Alter-MuRAX

Mar 17 Oct - 8:35


    Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  silverbold le Jeu 19 Avr - 16:41

    mercredi 18 avril 2007, mis à jour à 15:41
    Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin" Reuters

    Pour que "la loi du profit" ne l'emporte pas dans la grande distribution, Ségolène Royal s'est déclarée prête à engager un "rapport de force" avec ce secteur commercial, qu'elle a accusé d'engendrer un "nouveau prolétariat féminin".

    En visitant au débotté un supermarché Champion du XIIIe arrondissement de Paris à la mi-journée, la candidate socialiste à la présidentielle s'est offert une tribune au confluent de la plupart de ses mots d'ordre de campagne entre travail des femmes, préoccupations de la vie quotidienne, travailleurs pauvres et envolées contre le grand capital.

    Ses attaques contre la grande distribution, engagée à ses yeux dans une "logique d'élimination des salariés", surviennent après toute une série de "marqueurs" - visuels ou sémantiques - très à gauche dans la dernière ligne droite.

    De sa rencontre avec des ouvriers en grève de PSA Peugeot-Citroën le 2 avril suivie le lendemain d'une nouvelle salve contre les banques en passant par ses diatribes répétées contre Noël Forgeard, "parti avec la caisse" chez EADS.

    "Il y a un rapport de force à faire avec la grande distribution", a déclaré Ségolène Royal lors d'une brève déclaration à la presse avant le déplacement, dont les journalistes n'ont été informés qu'à la dernière minute.

    "Compte tenu de ses profits et du caractère insolent des rémunérations" de ce secteur, les grandes surfaces doivent "montrer l'exemple", a-t-elle insisté.

    La candidate de gauche s'en est particulièrement prise au groupe Carrefour, à qui l'enseigne Champion appartient, et à son ancien PDG contraint à quitter l'entreprise en 2005.

    "JE COMPRENDS LA REVOLTE DES SALARIES"

    Daniel Bernard avait alors touché une indemnité globale de départ de neuf millions d'euros auquel s'ajoutait une "retraite chapeau" de près de 30 millions d'euros.

    Une somme "révoltante (...) Cela représente 2.500 emplois!", a dénoncé la présidente de la région Poitou-Charentes lors d'une rencontre avec six syndicalistes CFDT du supermarché, dont un seul homme.

    "Donc de l'argent il y en a (...) Je comprends la révolte des salariés", a-t-elle expliqué à ses hôtes après avoir slalomé entre les rayons pendant une demi-heure, s'informant des avantages et des inconvénients des caisses automatiques, de la durée des pauses ou du trajet pour venir au travail.

    Pendant toute la visite, elle a mis en avant certaines des "cent propositions" contenues dans son "pacte présidentiel" comme le remboursement des aides publiques si une entreprise licencie, la "sécurité professionnelle", le droit à la formation tout au long de la vie et le renforcement du dialogue social.

    Plus de 80% des employés du supermarché de l'avenue d'Italie sont des femmes et "70% des travailleurs pauvres" sont des femmes, a-t-elle déclaré, se posant en rempart contre le "libéralisme le plus rustique".

    "Le salariat féminin, c'est le prolétariat d'aujourd'hui et leurs préoccupations ne sont pas prises en compte (...) C'est de ma responsabilité de réagir", a souligné la première femme à avoir une vraie chance d'accéder à l'Elysée.

    "J'attends de la grande distribution qu'elle créé des emplois", a-t-elle martelé, attaquant notamment la décision de certaines grandes surfaces de remplacer les caissières par des caisses automatiques. Pour elle, il s'agit là d'une "logique d'élimination" des salariés.

    "Une société ne peut pas accepter la fatalité de la réduction des emplois due au progrès technologique" qui doit au contraire "être saisi comme une chance", a-t-elle déclaré devant les caméras.

    Face à la "mécanisation" du travail en caisse, elle propose de développer la "présence humaine dans les rayons" et de créer des "nouveaux métiers", notamment l'aide aux personnes âgées, aux handicapés ou le développement de crèches, de halte-garderies ou de "lieux culturels" dans les centres commerciaux.

    http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=42223&1536
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Jeu 19 Avr - 16:49

    Elle est immonde, et ne surfe que sur le mécontentement des gens et leur sentiment d'être exploités.

    Pourquoi une entreprise qui fait du profit devrait-elle employer plus de gens que nécessaires, par exemple.

    Une grosse déconneuse qui se fiche de la tête de ses pauvres électeurs.
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Jeu 19 Avr - 17:03

    Pourquoi une grosse entreprise qui fait des milliards de bénéfice devrait trouver des moyens pour en faire de plus gros encore en supprimant par exemple une partie de son personnel pour le remplacer par des machines ???

    JanL

    Nombre de messages : 91
    Date d'inscription : 26/03/2007

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  JanL le Jeu 19 Avr - 17:18

    Elle ne le doit pas, Fran6, elle le peut si elle le veut.

    Le remplacement des hommes par des machines, n'est en soi pas une mauvaise chose. Ce qui l'est, c'est manque d'emploi.
    Il faut investir de dans de nouveaux secteurs qui sont porteurs de développement économiques, écologiques et solidaires.
    La réduction du temps de travail est une piste intéressante également.
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Jeu 19 Avr - 17:27

    JanL a écrit:Elle ne le doit pas, Fran6, elle le peut si elle le veut.

