Alter-MuRAX

Mar 17 Oct - 8:34


    Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Partagez
    avatar
    silverbold
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 4001
    Localisation : BXL
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  silverbold le Dim 8 Avr - 15:20

    Publié le 07/04 à 16:26
    Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    De récents propos de Nicolas Sarkozy sur la pédophilie et le suicide ont vivement fait réagir ses adversaires


    Le candidat de l'UDF François Bayrou les a jugés "très inquiétants", tandis que la socialiste Ségolène Royal, a évoqué des "énormités".

    Dans un entretien avec le philosophe Michel Onfray, paru dans Philosophie Magazine, le candidat de l'UMP dit "incliner (...) à penser qu'on naît pédophile".

    Dans cet entretien Nicolas Sarkozy déclare aussi: "Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable."

    Réactions de M.Bayrou et Mme Royal
    "C'est un propos très grave, ça voudrait dire qu'on n'a aucune chance, que son destin est joué à l'avance. Je ne crois pas qu'il y ait un médecin, un psychiatre en France qui puisse entendre ces propos sans frémir", a déclaré François Bayrou.

    "Dire que les adolescents qui se suicident le font parce qu'ils sont nés comme ça, c'est quelque chose qui nous détournerait de notre travail de prévention, de soins", a ajouté le candidat UDF. Ces propos "sont très lourds de conséquences", "c'est glaçant".

    En campagne à Montauban (Tarn-et-Garonne), Ségolène Royal a déclaré: "Si moi je m'étais permis de dire des énormités pareilles, je pense que cela aurait émergé dans le débat public". "Je laisse les scientifiques répondre", a-t-elle dit à la presse. Son codirecteur de campagne Jean-Louis Bianco qui l'accompagnait a qualifié les propos de Nicolas Sarkozy de "surprenants".

    Un généticien réagit sans détours
    Le généticien André Langaney a vu dans les déclarations de M. Sarkozy une réminiscence de "ce que voulaient faire des gens pendant la deuxième guerre mondiale".

    "Il y a des scientifiques d'extrême droite qui pensent qu'on a tout à la naissance et qu'on ne peut plus rien changer. Si on suit ces gens-là, il faudrait presque faire des tests génétiques à la naissance ou faire un tri des embryons pour éliminer les pédophiles avant qu'ils naissent", a-t-il dit sur France Info.

    L'archevêque de Paris critique les propos de Sarkozy
    Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a critiqué samedi les récents propos de Nicolas Sarkozy sur une éventuelle prédétermination génétique des pédophiles, insistant sur la liberté de l'homme.

    "L'homme est libre. Je voudrais que l'on n'oublie pas aussi que l'on est dans une société qui fait une chasse génétique", a réagi l'archevêque au micro de RTL. "Quand on décrète que des enfants atteints de trisomie 21 ne doivent pas naître, qu'est-ce qu'on fait ?", s'est-il interrogé. De l'eugénisme.

    "Ce qui me paraît plus grave c'est l'idée que l'on ne peut pas changer le cours de l'existence (...) Dire que quelqu'un est prédéterminé par la famille qui l'a entouré, les conditions dans lesquelles il a vécu, cela veut dire que l'homme est conditionné absolument", a-t-il encore déclaré.

    Nicolas Sarkozy ne veut pas polémiquer
    "Je ne souhaite pas polémiquer. Il y a beaucoup de nervosité de la part de François Bayrou et de Ségolène Royal. Il faut que chacun garde son calme", a déclaré samedi Nicolas Sarkozy à Saint-Rémy-de-Provence.

    Le candidat de l'UMP et ancien ministre de l'Intérieur avait déjà proposé le dépistage précoce des troubles du comportement dans son projet de loi relatif à la prévention de la délinquance. Mais face à la levée de boucliers, il avait dû retirer ces dispositions de son projet de loi en juin 2006.

    http://elections.france2.fr/presidentielles/2007/actu/29796124-fr.php
    avatar
    Krill

    Féminin
    Nombre de messages : 2777
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  Krill le Dim 8 Avr - 16:24

    Le débat concernant l'inné et l'acquis est toujours présent dans la communauté scientifique s'occupant du vivant,
    à certains moments, il arrive dans le débat public ce qui est sain et normal.

    Le débat entre psy-bidule, neuro-truc et généticien-machin est permanent en fonction des avancées... c'est un processus dialectique nécessaire !

    La question de fond peut, entre autre être posée ainsi :
    sommes-nous réductible à notre substrat organique, à une chimie ?
    Ou bien sommes nous un peu, beaucoup, au-delà de notre matière ?

    L'étape intermédiaire concerne les spécificités du genre humain:
    sommes nous un animal plus évolué ou bien sommes nous au-delà ?

    Selon les disciplines, les éclairages sont différents et les questions qui se posent sont différentes... mais tout les monde a raison, a ses raisons !

