Alter-MuRAX

Mar 12 Déc - 11:28


    Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Partagez

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 16:22

    salut,

    ce poste va donner un autre son de cloche sur la présence musulmane en europe !

    je vais commencer par "l'invasion" soutenu par un chrétien julien de ceuta qui a demandé aux maures d'envahir l'espagne.

    après hop dehors; pui sil y a eu la première guerre mondiale ou nou ssommes venus en masse pour libérer l'europe ; puis la seconde et là vous avez compris que nous vous étions bénéfique alors après la seconde guerre vous avez étét chercher nos père au bleds pour reconstruire l'europe; là on repart vers un retour !

    donc première partie !

    Comte Julien
    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
    Aller à : Navigation, Rechercher

    Le comte Julien (ou Olbàn) est le gouverneur byzantin de Ceuta, l'un des derniers bastions byzantins en Afrique du nord le comte Julien avait des relations d'amitié avec les chefs Wisigoths de la péninsule ibérique.

    Au delà des légendes qui entourent les circonstances relativement obscures dans lesquelles se déroulent les premiers épisodes de la conquête musulmane de la péninsule ibérique, plusieurs documents indiquent assez clairement (« au-delà de tout doute raisonnable », selon l'historien espagnol Pedro Chalmeta) que le débarquement des forces arabo-berbères placées sous le commandement de Tariq ibn Ziyad a bénéficié de l'aide d'un chef byzantin, connu dans les sources arabes sous le nom « Youlyân », et dans l'historiographie chrétienne sous celui de « comte Julien ».

    Dans les sources Arabes de l'époque il est indiqué cliarement que le comte Julien était le gouverneur byzantin de Ceuta, Ceuta et Tanger étaitent les 2 derniers bastions byzantins au Maroc avant l'arrivée des musulmans.

    L'existence de ce personnage de religion chrétienne mais d'origine incertaine - chef wisigoth, byzantin ou berbére converti au christianisme ? - reste cependant mystérieuse : il semble qu'au moment de la conquête du Maghreb par le wali omeyyade de Kairouan, Musa ibn Nusair, qui étend ainsi l'autorité du califat de Damas jusqu'au détroit de Gibraltar, Julien était, pour le compte des rois wisigoths, gouverneur de quelques villes de l'extrême sud de l'Andalousie, et, en Afrique du Nord, de Tanger et de Septem Magna (Ceuta).

    Fidèle vassal des rois Égica (687-700) et Wittiza (702-710), il a pris, après la mort de ce dernier, le parti du prince Agila (« Akhila » pour les Arabes), écarté du trône de Tolède au profit du prétendant Rodéric.

    S'étant soumis aux Musulmans, qui lui enlevent Tanger mais laissent momentanément Ceuta sous son gouvernement, Julien a alors pris part aux tractations engagées par Agila avec les Arabes, les incitant à franchir le détroit de Gibraltar pour aller soutenir dans la péninsule les prétentions de ce prince. Julien a notamment apporté une aide appréciable aux Arabes en leur fournissant des navires permettant, en juillet - août 710, le succès du raid de pillage dirigé par Tarif ben Malik (qui laisse son nom à l'actuelle Tarifa), puis celui, infiniment plus décisif, du débarquement des forces arabo-berbères placées sous le commandement de Tariq ibn Ziyad, en avril 711, débouchant sur la bataille de Guadelete en juillet 711.

    Des sources légendaires, ainsi que les chroniques arabes, expliquent par ailleurs l'attitude de Julien en faisant état de la présence de sa fille, Florinde, à la cour du roi Rodéric à Tolède ; violée par le roi, la jeune fille averti son père de cette humiliation en lui faisant parvenir un œuf pourri; ainsi prévenu, Julien livre la péninsule aux Arabes pour venger l'affront fait à sa fille.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Comte_Julien
    avatar
    Douda
    animation

    Nombre de messages : 406
    Age : 40
    Date d'inscription : 11/01/2007

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  Douda le Ven 23 Fév - 16:34

    super le compte de julien.

    lol!