    Le remplacement des hommes par des machines, n'est en soi pas une mauvaise chose. Ce qui l'est, c'est manque d'emploi.
    Il faut investir de dans de nouveaux secteurs qui sont porteurs de développement économiques, écologiques et solidaires.
    La réduction du temps de travail est une piste intéressante également.

    Mais les caissières ont un emploi.....

    Qu'on supprime des postes de directeurs alors et pas les petits employés.

    C’est todi les plus p’tits qu’on spotche !

    JanL

    Nombre de messages : 91
    Date d'inscription : 26/03/2007

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  JanL le Jeu 19 Avr - 17:43

    Si on suit ce raisonnement, on en serait encore à produire du charbon. Passer sa vie dans une chaîne ou derrière une caisse, c'est quand même pas le top. Que les machines fassent le sale boulot tant que possible non?

    Et innovons sur les emplois. Par exemple, les secteurs de l'éco-développement ou des services aux personnes sont en pleine expansion. Il faut former et investir dans la recherche si on veut prendre le train à temps.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Jeu 19 Avr - 19:26

    fran6 a écrit:Pourquoi une grosse entreprise qui fait des milliards de bénéfice devrait trouver des moyens pour en faire de plus gros encore en supprimant par exemple une partie de son personnel pour le remplacer par des machines ???

    Tu me fais songer à ces sur-doués qui ont voulu casser les premières imprimeries, parce qu'elles allaient tuer le métier de copiste Very Happy

    Les entreprises mécanisent et automatisent fort heureusement dans différentes optiques :

    1°. Elles procurent de l'emploi aux ouvriers qui fabriquent, entretiennent et réparent ces machines ;
    2°. Elles permettent d'abaisser les coûts, et donc de rendre un tas de produits plus accessibles à la majorité des gens ;
    3°. Les bénéfices qu'elles engrangent ne vont évidemment pas dans un cochon-tire-lire, mais sont réinvestis dans le même ou dans d'autres secteurs économiques.

    C'est ça, l'économie.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Jeu 19 Avr - 19:34

    Le remplacement des hommes par des machines, n'est en soi pas une mauvaise chose. Ce qui l'est, c'est manque d'emploi.

    C'est bien gentil mais, en fait, il y a pléthore d'emplois non pourvus.
    Les patrons désespèrent, pendant qu'on nous assomme avec la "fatalité" du chômage.

    Il faut investir de dans de nouveaux secteurs qui sont porteurs de développement économiques, écologiques et solidaires.

    Il faut surtout des secteurs rentables ... pouur payer ceux qui ne le sont pas.

    La réduction du temps de travail est une piste intéressante également.

    Non, il est démontré que la réduction du temps de travail réduit la production, mais ne crée pas d'emploi. Encore un fantasme. Et c'est dans les pays où le temps de travail est le moins limité ou réglementé qu'il y a le moins de chômage (Danmark, Irlande, Angleterre, Espagne, e.a, qui n'ont que 4% de chômeurs).

    Mais les caissières ont un emploi.....

    Qu'on supprime des postes de directeurs alors et pas les petits employés.

    C'est la foire à la bêtise, ou quoi ? Une caissière peut être remplacée par un skanning. Mais je n'ai pas encore vu de responsabilités manageuriales assumées par des robots ...

    C’est todi les plus p’tits qu’on spotche !

    Drôle de manière de voir. Nos "petits" n'ont aucune responsabilité, des horaires ultra-soft, des comités d'hygiène et de confort, des salaires plantureux pour leurs compétences, des assurances sociales les plus généreuses et les plus complètes du monde. Je dirais plutôt : "c'est totdi les P"tits qui râlent" Very Happy Very Happy Very Happy
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Jeu 19 Avr - 19:46

    MP a écrit:
    1°. Elles procurent de l'emploi aux ouvriers qui fabriquent, entretiennent et réparent ces machines ;

    2°. Elles permettent d'abaisser les coûts, et donc de rendre un tas de produits plus accessibles à la majorité des gens ;

    3°. Les bénéfices qu'elles engrangent ne vont évidemment pas dans un cochon-tire-lire, mais sont réinvestis dans le même ou dans d'autres secteurs économiques.

    C'est ça, l'économie.



    OK pour le 1° mais franchement le reste..... Rolling Eyes

    Chouette alors on va placer des caisses automatiques et on payera d'office moins cher nos produits, bien évidemment on aura de superbes magasins super clean avec des tas de nouveaux services qui nous faciliterons la vie à nous clients, ils sont quand même bien les patrons de multinationales à penser ainsi à notre petit confort (et pas à celui des actionnaires qui préfèrent spéculer en bourse et s'enrichir sur le dos des petits, faire du profit quel qu'en soit le prix...) Laughing
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Jeu 19 Avr - 20:00

    JanL a écrit:Si on suit ce raisonnement, on en serait encore à produire du charbon. Passer sa vie dans une chaîne ou derrière une caisse, c'est quand même pas le top. Que les machines fassent le sale boulot tant que possible non?

    Et innovons sur les emplois. Par exemple, les secteurs de l'éco-développement ou des services aux personnes sont en pleine expansion. Il faut former et investir dans la recherche si on veut prendre le train à temps.

    Ca les caissières si leur job est supprimé c'est clair qu'elles vont investir dans la recherche...... la recherche d'emploi.

