écrit:Pour la violence, c'est pire encore ... quoique la contrainte soit évidemment une violence.
    Pour le moins...

    MP a écrit:J'adore la dichotomie entre tes deux lobes du cerveau : tu ne veux pas "être contraint" par les forces voulues démcratiquement et agissant en vertu de missions tout aussi démocratiques,
    Nous n'avons pas la même définition de la démocratie. Pour moi, des gens qui prennent leurs affaires publiques en mains et qui agissent en fonction d'intérêts partagés exercent un droit démocratique. Ceux qui se contentent d'élire des représentant qui ne représentent rien d'autre que l'excellence de leur expertise marketing ne font pas oeuvre de démocratie mais de paresse.

    MP a écrit:mais tu estimes que des riens du tout sortis de nulle part pourraient exercer des pressions à leur gré ?
    Les riens du tout sont tous inclus dans la majorité silencieuse. Dès qu'ils donnent de la voix et agissent, ils cessent de n'être rien au service de ceux qui les oppriment.

    Ne fais pas la grenouille qui veut sembler aussi grosse que le boeuf Very Happy Les candy-bars sont en régression partout, en raison d'une campagne nationale à visées diététiques.
    Quoi qu'il en soit, sur les trois premières semaines de notre campagne les ventes ont diminué de près de 80% et n'ont jamais repris leur cours. Cela m'étonnerait qu'une autre campagne à visée diététique, si tant est qu'elle ait eu lieu sur ces mêmes trois semaines, aurait pu obtenir autant de résultat.

    MP a écrit:Ben alors, pourquoi parles-tu de sanctions âpres ?
    Je pense avoir parlé de répression, non de sanctions. Si ce n'est pas le cas, c'est bien de répression que je voulais parler et non de sanctions. Quoi que... les frais de justices à eux seuls représentent déjà une fameuse sanction pour des particuliers, alors que pour l'entreprise elle fait partie du budget.

    Ouille ouille Very Happy Very Happy Very Happy Tu pousses bobonne en short dans les orties ...
    Oups, pardon, je ne te veux pourtant vraiment aucun mal Laughing Wink


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    Trinita

    Masculin
    Nombre de messages : 3644
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  Trinita le Mer 9 Mai - 21:00

    Le pouvoir appartient à ceux qui le prennent. Que ce soit par la voie des urnes où autre il n'est pas plus démocratique.



    Contenu sponsorisé

    Re: [Débat de fond et de politik générale] (ex manif anti-sarko)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 7:31