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 16:36

    ouais mais après ils von tdire que c'est nous.

    tu voi sle pétrole par exemple quand il n'y en aura plus ils von tdire mais le réchauffement finalement c'est les arabes ! c'est eux qui nous le vendait.

    çà ne m'étonnerais pas çà ! on en a déjà tellement vu et entendu hein,... study

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 17:07

    suite !

    un interview de mourad boucif !


    > Tout sur l'Autre Histoire !

    Quand les colonisés libérèrent l’Europe
    Mourad Boucif Envoyer à un(e) ami(e) Imprimer

    Des milliers de Marocains, de Sénégalais, d’Algériens… ont joué un rôle essentiel dans la libération de l’Europe du nazisme. Le cinéaste bruxellois Mourad Boucif leur a consacré son dernier film. Rencontre.
    Luc Vancauwenberge
    08-11-2006

    Mourad Boucif vit à Molenbeek depuis l’âge de 6 ans. Educateur de formation et de profession, son travail de terrain l’amène au métier de cinéaste. Déjà plusieurs films à son actif : Kamel , Au-delà de Gibraltar...

    D’où vous est venu l’idée de ce film?

    Mourad Boucif. Il y a à peine 6 ans, j’ai appris qu’il y avait de nombreux Africains et Maghrébins ayant combattu en Europe pendant les deux guerres mondiales. J’ai voulu en savoir plus. Mais je me suis vite rendu compte qu’il était difficile de trouver des informations. L’apport de ces hommes est tout simplement occulté! Mais j’ai poursuivi mes recherches et cela m’a bouleversé!

    Mais pourquoi a-t-on caché cette réalité?

    Mourad Boucif. Parce ce que la France n’en est pas très fière, cela fait partie de sa période sombre. Elle a enrôlé des jeunes, parfois très jeunes. Certains n’avaient que 13 ans, mais ils ont augmenté leur âge jusqu’à 18 ans pour pouvoir les enrôler ! Des gamins qui vivaient dans la brousse avec des températures de 40°, ils les ont envoyé se battre dans les montagnes où il faisait parfois moins 20° ! On ne connaît pas exactement leur nombre, mais on estime qu’ils étaient un million pendant la Seconde guerre mondiale et 900 000 pendant la Première. Quelque 40% se sont enrôlé volontairement, en fait pour des raisons économiques parce que c’était la misère. Plus de la moitié « des hommes » a pratiquement été enrôlée de force. En fait, aujourd’hui, les schémas ont très peu changé. En Irak, beaucoup de gens à la recherche de leur carte de résidence aux Etats-Unis se sont enrôlés. Ou des pauvres à qui l’on promet une bourse d’étude après leur passage en Irak. Il n’y a plus d’enrôlement forcé, mais l’on retrouve les mêmes types de personnes en première lignes…



    www.lacouleurdusacrifice

    - Cliquez sur la photo pour l'agrandir -

    Comment cela s’est-il passé, puisque la France était très vite occupée par les Nazis?

    Mourad Boucif. Après l’occupation de la France, le général Charles De Gaulle lance un appel à la résistance à partir de Londres. Tout le monde le prend pour un fou, sauf dans les colonies (françaises). Pour pouvoir se constituer une armée pour libérer la France, De Gaulle n’avait d’autre choix que de faire appel aux peuples colonisés par la France en leur promettant l’indépendance après la guerre. 4 Ainsi s’est constituée une armée de 400 000 hommes. C’est un élément crucial dans la lutte pour la libération. C’est un moment très important dans le film.

    Cette armée a ensuite été envoyée en Europe?

    Mourad Boucif. Les premières batailles qu’elle a menées se sont déroulées en Afrique du Nord. Ensuite, ils sont montés vers l’Europe via l’Italie. Les goumiers marocains, qui venaient des montagnes, étaient massivement engagés dans la terrible bataille de Monte Cassino en Italie. La bataille s’est déroulée dans les montagnes où les chars américains n’étaient pas très efficaces. Et surtout des Africains ont été utilisés comme chair à canon. La bataille était très dure, les pertes humaines énormes.