    Et puis supprimons les petits jobs c'est vrai quoi ce n'est pas agréable de travailler à la chaîne ou derrière une caisse, privilégions donc des emplois avec du changement de nouveaux horizons de graaandes découvertes... même si ce sont des emplois précaires, des emplois avec un contrat renouvelé chaque semaine tant que les entreprises ont besoin de main d'oeuvre, avec bien évidemment impossibilité de faire des projets sur le long terme des emplois genre intérim, c'est ça aussi l'avenir.... il faut accepter sans broncher ce que les grosses multinationales imposent c'est le progrès Rolling Eyes

    Oui acceptons sans broncher ce progrès on aura pas le choix de toute façon on part d'office perdant..... elles devraient être contentes les caissières de perdre leur emploi parce que faire la file au caisse ce n'est pas gai elles pourront donc se dire qu'elles auront contribué à rendre la vie des clients plus agréable (plutôt que d'engager plus, d'avoir plus de personnel, du personnel mieux payé, de leur donner des caisses plus pratiques, plus modernes, d'investir dans leur confort...... non on préfère les remplacer par des machines, perso ça ne me va pas, mais bon je n'ai rien à dire il ne faut pas stopper le progrès Rolling Eyes Evil or Very Mad

    JanL

    Nombre de messages : 91
    Date d'inscription : 26/03/2007

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  JanL le Jeu 19 Avr - 21:44

    C'est bien gentil mais, en fait, il y a pléthore d'emplois non pourvus.
    Les patrons désespèrent, pendant qu'on nous assomme avec la "fatalité" du chômage.

    Prétends-tu qu'il y a plus d'emplois vacants que de chômeurs?

    Il faut surtout des secteurs rentables ... pouur payer ceux qui ne le sont pas.

    Of course, je ne disais rien d'autre.
    En ce qui concerne la RTT, sur les deux derniers siècles, c'est un mouvement continu. Est-ce qu'on produit moins qu'au 19ème siècle pour autant?

    Sinon, Fran6, tu penses qu'on devrait p-ê à nouveau labourer les champs avec des boeufs ou encore faire la comptabilité avec un boulier compteur?
    Mon souci n'est pas de mettre les gens au chômage mais de mettre la technique au service des hommes.
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Jeu 19 Avr - 22:14

    JanL a écrit:Sinon, Fran6, tu penses qu'on devrait p-ê à nouveau labourer les champs avec des boeufs ou encore faire la comptabilité avec un boulier compteur?

    C'est évidemment ça que j'ai écrit Rolling Eyes

    (Note que des fois je me demande si réellement la culture intensive et la surexploitation des sols, l'épandage avec tout ces produits chimiques qui polluent de façon irréversible nos nappes phréatique est réellement une bonne chose pour l'homme...)


    JanL a écrit:Mon souci n'est pas de mettre les gens au chômage mais de mettre la technique au service des hommes.

    Mais la technique ne servira qu'une partie des hommes, et les prix des marchandises augmentera (ils prétexteront que l'entretien des machines coûte cher et qu'il faut du personnel qualifié pour la maintenance), donc on ne fera peut être )plus la file mais on payera nos produits encore plus cher qu'ils ne le sont déjà maintenant, mais c'est vrai que la technique ça fait bien c'est joli et puis attendre à une caisse cinq ou dix minutes une fois ou deux par semaine c'est clair que ça fait moyenâgeux. Rolling Eyes

    Donc reprenons... Les machines (la technique) c'est en fait pour rendre service et cela va selon certains diminuer le coût des produits et créer des emplois (en fait surtout des ingénieurs, des gradués, des techniciens spécialisés dans ces machines là, donc une minorité), moi je dis que comme les gros groupes industriels se font des milliards de bénéfice il ferait mieux, plutôt que de licencier des personnes pour les remplacer par des machines, en employer plus vu que comme ils prétendent que l'emploi de machine servira à diminuer le temps d'attente aux caisses, plus de caissières pourraient arriver certainement au même résultat si pas meilleur et certainement plus humain qu'avec des machines.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Jeu 19 Avr - 23:53

    Chouette alors on va placer des caisses automatiques et on payera d'office moins cher nos produits, bien évidemment on aura de superbes magasins super clean avec des tas de nouveaux services qui nous faciliterons la vie à nous clients, ils sont quand même bien les patrons de multinationales à penser ainsi à notre petit confort (et pas à celui des actionnaires qui préfèrent spéculer en bourse et s'enrichir sur le dos des petits, faire du profit quel qu'en soit le prix...)

    D'accord, mais alors interdisons les stations service automatiques, les wasserettes, les car wash, les Bancontact, les paiements électroniques,
    les self services, les machines à couper le pain, les plats préparés, les salades pré-lavées, les transports en commun, les crèches, les plaines de jeux, les chaussettes autres qui tricotées main, le prêt à porter, et Internet (e.a) Tout cela prive nos glorieuses sociétés de pompistes, laveurs de bagnoles, de lavandières, de serveuses, d'opérateurs de tranches de pain, de laveurs de salades, de chauffeurs privés, de nurses, de tricoteuses ou de facteurs ... Very Happy Very Happy Very Happy
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Ven 20 Avr - 0:01

    Prétends-tu qu'il y a plus d'emplois vacants que de chômeurs?