    Le problème c'est le passage dans le débat public et politique d'un sujet aussi sensible Razz

    Sartre a eu une expression intéressante :
    "je suis ce que j'ai fait de ce que l'on a fait de moi"

    albino
    avatar
    fran6
    Admin

    Masculin
    Nombre de messages : 2521
    Age : 39
    Localisation : Liège
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  fran6 le Dim 8 Avr - 17:07

    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  tito varich le Dim 8 Avr - 18:29

    Pour moi la question de l'inné et de l'acquit est tranchée. Et je ne peux que donner raison à Sartre. S'il y a encore des neuro-truc et des basard-psy pour avaler les crédits de la recherche en prétendant vouloir découvrir la génèse génético-phoetale de la criminalité, il n'y qu'une chose à faire c'est dénoncer l'imposture intellectuelle.

    Lectures croisées que je conseille à ce propos :
    Sur la criminalité et la réponse sociale à la criminalité : Howard Saul Becker, Outsiders
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Howard_Becker
    Sur les rapports homme-animal : Vincianne Despret, Quand le loup habitera avec l'agneau
    http://www.loup-ours-berger.org/2005/03/quand_le_loup_h.html

    Et pour moi, la question maître reste : qu'est ce qui fait que la criminalité et la déviance sociale soit majoritairement le fait des populations fragiles socialement?
    La réponse, à mon avis, est (à la louche) que la déviance n'est pas le fait d'un acte posé hors de la norme, mais de la réponse du pouvoir aux actes posés.


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    Krill

    Féminin
    Nombre de messages : 2777
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  Krill le Dim 8 Avr - 19:26

    Je donnais quelques indications très générales sur des domaines de recherches...
    Les troubles psychiatriques, les problèmes psychopathologiques sont une chose.
    Depuis pas mal d'années des recherches sont menées pour tenter d'identifier les causes génétiques, par exemple, de la schizophrénie et de l'autisme... on nous annonce régulièrement des avancées,
    mais pour l'instant il n'y a pas grand chose !
    Il y a les troubles du développement dont l'étiologie organique (génétique) est avérée comme la trisomie 21 pour laquelle il semblerait que des travaux récents pourrait permettre d'inhiber le gène responsable...
    à voir...
    Il y a plein d'aspect des plus positifs des recherches menées et de leurs applications mais qui ne passionnent pas les foules et c'est normal !
    De nouvelles molécules permettent de stabiliser de mieux en mieux les états délirants par exemple.


    tito varich a écrit:Pour moi la question de l'inné et de l'acquit est tranchée. Et je ne peux que donner raison à Sartre. S'il y a encore des neuro-truc et des basard-psy pour avaler les crédits de la recherche en prétendant vouloir découvrir la génèse génético-phoetale de la criminalité, il n'y qu'une chose à faire c'est dénoncer l'imposture intellectuelle.
    Concernant des causes génétiques de la criminalité,
    je n'ai aucun écho... c'est une création du politique...
    La délinquance est une symptomatologie avant tout de sujets jeunes-adolescents et jeunes adultes- considéré comme pathologique uniquement quand les troubles perdurent à l'âge adulte ce qui est le cas, à chaque génération, d'un petit nombre.
    La criminalité a, de tout temps, existé...
    mais le seuil de tolérance des sociétés est différent (Europe vs USA, par exemple) et peut varier, évoluer !

    Et pour moi, la question maître reste : qu'est ce qui fait que la criminalité et la déviance sociale soit majoritairement le fait des populations fragiles socialement?
    La réponse, à mon avis, est (à la louche) que la déviance n'est pas le fait d'un acte posé hors de la norme, mais de la réponse du pouvoir aux actes posés.

    (...)"La réponse dépend de l'analyse des causes de la délinquance, sur lesquelles il serait peut-être possible d'agir, en amont de l'entrée dans la délinquance. Une telle action impose de revenir à l'analyse des rapports sociaux qui la produisent, le lien global entre pauvreté et délinquance étant attesté par l'évolution parallèle des courbes du taux de chômage des jeunes de 25 ans non diplômés et du taux des vols commis. La délinquance est le résultat d'une frustration sociale, que permet de saisir l'analyse géographique de certaines villes, comme Amiens."(...)
    www.enm.justice.fr" target="_blank" rel="nofollow">http://209.85.129.104/search?q=cache:1xXOJp9HwxAJ:www.enm.justice.fr
    /centre_de_ressources/actes_sessions/justice_perspectives/deuxieme.htm
    +d%C3%A9linquance+et+pauvret%C3%A9&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=fr&cli
    ent=firefox-a

    Je suis bien d'accord avec toi tito ! Suspect ... même si j'y ajoute des bémols Wink
    avatar
    MP

    Nombre de messages : 4696
    Date d'inscription : 18/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  MP le Lun 9 Avr - 18:36

    [color=purple]
    [color:ddb0=purple:ddb0]Dans cet entretien Nicolas Sarkozy déclare aussi: "Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable."


    Relisons bien la phrase, et on verra que la Dinde du Poitou et ses séides font encore une tempête dans u verre d'eau.