    Et les promesses d’indépendance n’ont pas été tenues…

    Mourad Boucif. En 1945, à Sétif en Algérie, et dans d’autres villes du pays, les troupes françaises tirent sur des manifestations où, à côté des drapeaux français, flottaient des drapeaux algériens: 30 à 45 000 morts, surtout des civils. Ainsi, les excombattants reviennent et voient leurs familles décimées. Certains ne se remettent pas de cette tragédie. Nous avons pu retrouver des images du massacre. Elles sont terribles…. Dorénavant, malgré la dure répression, les colonisateurs ne parviendront plus à étouffer le rêve d’indépendance. Des mouvements de résistance s’organisent, rejoints massivement par… les ex-combattants qui avaient appris le maniement des armes.

    Des troupes des peuples colonisés ont encore été utilisées au Vietnam ?

    Mourad Boucif. Oui, contre le mouvement d’indépendance mené par Ho Chi Minh. Lorsque les Vietnamiens capturaient ces soldats indigènes, ils leur disaient: « Qu’est-ce que vous faites ici pendant que les colonialistes exploitent et massacrent votre peuple? ». Beaucoup ont alors rejoint la résistance vietnamienne. Ou ils abandonnaient des armes et munitions, récupérées ensuite par les combattants Vietnamiens. A la demande de Ho Chi Minh, le leader nationaliste marocain Abdelkrim a lancé un appel à la désertion des soldats marocains. Il y a eu un déclic très puissant. Les Français ont perdu leurs Indigènes et… la guerre au Vietnam. La guerre d’Indochine est un moment crucial pour la lutte pour l’indépendance des peuples colonisés

    Vous organisez des commémorations à Gembloux?

    Mourad Boucif. A Gembloux, en Belgique, des milliers de soldats marocains sont enterrés. Le 13 août 1940, une grande bataille y a eu lieu. Un bataillon marocain y anéantit une division blindée de l’armée allemande. Pour la première fois, l’armée allemande subissait une défaite et son avancée a été retardée de plusieurs jours. L’armée française était alors constituée essentiellement de soldats marocains. 2 250 des 2 300 soldats marocains succomberont sur ce champ de bataille et sont enterrés à Chastre, près de Gembloux.

    Pourquoi estimez-vous important de rétablir la vérité historique?

    Mourad Boucif. C’est important pour les futures générations et notamment pour les jeunes d’origines étrangères. Nous avons tous une histoire, il est important de la respecter et de la valoriser. Des hommes ont construit le métro, des bâtiments, des usines. D’autres sont venus se battre pour libérer le pays. L’histoire de l’Europe est commune. Un des personnages dans mon film, Larbi Ben Merber, a combattu durant toutes les campagnes de la seconde guerre mondiale, notamment lors de la terrible bataille de Monte Cassino. Ensuite, il a aidé à construire comme ouvrier de nombreux bâtiments institutionnel à Bruxelles. Actuellement très âgé et très malade, cet homme n’a aucune reconnaissance! Comme ex-combattant, il perçoit une pension de 50€ par 6 mois.

    Le film est distribué en salle en Belgique. Pour contacter le réalisateur ou organiser des projections :


    Affiche + photo du film:
    url: http://www.ptb.be/scripts/article.phtml?lang=2&obid=32891


    http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2006-11-22%2011:19:35&log=lautrehistoire

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 17:13


    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 17:14

    pour la belgique

    Besoin de main-d’œuvre dans l’après-guerre
    A

    près la Seconde Guerre mondiale, les industries ont besoin de charbon pour fonctionner.

    Mais il n’y a pas assez de main-d’œuvre. Le gouvernement fait donc, de nouveau, appel aux travailleurs étrangers. En juin 1946, la Belgique et l’Italie signent un accord: l’Italie envoie 50 000 travailleurs italiens dans les mines belges.