    Non. Mais il y a toute de même, dument recensés, plus de 25.000 emplois vacants rien qu'en Wallonie. Et pire encore à Bruxelles. Cas vécu dans une entreprise d'électricité bruxelloise que j'ai eu en consultance : la boite marchait bien, avait en préparation de gros chantiers, et cherchait désespérément auprès de l'ONEM trois électriciens qualifiés et trois assistants depuis plus de trois mois, sans jamais voir personne. Les choses devenant urgente, le patron a mis un grand encart dans Le Soir : 35 candidats, mais pas un seul au chômage ! Or, plusieurs centaines d'électriciens sont recensés comme chômeurs à l'ONEM !

    En ce qui concerne la RTT, sur les deux derniers siècles, c'est un mouvement continu. Est-ce qu'on produit moins qu'au 19ème siècle pour autant?

    Je ne sais pas de quoi tu parles (?) Sorry.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Ven 20 Avr - 0:20

    (Note que des fois je me demande si réellement la culture intensive et la surexploitation des sols, l'épandage avec tout ces produits chimiques qui polluent de façon irréversible nos nappes phréatique est réellement une bonne chose pour l'homme...)

    Là, bien d'accord ! C'est pire encore pour l'élevage ...

    Mais la technique ne servira qu'une partie des hommes, et les prix des marchandises augmentera (ils prétexteront que l'entretien des machines coûte cher et qu'il faut du personnel qualifié pour la maintenance), donc on ne fera peut être )plus la file mais on payera nos produits encore plus cher qu'ils ne le sont déjà maintenant, mais c'est vrai que la technique ça fait bien c'est joli et puis attendre à une caisse cinq ou dix minutes une fois ou deux par semaine c'est clair que ça fait moyenâgeux. Rolling Eyes

    Vu ce soir (RTL vers 20 heures) un reportage sur une chaine de production automobile entièrement automatisée : l'homme ne touche la voiture que pour la pose des tout derniers accessoires ... Qualité au micron-près, 350 voitures par jour, et tout de même 2000 salariés (avec superbe mosquée, parc de jeux pour enfants, école, clinique, lieux récréatifs pour le personnel). L'automatisation y déplace l'emploi vers les finitions, le commercial, l'innovation, les services, mais ne le diminue pas, ou très peu.

    Ce même soir, en zappant :
    - la Chine, par des procédés semi-industriels innovants, est devenue le premier producteur de violons du monde ... Des violons d'une qualité reconnue même ici, où ils ont reçu plusieurs prix.
    - plus de 50 % des jouets (testés et certifiés) vendus en Europe sont désormais chinois ...
    - l'Europe n'est plus capable de produire un seul décor de Noel, sauf quelques boules en verre artisanales, dans un coin de Lorraine, je crois.
    La Chine en a désormais le monopole.

    Simplement parce que les chinois repensent sans cesse à améliorer leurs techniques de production.

    Notre conservatisme passéiste est notre pire handicap.

    Donc reprenons... Les machines (la technique) c'est en fait pour rendre service et cela va selon certains diminuer le coût des produits et créer des emplois (en fait surtout des ingénieurs, des gradués, des techniciens spécialisés dans ces machines là, donc une minorité), moi je dis que comme les gros groupes industriels se font des milliards de bénéfice il ferait mieux, plutôt que de licencier des personnes pour les remplacer par des machines, en employer plus vu que comme ils prétendent que l'emploi de machine servira à diminuer le temps d'attente aux caisses, plus de caissières pourraient arriver certainement au même résultat si pas meilleur et certainement plus humain qu'avec des machines.

    Tu oublies une série de facteurs :

    1°. Il y a des "jobs" que les machines font bien mieux que les hommes :
    on a récemment équipé d'un genre de GPS une première piscine à Bruxelles : un écran détecte (et sonne) tout nageur qui resterait immobile plus de quelques secondes. Depuis, il n'y a plus qu'un maître baigneur, mais le système a déjà sauvé deux vies (de l'avisdu maître baigneur, il n'aurait jamais vu les gens en difficulté sous l'eau). De même, il y a aussi le critère de précision : un rodeur de soupapes de génie arrivait à une précision de 100 microns, au mieux ; le rodage électronique a une précision inférieure à 1 micron ...

    2°. Chez nous, les machines sont de plus en plus performantes, et les salariés de plus en plus chers : une machine est généralement amortie en un an, deux au pire. Mais elles n'ont pas d'état d'âmes, ne sont pas malades, ne se mettent pas en grève ...

    3°. Tu ne crois pas (comme s'il fallait la foi) au retour des profits dans l'économie. Sans même parler des portefeuilles différenciés, qui investissent dans des domaines très divers, songe simplement au personnel en augmentation croissante, par exemple dans la grande distribution, du simple fait de la multiplication de ses points de vente et de son chiffre d'affaires ... sans parler des milliers de sous-traitants qui en vivent.
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Ven 20 Avr - 9:06

    MP a écrit:Vu ce soir (RTL vers 20 heures) un reportage sur une chaine de production automobile entièrement automatisée : l'homme ne touche la voiture que pour la pose des tout derniers accessoires ... Qualité au micron-près, 350 voitures par jour, et tout de même 2000 salariés (avec superbe mosquée, parc de jeux pour enfants, école, clinique, lieux récréatifs pour le personnel). L'automatisation y déplace l'emploi vers les finitions, le commercial, l'innovation, les services, mais ne le diminue pas, ou très peu.

    Dans quel pays déjà ?
    Quelles sont les conditions de travail des employés de cette usine, leur salaire ????