    Il y a bien plus de 1200 jeunes qui se suicident en France, bien plus de pédophiles ou d'invertis. Donc, Sarko ne dit nullement que tous trouvent l'origine de leurs comportements dans un patrimoine génétique.

    Mais il est certain que certains enfants naissent "mal programmés". Le fils d'une de es amies, à 7 ans, se drapait dans des rideaux, mettait les hauts talons de sa mère, avançait en roulant des hanches, se maquillait, etc. ... Il n'a pas changé, maintenant qu'il est adulte. Et il aurait été fort pernicieux pour lui de tenter de le "remettre dans le droit chemin".

    Dans certains cas, il y a bien des orientations génétiques. Et je pense qu'on doit pouvoir le dire sans être pour autant traité de nazi Smile

    Pauvre Ségo ...
    avatar
    tito varich
    Admin

    Nombre de messages : 1157
    Localisation : E411
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  tito varich le Lun 9 Avr - 19:46

    MP a écrit:Dans certains cas, il y a bien des orientations génétiques. Et je pense qu'on doit pouvoir le dire sans être pour autant traité de nazi Smile
    On peut évidement dire ce qu'on veut. Y compris les pires inepties.
    Le tout est de faire la part du vrai et du faux. Le fait est que quand il s'agit de comportements, de façon d'être et de dispositions psychiques, la part du génétique, si elle intervient c'est de façon tout à fait marginale et combinée à moult autres facteurs beaucoup plus déterminants.
    Certes certaines maladies mentales ou non nécessitent un terrain génétique favorable. Sans ce terrain elle ne peuvent pas se déclarer. Mais il est encore plus fréquent que le terrain existe et que la maladie ne se développe pas... Faudrait veiller à ne pas renverser les implications.


    _________________
    http://leclea.be/
    avatar
    Krill

    Féminin
    Nombre de messages : 2777
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 17/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  Krill le Lun 9 Avr - 20:00

    "Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année...

    les fragilités liées aux remaniements pubertaires...
    le narcissisme en est fragilisé entrainant un mouvement dépressif chez la plus grande partie des adolescents et des jeunes adultes !

    Dans ces conditions, on conçoit mieux pourquoi les jeunes sont plus touchés par le suicide et cela s'explique sans avoir à faire appel à une
    cause génétique non encore identifiée...

    Suspect

    SUICIDE ET RISQUE SUICIDAIRE CHEZ L'ADOLESCENT
    1°/ Généralités
    Contrairement au cas de l’enfant, la question du suicide chez l’adolescent est actuellement très largement débattue, au point qu’elle est devenue un enjeu majeur de santé publique dans tous les pays occidentaux.
    Les données épidémiologiques les plus récentes montrent :
    - Taux de décès par suicide chez les 15-24 ans augmenté de 200 à 800 % depuis 1960,
    faisant du suicide la deuxième cause de mortalité de cette tranche d'âge, en occident.
    - Fréquence plus élevée de suicide chez les garçons alors que les tentatives de suicide sont plus fréquentes chez les filles.
    - Fréquence des récidives importantes : 30 à 50 % la première année, avec une gravité qui augmente au fur et à mesure des récidives.
    Le nombre de suicides dits "réussis" est toutefois sans commune mesure avec le nombre de passages à l’acte suicidaire, dont la fréquence est au moins trente fois supérieure.
    Cette constatation n’est pas pour autant rassurante, car un passage à l’acte suicidaire est souvent potentiellement létal d’une part, et révèle d’autre part toujours une souffrance psychique qui ne parvient à s’exprimer qu’au travers de conduites agies, court-circuitant les
    processus d’introspection indispensables à l’épanouissement de la vie psychique. Cette tendance à l’agir, certes favorisée par le processus normal d’adolescence lui-même, risque, en l’absence de mobilisation, de freiner, voire d’entraver la maturation psychique des adolescents
    les plus fragiles.
    La question du passage à l’acte (suicidaire ou d’une autre nature) chez l’adolescent implique non seulement le pronostic physique voir vital du jeune, mais aussi ce que l’on pourrait appeler son "pronostic psychique".
    www.med.univ-ange" target="_blank" rel="nofollow">http://209.85.129.104/search?q=cache:1PjsX_nCh4oJ:www.med.univ-ange
    rs.fr/discipline/pedopsy/cours-fichiers/Risque%2520et%2520conduites%25
    20suicidaires%2520enfant.pdf+remaniements+pubertaires&hl=fr&ct=clnk&
    cd=3&gl=fr&client=firefox-a
    avatar
    Marieke

    Nombre de messages : 250
    Localisation : Flandre
    Date d'inscription : 19/06/2006

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  Marieke le Lun 9 Avr - 22:49

    "je suis ce que j'ai fait de ce que l'on a fait de moi"
    C'est joliment dit. C'est finalement l'existentialisme résumé en une phrase. Smile

    Contenu sponsorisé

    Re: Les propos de Sarkozy sur la pédophilie fustigés

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 8:34