    Le 8 août 1956, au Bois du Cazier à Marcinelle, un incendie fait 262 morts. Parmi les victimes, 136 sont des Italiens. L’Italie suspend alors l’émigration vers la Belgique.



    La Belgique conclut alors de nouvelles conventions avec l’Espagne (en 1956), la Grèce (1957), le Maroc (1964), la Turquie (1964), la Tunisie (1969), l’Algérie (1970) et la Yougoslavie (1970).

    Mais l’industrie du charbon est en crise. Les travailleurs immigrés sont employés dans d’autres secteurs comme la métallurgie, la chimie, la construction et les transports.

    A la fin des années 60, c’est la crise économique. Le chômage augmente. Le gouvernement refuse de nouveaux permis de travail.

    http://www.journalessentiel.be/agenda/lect_emigr.html

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 17:16

    tout apport est le bienvenue

    ah oui je pense que lundi je parlerais du déclin démographique et des conséquences qui nous pendent au nez du papy boom.

    et la politique folle actuelle des fermetures des frontières non occidentales.

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Ven 23 Fév - 17:25

    À l'échelle mondiale, si l'ONU, pour faire face au crash démographique européen, préconise l'immigration de 13 millions de personnes par an en Europe(selon un rapport en date de l'an 2000), la revue Population et Société a mis en évidence que cette solution aurait autant d'effets que de remplir le "Tonneau des Danaïdes". Il faut aussi tenir compte du fait que même les pays dits du "Tiers Monde" (y compris en Afrique, selon G.F. Dumont) connaissent aujourd'hui un ralentissement démographique rapide, et que l'Europe ne pourra éternellement compter sur des apports extérieurs pour assurer le financement des retraites des Européens n'ayant pas assuré le renouvellement de leurs générations. Il faut dire qu'en matière de démographie, tout vide est difficilement comblé. Si la contraception en effet limite les naissances de manière réversible, les stérilisations en masse, concernant 17% des femmes en couple en âge de procréer à l'échelle mondiale (et jusqu'à 40% sur certains continents), sont irréversibles, influant définitivement sur les statistiques en matière de fécondité. Or par effet d'inertie, le manque de naissances provoqué aujourd'hui par la chute de la fécondité aura des conséquences dans les générations suivantes, de la même manière que les guerres mondiales ont provoqué des générations creuses visibles de génération en génération sur les pyramides des âges, comme par exemple celle de la Russie, qui est à ce titre exemplaire (pyramide en forme de "sapin de Noël").

    À l'échelle européenne, enfin, le récent (mars 2005) livre Vert du commissaire européen Spidla rédigé pour la Commission européenne afin de mettre en évidence le vieillissement du "Vieux Monde", envisage de son côté des politiques démographiques efficaces pour empêcher, ou réduire, les effets de ce crash qui aurait déjà commencé.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Crash_d%C3%A9mographique

    RAME16

    Masculin
    Nombre de messages : 2398
    Age : 50
    Date d'inscription : 20/06/2006

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  RAME16 le Mar 6 Mar - 15:15

    Émigration Arabe au Pérou
    pour tom

    Les Levantins au bout du monde

    Ils sont quelque 5 millions d’Arabes à s’installer, actuellement, en Amérique latine, notamment au Brésil et en Argentine, dont 5000 ressortissants sont établis au Pérou.

    Lors de la conférence qu’elle a animée, hier, à l’université d’Alger (fac centrale), la chercheuse péruvienne, Mme Leyla Bartet, a révélé que la présence arabe au Pérou remonte à l’époque de la conquête, car un certain nombre d’Arabes musulmans convertis au christianisme (moriscos) seraient arrivés avec les Espagnols dans les terres péruviennes. En d’autres termes, les moriscos auraient participé pendant le XVIe siècle à la fondation péruvienne. Elle relève que les moriscos n’avaient pas provoqué chez les Espagnols qui habitaient les colonies américaines le profond rejet qu’avaient suscité les juifs convertis, car il s’agissait surtout d’excellents artisans, peu fortunés qui faisaient un travail discret et utile.