    MP a écrit:Ce même soir, en zappant :
    - la Chine, par des procédés semi-industriels innovants, est devenue le premier producteur de violons du monde ... Des violons d'une qualité reconnue même ici, où ils ont reçu plusieurs prix.

    Semi industriel c'est quoi ça ? Est ce la même chose que le remplacement pur et simple des caissières des grandes surfaces ?
    Ce que je connais des violons chinois c'est une fabrication à la chaîne de petites ouvrières mal payées qui fabriquent des milliers de violons par an et dont les violons sont vendu en occident beaucoup moins cher
    Un lien pour étayer mes propos.

    MP a écrit:- plus de 50 % des jouets (testés et certifiés) vendus en Europe sont désormais chinois ...

    Fabriqué à la chaîne oui dans des conditions exécrables pour les ouvrières payées un salaire de misère (comme ça que le prix reste si bas, mais attendons quelques années que la chine se stabilise et que les ouvriers voient ce qu'il se passe dans le monde et voient les salaires des ouvriers occidentaux, on verra alors si la dictature chinoise arrive sans aucune grève, violence.... à garder une exploitation comme celle là, ça m'étonnerait mais bon pour l'instant ça permet à des grosses boîtes de se faire des milliards de bénéfice)

    MP a écrit:- l'Europe n'est plus capable de produire un seul décor de Noel, sauf quelques boules en verre artisanales, dans un coin de Lorraine, je crois.
    La Chine en a désormais le monopole.

    pour l'instant oui, les prix sont bas mais ça ne durera pas éternellement, avant les occidentaux faisaient fabriquer leur fringues en espagne, c'est devenu plus cher il ont cherché ailleurs et ont choisit la turquie qui commence à devenir plus cher donc ils cherchent ailleurs (en chine, vietnam, singapour....) parce les prix sont très bas vu à quel les ouvriers sont exploités (et quand dans ces pays se sera devenu trop cher ils chercheront ailleurs pour payer encore moins et engranger de fait de plantureux bénéfices).

    MP a écrit:Simplement parce que les chinois repensent sans cesse à améliorer leurs techniques de production.

    Ah bon, ce n'est pas grâce au faible coup de la main d'oeuvre, au fait aussi que pour l'instant ils acceptent ces conditions parce qu'ils viennent des campagnes, manque d'éducation, n'ont pas d'autre choix s'ils veulent survivre et croient que c'est comme ça partout ???

    MP a écrit:Notre conservatisme passéiste est notre pire handicap.

    Si le futur c'est jeter tout ce qu'il a fallu des années à obtenir dans de dures luttes pour se calquer sur des pays émergeant, des pays où l'on exploite les salariés, et bien franchement je préfère encore rester conservateur dans ce cas là.

    MP a écrit:
    Donc reprenons... Les machines (la technique) c'est en fait pour rendre service et cela va selon certains diminuer le coût des produits et créer des emplois (en fait surtout des ingénieurs, des gradués, des techniciens spécialisés dans ces machines là, donc une minorité), moi je dis que comme les gros groupes industriels se font des milliards de bénéfice il ferait mieux, plutôt que de licencier des personnes pour les remplacer par des machines, en employer plus vu que comme ils prétendent que l'emploi de machine servira à diminuer le temps d'attente aux caisses, plus de caissières pourraient arriver certainement au même résultat si pas meilleur et certainement plus humain qu'avec des machines.

    Tu oublies une série de facteurs :

    1°. Il y a des "jobs" que les machines font bien mieux que les hommes :
    on a récemment équipé d'un genre de GPS une première piscine à Bruxelles : un écran détecte (et sonne) tout nageur qui resterait immobile plus de quelques secondes. Depuis, il n'y a plus qu'un maître baigneur, mais le système a déjà sauvé deux vies (de l'avisdu maître baigneur, il n'aurait jamais vu les gens en difficulté sous l'eau).

    Là, la technologie devient une aide pour le maître nageur elle ne vise pas à les remplacer mais à les aider à ne pas passer à côté d'une personne qui se noie (aussi j'ai rarement vu des dizaines de maîtres nageur autour d'une piscine, un ou deux suivant la taille des piscine et certainement plus dans des complexes genre aqualibi ou les center parcs mais là je ne sais pas si on pourra en diminuer le nombre vu la foule qui se trouve dans les différents bassins et attractions)


    MP a écrit:De même, il y a aussi le critère de précision : un rodeur de soupapes de génie arrivait à une précision de 100 microns, au mieux ; le rodage électronique a une précision inférieure à 1 micron ...

    Oui, donc ça aide l'ouvrier qui a suivit une formation pour utiliser la machine, dans ce cas là pas de souci, mais on parlait du remplacement de caissières par des machines (je doute que les caissières seront formées à la maintenance des machines, on fera appel à des entreprise privée qui emploieront des intérimaires suivant la demande)

    MP a écrit:2°. Chez nous, les machines sont de plus en plus performantes, et les salariés de plus en plus chers : une machine est généralement amortie en un an, deux au pire. Mais elles n'ont pas d'état d'âmes, ne sont pas malades, ne se mettent pas en grève ...

    Donc vive les machines et remplaçons tous les emplois que l'homme occupe par des machines..... (faisons même des machines pour réparer les machines qui seront elles mêmes répareés par d'autres machines.... )Rolling Eyes

    MP a écrit:3°. Tu ne crois pas (comme s'il fallait la foi) au retour des profits dans l'économie. Sans même parler des portefeuilles différenciés, qui investissent dans des domaines très divers, songe simplement au personnel en augmentation croissante, par exemple dans la grande distribution, du simple fait de la multiplication de ses points de vente et de son chiffre d'affaires ... sans parler des milliers de sous-traitants qui en vivent.

    Mais quelles sont les conditions de travail ?

    Les nombreux points de vente ok mais le but des grandes surfaces est d'arriver un jour à supprimer le métier de caissière, et tous les métiers qui ne leur font pas gagner assez de fric, rendre les achats plus rapides mon oeil. déjà qu'elles travaillent à flux tendu et que les rayons sont souvent mal achalandés (c'est le client qui en pâtit)...

    Concernant les sous traitants c'est de la grosse foutaise, une entreprise qui est chargée de la maintenance des hauts fourneaux par exemple va, pour payer moins, employer des intérimaires qui ne connaissent rien à ce métier ce qui provoquera plus d'accidents (comme il y en a déjà eu à seraing)

    Dans quelques années les grandes surfaces veulent arriver à ce que le client passe sa carte de crédit dans un appareil avant de commencer ses courses, chaque produit sera équipé d'une puce à la fin de ses courses il passera dans une sorte de portique où tous les produits achetés seront reconnu et le paiement directement prélevé sur le compte..... bonjour l'humanisme... ça promet.

    Les seuls à se faire de l'argent là dedans se seront les gros patrons et les actionnaires tous les autres seront perdant, tous !
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Ven 20 Avr - 11:40

    Dans quel pays déjà ?
    Quelles sont les conditions de travail des employés de cette usine, leur salaire ????

    en Indonésie, je crois (?)
    Ceci dit, ta seconde question n'a aucun sens : si les ouvriers sont mal payés, le robotisation n'aurait aucun sens "économique", si ce n'est la qualité supérieure du produit fini.

    MP a écrit:Ce même soir, en zappant :
    - la Chine, par des procédés semi-industriels innovants, est devenue le premier producteur de violons du monde ... Des violons d'une qualité reconnue même ici, où ils ont reçu plusieurs prix.

    Semi industriel c'est quoi ça ? Est ce la même chose que le remplacement pur et simple des caissières des grandes surfaces ?

    Cela signifie simplement que le travail doit tenir ompte de la productivité. Tes caissières, une fois débarrassées du skanning, pourront faire de la surveillance, ou enfin être à disposition des clients qui ont une question à poser.

    Ce que je connais des violons chinois c'est une fabrication à la chaîne de petites ouvrières mal payées qui fabriquent des milliers de violons par an et dont les violons sont vendu en occident beaucoup moins cher
    Un lien pour étayer mes propos.

    Mal payé, c'est tout relatif. Ces violons ont tout de même reçu des prix pour leur remarquable qualité. Et s'ils sont vendus moins cher, ils seront accessible à plus de gens pour moins d'argent : est-ce un défaut ?

    Fabriqué à la chaîne oui dans des conditions exécrables pour les ouvrières payées un salaire de misère (comme ça que le prix reste si bas, mais attendons quelques années que la chine se stabilise et que les ouvriers voient ce qu'il se passe dans le monde et voient les salaires des ouvriers occidentaux, on verra alors si la dictature chinoise arrive sans aucune grève, violence.... à garder une exploitation comme celle là, ça m'étonnerait mais bon pour l'instant ça permet à des grosses boîtes de se faire des milliards de bénéfice)

    Tous les jouets sont fabriqués à la chaine Smile et ta litanie sur salaires ne tient aucun compte du coût de la vie sur place.

    pour l'instant oui, les prix sont bas mais ça ne durera pas éternellement, avant les occidentaux faisaient fabriquer leur fringues en espagne, c'est devenu plus cher il ont cherché ailleurs et ont choisit la turquie qui commence à devenir plus cher donc ils cherchent ailleurs (en chine, vietnam, singapour....) parce les prix sont très bas vu à quel les ouvriers sont exploités (et quand dans ces pays se sera devenu trop cher ils chercheront ailleurs pour payer encore moins et engranger de fait de plantureux bénéfices).

    Exact. Mais les salaires correspondent toujours au coût général de la vie. En Asie, dans de nombreux pays, avec 25 ou 30 € par mois, tu vis fort bien.

    MP a écrit:Simplement parce que les chinois repensent sans cesse à améliorer leurs techniques de production.

    Ah bon, ce n'est pas grâce au faible coup de la main d'oeuvre, au fait aussi que pour l'instant ils acceptent ces conditions parce qu'ils viennent des campagnes, manque d'éducation, n'ont pas d'autre choix s'ils veulent survivre et croient que c'est comme ça partout ???

    Tu dates ! Les chinois vont plus vit que tes neurones ... et comme ils veulent maintenir leur quasi hégémoie, ils automatisent à toute vitesse.
    Résevant les talents à la création, et aux finitions délicates.

    Si le futur c'est jeter tout ce qu'il a fallu des années à obtenir dans de dures luttes pour se calquer sur des pays émergeant, des pays où l'on exploite les salariés, et bien franchement je préfère encore rester conservateur dans ce cas là.

    Na Very Happy Si tu veux assurer un avenir à nos pays, tu dois avoir en permanence en vue la compétition internationale.