    L’intervention de Mme Bartet, docteur en sociologie, se veut un résumé de son ouvrage, le premier consacré à ce thème au Pérou, intitulé "Mémoires du cèdre et de l’olivier" : la présence arabe au Pérou qui retrace le processus migratoire arabe de 1885 à 1985. Se référant au spécialiste des migrations, Edward G. Ravenstein, elle indique que l’immigration arabe vers l’Amérique n’a commencé que dans la seconde moitié du XIXe siècle, vers 1860, pour les premiers Levantins qui fuyaient la crise finale de l’empire ottoman.

    A partir de là, elle distingue trois périodes migratoires dans le cas du Pérou — et d’ailleurs dans celui de la plupart des pays d’Amérique latine.

    D’abord, de 1886 à 1914, une période qui suppose l’installation des pionniers qui quittent l’empire ottoman en pleine décadence et qui arrivent avec des passeports turcs, raison pour laquelle on les appelle « Turcs ». Il s’agit d’hommes jeunes, célibataires, chrétiens orthodoxes. Ils viennent tous du triangle chrétien composé de Beït Sahir, de Beït Yala et de Bethléem. Un certain nombre de Libanais et de juifs d’origine marocaine (mosaicos) sont également arrivés dans la région amazonienne du Pérou.

    La seconde période, explique-t-elle, s’étale de 1918 à 1939 qui correspond à la situation de mandats français et anglais sur la région du Levant, à la suite du démembrement de l’empire ottoman. Ces immigrants arrivent avec des passeports anglais, français ou d’autres pays voisins.

    Puis vint la période qui débute en 1945 et continue à nos jours. La population palestinienne fuit les guerres, le chômage, la misère et la violence injuste qui s’exerce sur elle, après la création de l’Etat d’Israël. Un nombre important de Levantins sunnites — et dans certains pays chiites — arrive en Amérique latine, même si ce sous-continent n’est plus un destin privilégié pour ces nouveaux migrants qui préfèrent partir en Australie, au Canada ou aux Etats-Unis. La partition juridique de la Palestine et l’annexion de la Cisjordanie, par le roi Abella, va indirectement favoriser chez les Palestiniens du Pérou, qui se retrouvent en quelque sorte sans patrie, une identification de plus en plus manifeste au pays d’immigration.

    Les Palestiniens et les Libanais arrivés à Lima dans les années 1960, 1970 et 1980 installent des boutiques dans le marché en plein air, appelé Mayorista (grossistes) même si l’on trouve aussi un commerce de détail. Peu après, les « informels » (commerce familial non déclaré) créent, vers la fin des années 1970, leur propre marché dans une rue appelée Jiron Gamarra, où l’on trouve aujourd’hui 7000 établissements qui sont source de travail pour 40 000 personnes et qui ont un chiffre d’affaires de 600 millions de dollars. Les Palestiniens et les Libanais connaissent un essor commercial remarquable grâce à leur savoir-faire.

    Selon l’oratrice, les Arabes sont parfaitement intégrés dans la vie nationale du Pérou, au point qu’ils occupent des postes de sénateur et député. A propos de l’identité, Mme Bartet affirme que les Palestiniens ayant grandi au Pérou se disent détenteurs d’une double identité, palestinienne et péruvienne. Une femme beyroutie, arrivée au Pérou au début des années 1950, lui a confié : « Je serai toujours à cheval entre deux mondes : là-bas, on m’appelle la Sud-Américaine, et ici on m’appelle l’Arabe ou la Libanaise. »

    Mustapha Rachidiou, El Watan
    http://www.monde-diplomatique.fr/2006/07/BAILBY/13671

    Contenu sponsorisé

    Re: Venez et repartez pui snon venez et puis non non repartez !

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 11:28