    [quote="MP"]
    Donc reprenons... Les machines (la technique) c'est en fait pour rendre service et cela va selon certains diminuer le coût des produits et créer des emplois (en fait surtout des ingénieurs, des gradués, des techniciens spécialisés dans ces machines là, donc une minorité), moi je dis que comme les gros groupes industriels se font des milliards de bénéfice il ferait mieux, plutôt que de licencier des personnes pour les remplacer par des machines, en employer plus vu que comme ils prétendent que l'emploi de machine servira à diminuer le temps d'attente aux caisses, plus de caissières pourraient arriver certainement au même résultat si pas meilleur et certainement plus humain qu'avec des machines.

    Ca existe aussi ! Je me souviens d'une négociation avec la Chine, pour leur vendre des machines de tréfilerie (pour faire des clotures ou du fil de fer barbelé.) Réponse polie des interlocuteurs : "non merci : nous avons des masses de réfugiés illettrés, et souvent agés, dont nous ne savons que faire. Alors, ils tordent les fils à la main" ...

    Mais on ne peut fonder une économie sur des vieux tordant des fils de fer...

    Oui, donc ça aide l'ouvrier qui a suivit une formation pour utiliser la machine, dans ce cas là pas de souci, mais on parlait du remplacement de caissières par des machines (je doute que les caissières seront formées à la maintenance des machines, on fera appel à des entreprise privée qui emploieront des intérimaires suivant la demande)

    Non, ce n'est pas "une aide à l'ouvrier". Le rodage se fait tout seul. Comme
    pratiquement tout le processus de fabrication. Pareil pour les postes de "quality contrôlers" dans les verreries, la carosserie, etc. Auparavant, tu avais un type, assis dans un fauteuil, qui ne pouvait pas perdre de vue les pièces qui défilaient sous ses yeux, et devait pousser sur un bouton pour faire tomber celle qui était défectueuse. Aujourd'hui, le type peut faire quelque chose de plus diversifié, et le contrôle est 100 % électronique (et bien plus précis). Quant à tes caissières, elles feront un conseil à la clientèle, ou autre chose.

    Donc vive les machines et remplaçons tous les emplois que l'homme occupe par des machines..... (faisons même des machines pour réparer les machines qui seront elles mêmes répareés par d'autres machines.... )Rolling Eyes

    Soit dit en passant, c'est ce qui a permis de diminuer le temps de travail.
    Mais il faudra toujours pousser des brouettes dans des jardins, ... ou améliorer les machines. Tes ancêtres - je reprends l'exemple - ont gueulé quand on a inventé l'imprimerie, secteur qui emploie jusqu'à la vente de livres un million de fois plus de salariés que les copistes qu'on estimait menacés !

    Mais quelles sont les conditions de travail ?

    Moins dures que celles des gens qui gagnent leur vie dans les mêmes pays en dehors des entreprises.

    Les nombreux points de vente ok mais le but des grandes surfaces est d'arriver un jour à supprimer le métier de caissière,

    Very Happy Very Happy Very Happy Excellent ! C'est d'ailleurs dans leur bet social Very Happy Very Happy Very Happy Les grandes surfaces n'existent que pour offrir du boulot à des caissières, puis à les balancer Very Happy Very Happy Very Happy

    et tous les métiers qui ne leur font pas gagner assez de fric, rendre les achats plus rapides mon oeil. déjà qu'elles travaillent à flux tendu et que les rayons sont souvent mal achalandés (c'est le client qui en pâtit)...

    Ben oui : quand elles ne seront plus collées à leur caisse, elles pourront ré-assortir.

    Concernant les sous traitants c'est de la grosse foutaise, une entreprise qui est chargée de la maintenance des hauts fourneaux par exemple va, pour payer moins, employer des intérimaires qui ne connaissent rien à ce métier ce qui provoquera plus d'accidents (comme il y en a déjà eu à seraing)

    Nous parlions de la sous-traitance des grandes surfaces, c'est à dire des milliers d'entreprises productrices de bouffe et de biens divers, qui emploient elles-mêmes une foule de salariés.

    Mais pour la sous-traitance industrielle, ne soit pas candide : il y a autant d'accidents avec des ouvriers "indigènes" qu'avec des ouvriers sous-traités.
    Simplement, on a monté l'incident de seraing en épingle, simplement parce que dans les sociétés de sous-traitance, personne ne veut entendre parler des syndicats. Pour eux donc, chaque fois qu'une part de marché est prise par ces sous-traitants, c'est une "perte de marché". En outre, les sous-traitants ont une mentalité tout à fait différentes, et ne font pas grève chaque fois qu'ils sonnt "inquiets" ! Tu es aveugle, ou quoi ?

    Dans quelques années les grandes surfaces veulent arriver à ce que le client passe sa carte de crédit dans un appareil avant de commencer ses courses, chaque produit sera équipé d'une puce à la fin de ses courses il passera dans une sorte de portique où tous les produits achetés seront reconnu et le paiement directement prélevé sur le compte..... bonjour l'humanisme... ça promet.

    L'humanisme évidemment consiste à obliger des clientes harrassées et attendues par leurs gosses se taper des files interminables, pendant que de pauves caissières voient défiler interminablement des articles insipides, au grand dam de leurs épaules sur-sollicitées ...

    Les seuls à se faire de l'argent là dedans se seront les gros patrons et les actionnaires tous les autres seront perdant, tous !

    Les patrons y gagneront à terme ; les caissières immédiatement en ayant des affectations plus agréables, et les clients en pouvant utiliser leurs loisirs autrement qu'en passant une demi-heure à faire la file.
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  fran6 le Ven 20 Avr - 12:13

    ah ok, ces caisses automatiques seront placées en fait pour aider les caissières dans leur dur métier et bien évidemment elles garderont toutes leur emploi et feront autre chose dans le magasin (pour un meilleur salaire j'en suis sur), par exemple on aura 20 personnes qui réassortiront les rayons et dix à chaque tête de gondole qui aideront le client ou qui iront même chercher les produits pour lui..... chouette Laughing

    Rolling Eyes

    Un petit lien pour voir de quoi on parle

    (je répondrai au reste à un autre moment )
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Ven 20 Avr - 12:19

    fran6"]ah ok, ces caisses automatiques seront placées en fait pour aider les caissières dans leur dur métier et bien évidemment elles garderont toutes leur emploi et feront autre chose dans le magasin (pour un meilleur salaire j'en suis sur), par exemple on aura 20 personnes qui réassortiront les rayons et dix à chaque tête de gondole qui aideront le client ou qui iront même chercher les produits pour lui..... chouette Laughing

    Tu t'exprimes comme s'il n'y avait pas de vie possible hors du super-marché Very Happy Very Happy Very Happy

    JanL

    Nombre de messages : 91
    Date d'inscription : 26/03/2007

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  JanL le Ven 20 Avr - 13:54

    MP,
    RTT = réduction du temps de travail.

    Avec les machines, il faut moins de temps et moins d'hommes pour produire plus. C'est pour cela qu'on a notamment licencié à VW Forest.

    Certes, il faut des gens pour les fabriquer, les vendre, les entretenir,... mais pas autant que le nombre de personnes qu'elles remplacent.

    Il y a donc un volume global de travail en moins qui se répercute sur l'emploi.

    Je reste convaincu que la RTT, qui n'est certes pas une solution suffisante, offre des pistes intéressantes pour, d'une part, partager le travail et, d'autre part, donner plus de temps pour la vie privée.

    Par contre, je suis favorable à ce que ceux qui veulent travailler plus et plus longtemps puissent le faire.
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  MP le Ven 20 Avr - 18:53

    JanL"]MP,
    RTT = réduction du temps de travail.

    Merci ! Very Happy Very Happy Very Happy Je me demandais ce que la Régie des Télépones faisait dans ton discours Very Happy Very Happy Very Happy

    Avec les machines, il faut moins de temps et moins d'hommes pour produire plus. C'est pour cela qu'on a notamment licencié à VW Forest.

    Non, parce qu'il n'y a pas eu de nouveaux investissements depuis plusieurs années. les licenciements "princiers) de Foret sont, je le crains, de début dde la fin d'une usine dont les allemands ne veulent plus. On dégage un maximum de gens, on sort la marque VW du jeu, on atted une Audi à plus ou moins long terme, ce sera sans doute encore l'occasion d'écrémer le personnel ... et on finira par mettre la clé sous le paillasson.
    Les machines n'y sont pour rien.

    Certes, il faut des gens pour les fabriquer, les vendre, les entretenir,... mais pas autant que le nombre de personnes qu'elles remplacent.

    Certes. Mais le but d'une entreprise est de maintenir une cadence économique performante, de conquérir ou de maintenir des marchés, d'innover ... et pas de servir de refuge à des travailleurs non nécessaires.
    La sanction de tout comportement autre serait évidemment la fermeture, c'est à dire la perte d'emploi pour tout le monde. Vois cela comme une barquette de sauvetage qui embarquerait trop de monde ...

    Il y a donc un volume global de travail en moins qui se répercute sur l'emploi.

    C'est moins simple que cela. Une entreprise bien gérée a tendance à s'agrandir, ce qui crée de nouveaux postes, et à investir ses profits dans d'autres secteurs, y créant souvent aussi de l'emploi. Autre aspect, elle peut aussi, grâce à sa gestion rigoureuse, baisser les prix de ses produits, ce qui souvent les multiplie, tant à l'exportation que sur le marché intérieur. Pour prendre le cas des voitures, plus de voitures moins chères, c'est plus de marchands de pneus, de garages, de carosseries, d'assurances, de stations-service, de parking, etc.
    Comme tu vois, c'est bien plus complexe, l'économie se mouvant selon le prinncipe des vases communicants.

    Je reste convaincu que la RTT, qui n'est certes pas une solution suffisante, offre des pistes intéressantes pour, d'une part, partager le travail et, d'autre part, donner plus de temps pour la vie privée.

    Il est clair que non et le chômage est partout directement proportionnel aux peu d'heures prestées. Ceci dit, il faut évidemment favoriser par exemple, les mi-temps à mi-salaire : qui permettent à certain de s'occuper de leur famille ou de leur jain, à d'autre de combiner revenu salarial (même modeste dans ce cas) et lancement d'une activité indépendante.
    Les règles trop prégnantes tuent toute activité, il faut à chacun un maximum de choix et de flexibilité.

    Par contre, je suis favorable à ce que ceux qui veulent travailler plus et plus longtemps puissent le faire.

    Bien sûr. Note que, dans les entreprises, ce seront surtout des "coups de collier" ponctuels. Ou alors la possibilité pour les salariés d'avoir une seconde activité après leurs heures.

    Contenu sponsorisé

    Re: Ségolène Royal défend le "nouveau prolétariat féminin&q

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 8:35